Préparer et gérer l'arrivée d'un chiot à la maison

Préparer et gérer l'arrivée d'un chiot à la maison

Après avoir bien mesuré la responsabilité que cela représente et déterminé quelle race de chien choisir,  vous venez d'adopter un chiot ? Félicitations, mais les choses sérieuses ne font que commencer : il faut maintenant tacher d'être à la hauteur.


En l'occurrence, son arrivée à la maison est déjà un moment très important, et pas seulement parce que votre famille accueille un nouveau membre. En effet, de son côté, il est alors séparé du seul environnement qu'il ait connu jusqu'à présent, mais également de sa mère, et probablement de sa fratrie.


Voici quelques conseils pratiques à mettre en oeuvre à la fois en amont et dans les premiers jours, afin que tout se passe au mieux pour tout le monde.

Formation vidéo pour éduquer votre chien
Formation vidéo pour éduquer votre chien
Une méthode adoptée par des milliers de maîtres, et qui a fait ses preuves !

Contient l'équivalent de 80 heures de cours particuliers avec un éducateur.
Page 1 :
Préparer sa maison pour accueillir un chiot

Les choses à acheter quand on adopte un chiot

Les choses à acheter quand on adopte un chiot

Les premiers jours avec un chiot ne laissant généralement que peu de temps pour faire des achats, mieux vaut effectuer ces derniers en amont de l'adoption, afin que tout soit prêt le jour J.

 

Voici un aide-mémoire des objets à acheter pour adopter un chiot dans les meilleures conditions et s'assurer qu'il ne manque de rien dans sa nouvelle maison :

 

  • un panier pour chien, ou éventuellement une couverture qui puisse lui servir de couchage. En plus d'être confortable et adapté à sa taille (ni trop petit pour qu'il y soit à l'aise, ni trop grand pour qu'il s'y sente en sécurité), il doit être installé dans un endroit qui soit à la fois à l'abri des courants d'air et calme, sans pour autant être isolé du reste du domicile, au risque que l'animal se sente exclu de la famille ;

 

  • si le logement possède un jardin, une niche pour chien ou tout autre abri dans lequel il peut se réfugier en cas de mauvais temps, en particulier s'il passe une grande partie de ses journées en extérieur. Il faut opter pour un modèle suffisamment large pour qu'il n'y soit pas à l'étroit une fois devenu adulte ;

 

  • quelques jouets pour chien adaptés à son âge et sa morphologie, et ne présentant pas de risque d'ingestion. En particulier, il ne faut pas oublier de prévoir des jouets à mâcher, car un chiot mordille beaucoup : cela évitera qu'il fasse ses dents sur le mobilier ou sur les pantoufles de son maître ;

 

  • une gamelle pour l'eau et une autre pour sa nourriture, suffisamment grandes l'une comme l'autre pour contenir sa future ration d'adulte. Mieux vaut éviter les modèles en plastique, qui se détériorent plus rapidement et peuvent contenir des substances nocives pour sa santé ;

 

  • une laisse, accompagnée d'un collier à sa taille auquel on accroche une médaille comportant le numéro d'identification du chien (ou une mention indiquant qu'il est pucé) et le numéro de téléphone du maître ;

 

 

 

  • une caisse de transport, utile pour partir en vacances avec son chien mais aussi et surtout pour l'emmener chez le vétérinaire. Elle a d'ailleurs de grandes chances d'être utile dès le premier jour, lorsqu'il est transporté dans son nouveau foyer. Un maître prévoyant de transporter son chien en voiture doit également prévoir différents équipements spécifiques, comme une ceinture de sécurité pour chiens ou une grille de séparation.

 

Pour limiter la dépense que représentent ces différents achats, il peut être utile de tous les effectuer dans une même enseigne - physique ou en ligne - afin de bénéficier de réductions. Les sites spécialisés  proposent souvent une offre très large, des prix intéressants et des réductions pour les animaux.

 

Toujours dans l'optique d'alléger la facture, il peut être judicieux d'opter pour des bundles ; par exemple, un kit d'accessoires de toilettage pour chien représente un excellent moyen de payer moins cher qu'en achetant chaque objet séparément.

Sécuriser son logement avant l'arrivée d'un chiot

Sécuriser son logement avant l'arrivée d'un chiot

Que l'on habite en appartement ou dans une maison, on oublie souvent que cet environnement n'est pas forcément un terrain de jeu idéal pour un animal : il est rempli notamment de produits, d'objets, d'équipements et d'installations qui peuvent représenter de véritables dangers pour lui. Avant même d'aller chercher le chiot et le ramener à la maison, il est donc absolument indispensable de sécuriser son logement pour qu'il puisse y évoluer avec le moins de risques possible.

 

Différentes précautions permettent de réduire drastiquement les risques d'accidents domestiques avec un chien, même si elles ne peuvent évidemment garantir qu'ils n'auront jamais lieu. De ce fait, même si sécuriser l'environnement dans lequel le chiot évolue est indispensable, se renseigner sur les gestes de premiers secours avec un chien n'en est pas moins utile, pour être en mesure de réagir du mieux possible face à toute éventualité.

Eviter l'empoisonnement

Eviter l'empoisonnement

Pour limiter le risque d'empoisonnement du chiot, il est préférable de retirer les plantes toxiques pour les chiens du domicile et de stocker dans des endroits inaccessibles les produits d'entretien, les produits chimiques et même les aliments dangereux pour le chien comme le chocolat ou l'alcool, qui sont de véritables poisons pour lui.

 

En effet, un chiot est curieux, et s'il croise sur sa route un produit, une plante ou un aliment inconnu qui l'intrigue, il y a de grandes chances qu'il le lèche ou le croque, quand bien même ce serait nocif pour lui - ce qu'il ne peut pas savoir.

Eviter l'électrocution

Eviter l'électrocution

Pour réduire le risque d'électrocution d'un chien, il est important de faire en sorte que les fils électriques soient cachés ou en hauteur, de sorte qu'il ne puisse les atteindre.

 

Mieux vaut également utiliser des cache-prises et ne pas laisser traîner des multiprises par terre, car il pourrait les prendre dans sa gueule ou uriner dessus. Il est aussi recommandé d'utiliser des gaines : les fils sont alors plus difficiles à mâchonner, même si cela ne garantit pas un risque zéro.

Eviter les blessures et étouffements

Eviter les blessures et étouffements

Pour réduire le risque qu'un chien se blesse ou s'étouffe à son domicile, il est préférable de ne pas laisser traîner des objets potentiellement dangereux sur le sol. C'est encore plus vrai avec un chiot, qui est davantage enclin à les mâchouiller et en avaler des morceaux qui finissent par se détacher, voire les ingérer entièrement s'ils sont petits.

 

Les bouteilles en plastique se désagrègent facilement et sont la source de trop nombreux accidents. Les sacs en plastique doivent également rester hors de sa portée, car il pourrait s'étouffer avec.

Eviter les brûlures

Eviter les brûlures

Pour parer au risque de brûlure du chien, mieux vaut ne jamais le laisser seul dans la cuisine, en particulier si les plaques de cuisson et/ou le four sont allumés. Un effet, qu'on ait ou non le dos tourné, un accident est vite arrivé : casserole d'eau bouillante renversée, porte du four ouverte, etc.

 

Dans le cas où on possède une cheminée, il est préférable d'installer une barrière de sécurité, car le pelage d'un chien à poil long peut s'enflammer brutalement s'il s'approche un peu trop près.

 

Quant aux bougies et chandelles, elles doivent rester en hauteur, à des endroits inaccessibles pour l'animal.

Eviter les chutes

Eviter les chutes

En ce qui concerne les risques de chute du chien, il est impératif de sécuriser les portes, les fenêtres, les balcons et les escaliers, en utilisant des barrières ou des filets de sécurité.

 

Mieux vaut également ne pas laisser traîner des piles de carton ou de meubles, que le chiot pourrait être tenté d'escalader, avec plus ou moins de succès. En effet, les chiens ne sont pas d'aussi bons équilibristes que les chats et ne sont pas toujours conscients du danger qui les guette, surtout lorsqu'ils sont jeunes.

Eviter la noyade

Eviter la noyade

Comme pour un enfant en bas âge, ce n'est pas parce qu'on ne possède pas de piscine que le risque de noyade du chien est totalement écarté.

 

En effet, bien qu'un chien sache généralement nager d'instinct, il peut finir par se noyer d'épuisement s'il ne parvient pas à sortir de la baignoire, de la piscine ou même de la cuvette des toilettes dans laquelle il est tombé. Les jeunes sont particulièrement exposés en raison de leur petite taille et de leur faible endurance.

 

Mieux vaut donc empêcher le chiot d'avoir accès à ces lieux en l'absence de son maître, en prenant soin de fermer les portes derrière soi et/ou en installant des barrières.

Eviter les fugues

Eviter les fugues

Le risque de fugue du chien existe à tout âge, mais un chiot est particulièrement à risques, car sa curiosité peut le pousser à s'aventurer bien au-delà des frontières de son domicile. Peu conscient du danger, il peut alors faire une mauvaise rencontre, être heurté par un véhicule ou tout simplement ne plus être capable de retrouver son chemin, d'autant que son sens de l'orientation n'est pas aussi performant que celui d'un adulte.

 

Pour limiter les risques, il est important de sécuriser les accès afin de s'assurer qu'il ne puisse pas s'échapper du logement pendant que son maître a le dos tourné ou est absent. Cela implique notamment de fermer les portes derrière soi, de poser des grilles au niveau des fenêtres qu'il pourrait atteindre, et dans le cas où l'on possède un jardin, d'installer des clôtures tout autour, en prenant soin de s'assurer qu'il ne peut passer ni par-dessus, ni en-dessous.

Page 1 :
Préparer sa maison pour accueillir un chiot
Dernière modification : 03/31/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 
Formation vidéo pour éduquer votre chien
Formation vidéo pour éduquer votre chien
Une méthode adoptée par des milliers de maîtres, et qui a fait ses preuves !

Contient l'équivalent de 80 heures de cours particuliers avec un éducateur.

Commentaires sur cet article

Bonjour,



J'ai adopté un p'tit chiot Boston Terrier, il est à la maison depuis 3 jours et tout en étant chaleureux et doux, on veut lui poser les interdits de suite.

Je suis confuse quand je lis "Ne secouez jamais votre chiot par la peau du cou, cela peut le traumatiser. Ne lui criez pas dessus, il pourrait devenir peureux"

On fait comment du coup pour lui faire comprendre un interdit ? Pour le moment je disais "non!" d'un ton sec et je le prenais par la peau du coup. C'est pas ça qu'il faut faire ?

Il y a tellement d'informations concernant le comportement à adopter pour être le dominant et lui le dominé... en pratique c'est différent. Comment se faire respecter sans lui faire peur ?

Merci de répondre et bonne journée ! :)

   
Par Marie

Je prépare ma maison pour l'arrivé d'un bébé ... poilu comme humain. Tout ce qui sera à sa portée doit ne pas être dangereux pour lui. C'est le plus gros travail en attendant l'arrivée du bébé ! Il faut passer la maison au peigne fin. Pour moi qu ai un appartement bien rempli, ça représente une bonne somme de travail. Il faut penser à tout : produits divers, plantes, fils, métariaux et objets divers.
Et ce ne sera pas fini lors de l'arrivée du chiot ! Il faudra surveiller ce petit être une fois qu'il sera là : avec quoi joue t(il ? Qu'est ce qu'il a dans la gueule ? Où est-il ?
c'est ça, les gosses, toujours un peu du souci, mais toujours du bonheur, qu'ils soient poilus ou humains !

0    0
Par CocciNim

Je n'ai pas les moyens d'acheter un chien (juste celui de lui payer vaccins et tatouages) alors je ne les ai pas pour un comportementaliste !
Ce serait bien de faire un peu de bénévolat, par exemple des réunions dans les mairies, les centres communaux d'action sociale ou autres, pour les pauvres et les handicapés (ben oui, on est pauvre, en plus !) pour leur donner de bonnes bases. J'ai la grande chance d'avoir Internet mais c'est bien loin d'être le cas de tout le monde.
Ce site est très intéressant.

0    0
Par CocciNim

J'ai 11 ans et je trouve ce site formidable, j'acheterai mon chien dans 9 ou 10 jours et les textes: L'arrivée du chiot 1, 2 et 3 m'aideronts bien j'en suis sur merci beaucoup.
Merci Thomas


Ouaf Ouaf !!!

0    0
Par Thomas

ce site est formidable pour les amoureux des chiens,en tout cas sa ma bien aider merci et bonne fête à tous.^_^

0    0
Par mn

c'est génial merci pour les conseils

0    0
Par emma

prévoir un comportementaliste c'est bien, mais si l'on cherche son chien chez un éleveur digne de ce nom, il saura nous donnez tout les bon conseils pour accueillir son chiot, et même pour la suite !

0    0
Par kaa

bonjour je voulais dire que ce site est tres bien fait.moi,j'ai un chien agé de 13 ans et comme ,depuis peu je suis les conseil de ce site il"pete la forme"

0    0
Par lika789

merci poure le site et votre conseil walah un grand merci

0    0
Par youcef

Très bon article avec des conseils sensés et utile.
J'ai un chiot labrador de 2 mois et demi et utiliserai vos conseils.
Merci.

0    0
Par Ravisé-Noël

j'adore ce site il est trop bien est merci pour les conseille je les suivrer pour bien eduquer mon chiot que je devrais avoir quand ma mere vera barrer la maison enfin mettra des barriere dehors

0    0
Par mallauriiie

merci pour le site

0    0
Par walid

bonjour Mr le moderateur je suis une passionnée des animaux et speciallement les chiens mais maleureusement mes parents ne veulent pas alors je me console en apprenant de plus en plus sur mes animaux préférée merci pour ce site super

0    0
Par sali

J'aime bien ce site et les articles qu'il comprend. Je suis vétérinaire, où plutôt apprentie vétérinaire et je m'en sert pour mes études. Bravo à tous les créateurs de ce site.

0    0
Par Elo69

je vais bientot avoir un braque francais et je voudrai savoir comment je pourrai l'eduquer a ne pas faire pipi dans la maison alors que je travail toute la journée pouvais vous m'aider

0    0
Par lulup

j'aime bcp vos conseils...je viens d'acheter une petite femelle yorkshire...elle a 3 mois...elle etait encore avec sa maman et plsieurs autres petits yorkshires....mon mari et moi devront etre patients....mais ns avons deja un male de la meme race..qui a 11 ans(opere)...ca devrait bien aller
merci encore..
colette

0    0
Par colette

Cet article sur le chiot est vraiment instructif, mais moi mon chiot basenji de 2 moi et demi fais ses besoins a la maison et quand je la sort elle se retient de faire ses besoins je ne comprend pas du tout pourquoi, pouvez vous m'aidez, merci.

0    0
Par jennyamstaff

je trouve cette article bien. mon probleme de mon chiot ces quel fait pipi dans son coin a place sur le journal quoi faire merci.

0    0
Par julie

Je compte prendre un chiot mais en travaillant, ne rentrant pas déjeuner (donc partant environs 10 h) comment l'éducquer à être propre ? Je ne vois pas comment le laisser toute la journée dans son pipi.. Peut-être faut-il le prendre quand il aura 5 ou 6 mois ? Merci de me répondre et de me dire si ce n'est pas un peu d'égoïsme de ma part de prendre un chien qui reste seul la journée... J'avais un labrador et je culpabilisais un peu... J'envisage de prendre un braque français, supporte-t-il bien la solitude contrairement au labrador..

MERCI

0    0
Par cathy

je trouve aussi que cette article est parfait, je conte bien me servir de ces conseil et les mettres en pratique. Merci..

0    0
Par nénétte

Votre arcticle est parfait, il répond exactement aux questions que je me posais et donne de bons conseils que je vais suivre dès l'arrivée de notre future petit chiot... Merci.

0    0
Par thomas.tricot

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet