Comment bien préparer l'adoption d'un chien

Comment bien préparer l'adoption d'un chien

Il est essentiel de se poser les bonnes questions avant d'adopter un chien.


Une fois que l'on est sûr de pouvoir accueillir un compagnon, d'autres interrogations apparaissent: comment choisir le bon chien ? Où adopter un chiot ? Quelles démarches faut-il effectuer ?

Partager
 

À quel âge acheter un chiot ?

À quel âge acheter un chiot ?

Les chiots sont sevrés à 6 ou 7 semaines, et sont souvent vendus à l'âge de 8 à 10 semaines. Sachez qu'il est interdit de vendre un chiot avant ses 8 semaines.

 

Il est cependant vivement recommandé d'attendre 12 semaines, soit 3 mois, pour séparer le chiot de sa mère. En effet, c'est grâce au contact maternel que la socialisation du chiot peut avoir lieu, et qu'il apprend ses premières notions de vie en société avec les autres animaux et humains. Durant les 4 à 6 semaines qui suivent l'âge de 2 mois, il apprend aussi à s'adapter au mieux à son environnement, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, en s'habituant par exemple à la ville, à ses bruits et sa foule. Autant dire que le rôle et l'investissement des propriétaires est tout aussi important que celui de l'éleveur canin.

 

Un chiot séparé trop tôt de sa mère, particulièrement avant l'âge de 7 semaines, sera plus susceptible d'avoir des problèmes comportementaux : problèmes d'hyper-attachement et donc de solitude du chien, malpropreté, peurs et phobies. Il peut même devenir un chien agressif et ne pas savoir se contrôler. En effet, c'est entre l'âge de 3 et 8 semaines que le chiot apprend à contrôler ses mâchoires. Ainsi, si au cours des bagarres dans la fratrie la morsure est trop forte et fait crier le chiot mordu, la mère, si elle est compétente, vient interrompre l'interaction et sanctionner si nécessaire.

 

À l'inverse, il n'est pas non plus conseillé d'adopter un chiot de plus de 3 mois dans un élevage canin si ce dernier est calme et pauvre en enrichissements, surtout si le chiot doit habiter en ville par la suite. En effet, l'hypostimulation du chiot peut engendrer de grandes difficultés d'adaptation aux stimuli.

À quelle période de l'année acheter un chiot ?

À quelle période de l'année acheter un chiot ?

Les chaleurs des chiennes ont lieu en moyenne deux fois par an, généralement au début de l'automne et au milieu de l'hiver.

 

La durée de la gestation chez la chienne étant de deux mois, de nombreuses misee bas ont lieu au début de l'hiver et au printemps. Les chiots sont sevrés et mis en vente au début du printemps et juste avant l'été. On trouve bien entendu des chiens à acheter en dehors de ces périodes, mais cela est moins fréquent, et le choix est moins important.

 

Le meilleur moment pour acheter un chiot est généralement le début du printemps, ce qui vous laisse plusieurs mois avant les vacances d'été pour vous organiser. Un chiot adopté au printemps doit être prévu dans vos dates de départ en vacances : les campings n'acceptent que des animaux à jour de toutes leurs vaccinations, ce qui n'est possible qu'à l'âge de 4 mois pour un chiot. De même, en cas de voyage à l'étranger avec un chien, un âge minimum est souvent requis (3 mois en général), et les vaccins doivent être à jour. Il est donc important d'y réfléchir.

Adopter un mâle ou une femelle ?

Adopter un mâle ou une femelle ?

Lorsque l'on souhaite adopter un chien, la question du sexe se pose forcément, car le caractère, le comportement et le gabarit sont différents.

 

Pour vous aider dans ce choix, notre article « Adopter un chien : mâle ou femelle ? » devrait vous donner des pistes.

Où adopter un chien ?

Il existe différents endroits où acheter un chien : adoption en refuge, achat auprès d'un éleveur canin, don d'un particulier... Le choix est vaste.

 

Choisir un bon élevage où acheter son chien est cependant important, car cela aura une incidence sur le comportement et le caractère du chien.

Les vices rédhibitoires

Les vices rédhibitoires concernent essentiellement les chiens de race achetés chez un éleveur canin ou dans une animalerie. 

 

Les vices rédhibitoires chez le chien sont encadrés, en France, par la législation. Ils constituent des cas d'annulation de la vente et/ou d'obtention de dommages et intérêts. Il convient de bien se renseigner, car chaque maladie canine faisant partie des vices rédhibitoires a un délai de recourt qui lui est propre.

Dernière modification : 01/28/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet