Le chien est bon pour le coeur

Le chien est bon pour le coeur

On n'en finit plus de découvrir des bienfaits sur la santé humaine procurés par la possession d'un animal de compagnie. S'il est plus ou moins admis que la présence d'un chien diminue le risque d'allergies chez les très jeunes enfants, ou même que le fait de caresser un chien procure du bien-être, on sait désormais qu'avoir un chien est aussi bon pour le coeur.

 

C'est en tout cas la conclusion d'une étude américaine intitulée cDog Ownership and Cardiovascular Health: Results From the Kardiovize 2030 Project » publiée en septembre 2019 dans la revue scientifique Mayo Clinic Proceedeings: Innovations, Quality & Outcomes : avoir un animal de compagnie pourrait avoir un impact positif non négligable sur le système cardiovaculaire, en particulier lorsque l'animal en question est un chien.

 

Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié un panel de 1769 personnes vivant en République Tchèque, âgées de 25 à 64 ans et sans maladie cardiovasculaire connue. Ils les ont classées selon que ces personnes possédaient un chien, possédaient un autre animal de compagnie, ou ne possédaient aucun animal du tout. Ils ont ensuite comparé leur santé cardiovasculaire et leurs habitudes en s'appuyant sur sept critères : l'indice de masse corporelle, la qualité du régime alimentaire, la pratique d'une activité physique, leur statut de fumeur ou non, la pression artérielle, la glycémie et le taux de cholestérol.

 

Les résultat sont sans appel. En effet, les propriétaires d'animaux obtiennent globalement de meilleurs scores que ceux qui n'en possèdent pas : ils fument moins, sont plus actifs, mangent mieux et ont une meilleure glycémie. Le résultat est particulièrement probant chez les propriétaires de chien, et ce d'ailleurs indépendamment de leur âge, de leur sexe et même de leur niveau d'éducation.

 

Cette étude ne fait en réalité que confirmer le message délivré depuis des années par l'American Heart Association aux Etats-Unis et par la Fédération Française de Cardiologie en France, d'après lesquelles :

  • le fait de jouer avec son chien contribue à une meilleure santé cardiovasculaire dans son ensemble ; 
  • la présence d'un animal de compagnie permet de réduire de 36% les risques de mortalité cardiovasculaires chez les personnes vivant seules ;
  • le taux de survie à la suite d'une crise cardiaque est plus élevé chez les propriétaires de chien que chez les autres.

 

Rappelons au passage que plus d'un quart des décès dans le monde sont le fait de maladies cardiovasculaires et d'accidents vasculaires cérébraux (AVC), d'après une étude statistique de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) parue en 2018 et intitulée « Les 10 principales causes de mortalité en 2016 ».

Dernière modification : 11/29/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager