Que faire si on trouve un chien abandonné ou errant ?

D'après la SPA (Société Protectrices des Animaux) 100 000 chiens et chats sont abandonnés chaque années en France, dont plus de la moitié pendant les trois mois d’été ! En parallèle, nombreux sont également les chiens qui se perdent. 

Ainsi, il est assez courant de tomber sur un chien qui erre et semble abandonné ou perdu sur les bords de la route ou dans les champs voisins. Si la grande majorité des gens le contournent pour l’oublier aussitôt, certaines personnes au cœur bienveillant s’arrêtent pour tenter d’attraper l’animal pour tenter de tirer au clair la situation de l'animal. 

Il est bien sûr recommandé de respecter quelques étapes pour aborder un chien inconnu en toute sécurité, mais une fois l'animal attrapé et mis en sécurité, une question légitime se pose : que faut-il faire d'un chien égaré ?

Partager :  

Comment attraper un chien errant ?

Attraper un chien peut être déstabilisant pour les personnes qui n'y sont pas habituées. Il est donc important de suivre quelques règles pour bien réagir face à un chien inconnu

 

Il est recommandé de l'approcher doucement, en lui parlant d'une voix rassurante, sans faire de gestes brusques, et de ne pas le regarder dans les yeux. En effet, le chien pourrait se sentir menacé et devenir agressif. Il pourrait aussi tenter de s'enfuir, ce qui pourrait le mettre en danger, notamment si vous le trouvez près d'une route. Garder son calme est le secret d'une approche réussie. 

 

Laissez au chien le temps de vous sentir et de venir vers vous sans tenter de l'attraper immédiatement. Une fois le contact établi, vous pouvez l'approcher de côté, le caresser et finalement l'attacher et le museler avec ce que vous avez sous la main, comme un foulard ou une ceinture. Cette précaution permet d'éviter toute morsure du chien.

 

Vous pouvez alors lui donner un peu d'eau, mais évitez de le nourrir, notamment car il pourrait avoir des allergies dont vous n'avez pas connaissance. 

Que faire d'un chien abandonné ?

Enquêter auprès du voisinage

Dans le cas où le chien est blessé ou malade, enquêter auprès du voisinage n'est évidemment pas une priorité. L'urgence est de l'emmener chez le vétérinaire.

 

En revanche, si le chien semble en bonne santé, cette étape, bien que non obligatoire, est conseillée, car elle lui donne plus de chances de retrouver son maître. En effet, l’animal peut appartenir à une personne qui n'a pas le réflexe de contacter les refuges animaliers et de chercher sur internet dans les annonces de chien trouvé, se cantonnant au bouche-à-oreille et attendant dans l’espoir de le voir revenir. C’est le cas notamment de certaines personnes âgées. En outre, dans la grande majorité des cas, l’animal vient d’une maison voisine, non loin du lieu où il a été retrouvé.

 

Aller à la rencontre des voisins avec le chien ou une photo de lui peut vous aider à remonter jusqu'au propriétaire. Certains pourront peut-être vous indiquer s'ils ont déjà vu l'animal, s'ils savent à qui il appartient, voire vous donner l'adresse et/ou le contact du propriétaire. 

 

Vous pouvez aussi leur laisser vos coordonnées pour qu’on puisse vous rappeler si jamais le propriétaire fait la même démarche que vous. Laissez-les également dans les boîtes aux lettres où les personnes sont absentes en indiquant votre numéro de téléphone, le descriptif du chien, la date, l’heure et le lieu où il a été retrouvé.

  

Afficher des photos de l'animal sur des murs de la ville ou sur les réseaux sociaux, chercher sur les sites dédiés si le chien a été signalé, ou publier une annonce de chien trouvé sont autant d'autres possibilités de l'aider à retrouver son propriétaire. 

 

En somme, il s’agit du chemin inverse de celui qu'un maître doit faire pour retrouver un chien perdu

Emmener un chien errant chez le vétérinaire

Si le chien présente des plaies ou des marques de blessures, il faut avant tout l'emmener dans un cabinet cabinet vétérinaire, où il sera automatiquement gardé et soigné. 

 

Toutefois, même si l'animal n'est pas blessé, vous pouvez vous rendre chez le  vétérinaire gratuitement et sans prendre de rendez-vous. Il y a de grandes chances qu'en scannant la puce d'identification du chien, il soit en mesure de confirmer son identité. Il pourra également vérifier si un signalement correspond à la description de l'animal que vous avez recueilli. 

 

Cette démarche reste la plus recommandée, car les bénévoles et responsables des associations de protection animale et refuges sont déjà très surchargés. En outre la plupart des organismes souffrent de surpopulation : ce ne sont pas forcément des conditions idéales pour un chien en attente de retrouver son propriétaire. 

 

Si par chance son maître a signalé sa disparition, votre bonne action s’arrête là. Le vétérinaire le prendra en charge, et contactera son propriétaire pour qu’il vienne le récupérer.

 

Dans le cas contraire, vous pouvez laisser le chien au cabinet ; même s'il ne le propose généralement pas spontanément, un vétérinaire est avant tout engagé à protéger et sauver la vie des animaux. Si vous ne pouvez pas faire autrement, il ne le laissera pas tomber.

 

Il n'en faut pas moins garder en tête que c'est le maire qui est responsable des animaux qui divaguent dans sa commune, et personne d'autre.

Confier un chien errant à un refuge ou à la fourrière

Si les précédentes démarches sont infructueuses, il est possible de se tourner vers une association ou un refuge. Sinon, vous pouvez aussi vous faire appel à la fourrière, à la mairie ou encore au commissariat de votre commune.

 

Dans tous les cas, votre interlocuteur prendra connaissance des faits et de tous les éléments que vous pourrez lui apporter, comme par exemple le lieu exact où il a été retrouvé, la façon dont vous l’avez attrapé, le comportement psychologique et physique de l’animal tout au long du périple, ou encore les démarches que vous avez faites. 

 

L’animal sera gardé pendant un minimum légal de 8 jours ouvrés, conformément à la loi relative aux animaux dangereux et errants et à la protection des animaux (N°99-5 du 6 janvier 1999 – Art 213-4). Si aucun signalement n’est fait au-delà de cette durée, il pourra être placé à l’adoption. 

Que faire si vous n’avez pas le temps de vous déplacer ?

Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer, vous avez l'option de ramener le chien chez vous.

 

Cette situation doit toutefois rester temporaire. En effet, aux yeux de la loi, vous n’avez pas le droit de détenir un animal errant. Même s'il a officieusement été abandonné mais que son maître vous voit avec lui, il est fondé à porter plainte contre vous tant que l'abandon n'aura pas été officiellement acté. 

 

En attendant, puisque vous ne connaissez pas le chien, et à moins d’avoir une bonne compréhension de l’espèce canine, il est conseillé de le garder dans une pièce isolée. Si vous avez d'autres animaux, évitez tout contact avec eux. Ceci est une précaution nécessaire au cas où il aurait une maladie contagieuse comme la gale auriculaire ou encore une infestation de de parasites

 

Dans la même logique, mieux vaut éviter tout contact avec les autres humains du foyer, particulièrement les enfants. En effet le chien peut très bien être porteur d'une zoonose, maladie du chien transmissible à l'Homme

 

De surcroît, il peut très bien ne pas être sociable - ou extrêmement angoissé - et s’en prendre à toute personne ou animal qui chercherait à s'en approcher.

 

Mettez-lui à disposition de l’eau et de la nourriture pour chien ainsi qu’une couverture pour qu’il puisse se reposer. Généralement, il mangera volontiers, mais ne se couchera pas tout de suite. Il voudra d’abord explorer cet environnement inconnu. À vous de décider s’il peut le faire ou non en toute sécurité, tant pour lui que pour les autres membres du foyer.

 

Enfin, prenez soin d'effectuer les démarches pour signaler qu’il a été trouvé : peut-être que son maître le cherche déjà. Dans le cas contraire, il faudra de toute façon l'emmener ou le faire déposer le plus rapidement possible dans un endroit susceptible de le prendre en charge, qu'il s'agisse de la fourrière ou d'un refuge ou une association animalière. Si vous n'en avez pas la possibilité, certains refuges et associations proposent de venir chercher le chien trouvé, et si ce n'est pas le cas, la gendarmerie ou la police peuvent aussi remplir cette mission. 

  

Le chien pourra alors être pris en charge et placé à l’adoption après le délai légal de 8 jours. 

Peut-on adopter un chien trouvé ?

Les association de protection des animaux et refuges sont en permanence à la recherche de foyers prêts à accueillir ponctuellement ou de façon définitive les chiens dont ils ont la charge.

 

Ainsi, si vous apportez un chien trouvé à un refuge, se proposer comme famille d'accueil vous permet de ramener l’animal à domicile en attendant qu'il retrouve ses maîtres, et, à défaut, d'avoir la priorité pour l'adopter une fois le délai légal écoulé. Toutefois, il revient à l'organisme d'accepter ou non ces requêtes. Il n'y a aucune obligation de leur part, et il s'agit avant tout d'une relation de confiance.

 

En tout état de cause, les frais d’identification du chien et de vaccination du chien engagés par l’association resteront à votre charge, comme pour toute adoption de chien dans un refuge.

 

Par ailleurs, pour lutter contre la surpopulation canine, vous aurez obligation de faire stériliser le chien (à prix associatif). Une fois l’acte effectué, il vous appartiendra définitivement.

L'importance de faire identifier son chien

En France, depuis 1999, tous les chiens âgés d'au moins quatre mois doivent être identifiés par un tatouage ou porteurs d'une puce électronique. Cette puce, également appelée “transpondeur”, est en outre bien souvent obligatoire pour voyager à l'étranger avec son chien

 

En plus de réduire le risque des vols de chiens, l'identification du chien permet souvent de retrouver rapidement le propriétaire en cas de perte. En effet, grâce à son tatouage ou à sa puce, toute personne ayant accès à la base de données de l'I-CAD, Société d'Identification des Carnivores Domestiques, est en mesure de vérifier son identité et celle de son propriétaire. 

 

Cependant, si le tatouage peut-être lu facilement, la puce électronique, en revanche, nécessite un lecteur spécifique, ce qui peut nécessiter une visite chez le vétérinaire si le refuge animalier ou l'association de protection animale où vous vous rendez n'en possède pas.

Au passage, on voit l'importance de mettre à jour ses coordonnées dans le fichier I-CAD chaque fois que nécessaire (changement d'adresse, de numéro de téléphone...). 

Le mot de la fin

Bien que certains chiens retrouvent facilement leurs propriétaires, il arrive parfois que recueillir un chien errant donne lieu à des démarches relativement chronophages : faire le tour du voisinage, coller des affiches, publier une annonce de chien trouvé, l'emmener chez le vétérinaire et/ou dans un refuge animalier ou à la fourrière peut paraître fastidieux, mais sont autant d'occasions d'aider l'animal à rentrer chez lui.  

 

Il arrive cependant que, même s'il est retrouvé, le propriétaire affirme clairement qu’il veut abandonner son chien.

 

Dans ce cas, il doit se rendre là où il a été placé (refuge ou fourrière) et devra alors signer un acte d’abandon, puis payer les frais inhérents à l’abandon (80€ en France). 

 

Dans un tel cas de figure, l'organisme n'a évidemment pas besoin d'attendre le délai légal de 8 jours pour étudier votre éventuelle demande d'adopter le chien

Dernière modification : 20/03/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Auteur

Un site pour les amoureux des chiens et des chiots.

Voir le site

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet