Avoir un chien en règle

Avoir un chien en règle pour être un bon maître

Comme les humains, les chiens possèdent différents documents administratifs.

 

En premier lieu, s’il s’agit d’un chien de race, un certificat de naissance fourni par le vendeur fait partie des documents obligatoires lors de l’achat d’un chien. Dans le cas où il n’a pas été délivré au moment de l’achat, par exemple du fait de délais administratifs, il peut être demandé à tout moment par courrier au vendeur ; ce dernier est alors tenu de l’adresser au propriétaire, comme cela aurait du être fait dès la transaction elle-même. Ce document attestant de l’inscription du chien au LOF (Livre des Origines Français), il pourra être utile par exemple si le maître souhaite faire participer son chien à une exposition canine ou faire reproduire son chien avec un partenaire LOF.

 

Par ailleurs, lors de l’achat d’un chien auprès d’un éleveur professionnel ou d’une animalerie, un contrat de vente du chien doit être signé par l’acheteur et le vendeur, et ce quelle que soit sa race – ou même d’ailleurs s’il s’agit d’un croisé. Ce document protège le maître en cas de vice caché, par exemple si le chien adopté souffre d’une maladie considérée comme un vice rédhibitoire lors de l’achat d’un chien. Il permettra de prouver que l’affection a été passée sous silence, puisqu’elle n’est pas notifiée dans l’acte de vente. Si un contrat de vente n’a pas été établi, c’est que la transaction n’a pas été faite dans les règles, et le professionnel est en tort.

 

De plus, l’identification du chien par puce ou tatouage est obligatoire dans de nombreux pays (dont la France et la Belgique), même s’il reste cantonné à l’intérieur. Son numéro d'identification permet d’ailleurs d’augmenter considérablement les chances de retrouver son chien en cas de perte – sous réserve bien sûr d’avoir pris soin de toujours mettre à jour ses coordonnées lorsque cela était nécessaire, par exemple suite à un déménagement.

 

Tout chien doit également posséder un carnet de santé, dans lequel sont consignés notamment l’ensemble des vaccins du chien et leurs rappels, les soins reçus tout au long de sa vie, ainsi que les différentes maladies dont il est ou a été victime.

 

Enfin, pour voyager à l’étranger avec son chien, ce dernier doit posséder son passeport européen pour animal de compagnie, et il est nécessaire de faire établir par le vétérinaire un certificat de bonne santé. En fonction de la destination choisie, d’autres obligations peuvent trouver à s’appliquer : charge au maître de se renseigner suffisamment en amont pour éviter les mauvaises surprises. C’est encore plus vrai évidemment en cas de déménagement avec son chien vers l'étranger.

Dernière modification : 11/25/2019.

Discussions sur ce sujet