Animalerie, éleveur canin, refuge... : où adopter un chien ?

Votre décision est prise, vous avez bien réfléchi aux questions à se poser avant d'adopter un chien, vous avez identifié un type de chien adapté à votre mode de vie et vous avez réussi à choisir une race de chien qui vous convient. Il vous faut maintenant trouver l'endroit où vous procurer, dans de bonnes conditions, votre nouveau compagnon.


Il existe différents circuits pour acheter ou adopter un chiot. Le choix sera conditionné par le type de chien que vous recherchez, de l'adorable bâtard au superbe chien de race destiné à faire des concours de beauté canins.

Partager :  

Adopter un chiot chez un éleveur canin professionnel

L'un des meilleurs moyens d'acquérir un chiot pour la première fois est de se rapprocher d'un éleveur de chien professionnel. Il vend des chiots de race, inscrits dans un livre des origines.

 

Les éleveurs canins sont en général de bon conseil, et pourront vous dire si la race de chien qu'ils élèvent vous sera adaptée. Vous pourrez également rencontrer la mère ou les parents du chiot, ce qui vous permettra de connaître leur caractère. Ils peuvent, en outre, avoir fait passer le Test d'Aptitudes Naturelles (T.A.N.) à leurs chiens afin de garantir leur équilibre comportemental et leur sociabilité.

 

Cela vous permettra également de vous rendre compte des conditions d'élevage. Les éleveurs canins amateurs ont en général une chienne ou deux, et très peu de portées. Les éleveurs de chiens professionnels peuvent, quant à eux, élever plusieurs races de chiens à la fois, et proposer de nombreuses portées chaque année. Les conditions d'élevage sont parfois moins familiales, et les chiots peuvent vivre dans des chenils. Évitez à tout prix les élevages canins industriels, où les chiens ne disposent pas de bonnes conditions de vie.

 

Heureusement, la plupart des éleveurs de chiens sont de réels passionnés, et sont donc censés respecter les conditions d'élevage, car les premiers jours du chiot sont très importants pour son futur. Pour choisir un bon élevage de chiens, le mieux est de se rendre sur place pour s'en faire une idée. Ils ont, en général, pignon sur rue.

 

Une fois le chiot choisi, laissez-lui un de vos vêtements, afin qu'il puisse s'imprégner de votre odeur. Veillez aussi à ce que la transaction se fasse dans les règles : l'éleveur canin doit notamment s'engager à reprendre l'animal et à vous le rembourser s'il y avait des vices cachés et rédhibitoires lors de l'achat du chiot, par exemple s'il est porteur de graves maladies canines. Il doit en outre se charger de l'inscription provisoire au livre des origines. Ces formalités doivent être inscrites dans le contrat de vente du chiot.

 

De nos jours, les éleveurs canins professionnels s'entourent de toutes les garanties pour proposer des chiots exempts de tares ou de maladies héréditaires. Ils peuvent être membres des clubs de races, que l'on peut interroger pour de plus amples renseignements sur cet élevage canin ou pour obtenir les coordonnées d'autres éleveurs professionnels de cette race.

Adopter un chien dans un refuge

Si avoir un chien de race ne vous intéresse pas, n'hésitez pas à contacter et visiter les chenils ou refuges pour animaux de votre région, bien souvent surpeuplés d'animaux en attente d'un maître.

 

Les chiens que l'on peut adopter dans un refuge ont tous un passé que l'on ne connaît pas forcément. On y trouve ainsi toute sortes d'individus. Certains ont été battus et peuvent présenter des troubles du comportement. L'éducation (ou la rééducation) d'un chien adopté dans un refuge s'avère parfois difficile, si bien que le nouveau maître devra le cas échéant avoir à la fois de l'expérience et de la patience.

 

Il ne faut cependant pas avoir d'idée préconçue, et ne pas hésiter à se rendre plusieurs fois au refuge animalier afin d'y faire la bonne rencontre. De plus, les responsables de l'association peuvent vous aider dans votre choix et vous renseigner sur l'origine du chien et ses conditions d'abandon. N'hésitez pas à les informer de l'espace et du temps que vous pourrez offrir à votre futur compagnon, afin qu'ils vous orientent vers un animal adapté.

 

Par ailleurs, le coût d'un chien adopté dans un refuge est souvent bas, et les chiens sont identifiés via une puce ou un tatouage (conformément à la réglementation en vigueur), vaccinés et castrés ou stérilisés.

 

L'adoption d'un chien dans un refuge, c'est lui redonner une chance d'avoir une vie heureuse.

Adopter un chien chez un particulier

Certains particuliers mettent en vente une portée ou donnent leur animal pour diverses raisons. Dans ces cas-là, l'animal a généralement vécu au sein de la famille, entouré d'humains, de congénères et parfois d'autres espèces, mais aussi des bruits ménagers (télévision, radio, aspirateur, machine à laver...), ce qui est parfait pour sa socialisation.

 

De fait, un chiot grandit de façon idéale quand il est au sein d'une famille qui lui apporte de l'amour et beaucoup de stimulations. C'est tout le contraire de certains élevages canins industriels, où il est calfeutré dans un petit box au fond d'une ferme.

 

Il est bon de savoir qu'en France, un particulier mettant en vente une portée par an est considéré comme un éleveur de chiens professionel, et doit de ce fait respecter diverses obligations.

 

Pour autant, il faut se montrer prudent dans la mesure où certains particuliers, qui n'y connaissent rien en matière d'élevage canin ou de races de chien, ne voient dans leur femelle qu'un moyen facile de gagner de l'argent. Bien évidemment, mieux vaut les éviter.

Adopter un chiot dans une animalerie ou une jardinerie

Évitez autant que possible d'acheter un chiot dans une animalerie. En effet, la provenance des animaux vendus est souvent douteuse, et les conditions y sont rarement idéales. De plus, les chiens vendus dans une animalerie présentent en moyenne davantage de troubles comportementaux que ceux issus d'un élevage canin.

 

Ces problèmes sont dus à une mauvaise socialisation du chiot, primordiale pour son équilibre, durant les premiers mois de sa vie : les chiots sont détachés trop tôt de leur mère, ce qui provoque chez eux un bouleversement affectif, ne sont pas assez stimulés, sont isolés - n'ayant pas assez de contact avec des humains ou des congénères -, ne sortent pas... Or, pour qu'un chiot bénéficie d'un bon équilibre mental, il doit nécessairement avoir vécu ces étapes durant les huit premières semaines de sa vie. 

 

En outre, les lieux d'élevage étant souvent surpeuplés et/ou caractérisés par des conditions d'hygiène déplorables, les maladies du chien sont nombreuses, et le taux de mortalité des chiots vendus en animalerie est élevé. Lors de la vente d'un chien dans une animalerie, le contrat de vente comporte souvent une garantie qui permet de procéder à un échange du chien en cas de problème. Cette clause contractuelle témoigne de la potentielle fragilité de ces animaux. 

 

On peut cependant trouver des animaleries qui respectent les animaux ; le tout est de bien se renseigner en amont.

Adopter un chien dans un marché ou une exposition

Il est parfois possible d'acheter un chiot lors d'une exposition canine. Les vendeurs sont alors généralement des éleveurs de chiens professionnels, qui présentent toutes les garanties légales.

 

Il est aussi possible d'acheter des chiens sur des marchés aux animaux. Si ce sont généralement des éleveurs canins qui viennent vendre leurs portées en direct, il faut cependant être très vigilant, car beaucoup de chiens sont malheureusement importés illégalement de pays où les critères de race et de santé sont inférieurs à ceux que l'on connaît en France, en Belgique ou en Suisse, et où les conditions d'élevage sont parfois intolérables.

 

En effet, il existe de véritables trafics d'animaux, notamment en provenance des pays de l'Europe de l'Est, d'où les chiots arrivent par milliers. Du fait des conditions d'hygiène déplorables, seule une minorité d'entre eux survivent. 

 

Si acquérir un chiot sur un marché constitue une opportunité économiquement intéressante, cela représente aussi le risque de posséder un animal qui n'a, à long terme, que très peu de chance de survivre. 

 

Enfin, sachez que la législation française, par le biais de l'article L.214-7 du code rural, interdit la vente d'animaux lors de foires, de marchés ou d'expositions qui ne leur sont pas spécifiquement consacrés.

Le mot de la fin

Il existe donc plusieurs solutions pour adopter un chien. Dans tous les cas, le principal critère à prendre en compte est le cadre dans lequel le chiot a vécu durant les premières semaines de sa vie, car il est absolument déterminant. En effet, c'est durant cette période que le chiot s’imprègne des premières émotions qu’il va ressentir. Ces émotions vont influer sur le comportement du chien, son caractère, et donc sur sa vie future avec vous. Il est donc important de ne pas adopter un chiot de moins de 8 semaines, car c'est durant cette période qu'a lieu le sevrage. Demandez à voir la mère du chiot, afin d'obtenir la garantie qu'il a bien eu lieu.

 

En outre, avant l'adoption d'un chien, il est important de se renseigner sur son état de santé, en regardant les oreilles du chien, ses yeux, son anus et ses griffes. Cela permettra éventuellement de détecter quelque chose de suspect quant à la santé du chien.

 

Enfin, veillez à obtenir les documents obligatoires lors de l'achat d'un chien ou de son adoption.   

 

Si vous êtes à la recherche d'un nouveau compagnon, n'hésitez pas à consulter nos petites annonces de ventes de chiens !

Reproduction interdite sans autorisation.

Adopter un chien près de chez vous

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer