sauvetage et adoption des lévriers-galgos espagnols.

09/02/2008
Partager :  

Notre association a pour mission le sauvetage et l’adoption des lévriers-galgos espagnols.
En Espagne, la chasse au lièvre avec des lévriers est une tradition ancestrale , et chaque chasseur élève ses lévriers pour les utiliser , au même titre qu’un outil de chasse .
A la fin de chaque saison de chasse en Espagne, ce sont des milliers de ces doux et magnifiques chiens qui sont, comme chaque année, sacrifiés, abandonnés, tués par pendaison lente ,brûlés vifs , mutilés , et pire encore .Les plus chanceux sont recueillis par les refuges , qui doivent faire face à un afflux massif de chiens , souvent nécessitant des soins , et engendrant par là même des frais conséquents . Les autres , finiront agonisants dans un coin , ou récupérés par la Garde civile et portés dans les « perreras » , fourrières insalubres où ils seront gazés au bout de 21 jours, période légale d’attente , sans aucun soin (parfois avec des membres brisés ) et sans aucune chance d'être proposés à l'adoption .La maltraitance qui accompagne les abandons est liée à l’orgueil , car un chien qui a mal chassé déshonore son propriétaire, et cet affront doit être lavé par le sang, d’où une mort lente et dans la souffrance .
Cette tradition est ancrée dans les mentalités et accompagnée d’une véritable « omerta « , loi du silence , car il n’est pas recommandé de dénoncer son voisin maltraitant sous peine de représailles .
Le problème est complexe, car il s’agit d’une part de faire évoluer les mentalités , en informant , éduquant , d’autre part de pénaliser les actes de cruauté et leurs auteurs , et là , malheureusement , la loi ne fait rien en ce sens . En effet, le galgo est considéré en Espagne comme un animal de travail et non un animal de compagnie , et par le fait, il échappe à toutes les lois européennes de protection animale. Sans compter le lobby des chasseurs qui est tout puissant au parlement et s’oppose régulièrement à la modification de la loi qui rendrait passible de poursuites les auteurs de maltraitances , et leur imposerait également des contrôles , notamment sanitaires (le 2 février 2007, le projet de loi présenté au parlement régional de Madrid a été rejeté une fois de plus ). Les chiens en effet sont actuellement élevés de façon anarchique , sans obligation de vacciner, identifier , soigner . Rien de plus facile dans ces conditions à faire de la reproduction, et se débarrasser des chiens en surnombre ou sans compétences particulières pour la chasse. Difficile également dans ces conditions d’identifier un chien mort par mauvais traitements , et de poursuivre son propriétaire.
On trouve d’ailleurs de plus en plus de chiens errants avec des blessures au cou, faites par l’extraction au couteau de la microship : 1 seul chien identifié , et la même puce réimplantée à l’infini .
Le gouvernement espagnol ferme les yeux sur ces pratiques pour ne pas prendre de mesures qui nécessiteraient le déblocage d’un budget afférent aux contrôles par des fonctionnaires , ainsi que
des mesures législatives qui seraient mal perçues par toute une partie de la population rurale .
Notre combat se situe sur deux fronts : d’abord sur le fond du problème , à savoir diffuser l’information , pour rallier un maximum de personnes à cette cause et faire pression sur le gouvernement espagnol pour qu’enfin il réagisse et modifie la loi .
Ensuite sur les conséquences du problème , à savoir sauver la faible proportion de chiens qui peut l’être , et les faire adopter en France , où là, ces chiens ont un espoir de connaître une vie meilleure .

Aujourd'hui, nous assurons le sauvetage global de chacun de ces chiens sans aide aucune, hormis celle provenant des dons et adhésions, et celle des bénévoles de l'association autant en France qu'en Espagne. C'est-à-dire que nous recueillons les chiens dans plusieurs refuges, assurons les soins vétérinaires et matériels, gérons les transports en Espagne et les transferts sur la France tout en recrutant les futurs adoptants ou famille d'accueil et en garantissant le suivi des chiens.
Nous espérons que vous serez sensible à la cause de ces chiens-martyrs et que vous nous apporterez votre soutien dans ce combat .
Nous restons à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire .

GALGOS France
Association loi 1901
232 av des Landes 47310 Brax
http://www.galgosfrance.net/

Actualité suivante :
Canada - Carnaval de Québec