Adopter un chien mâle ou une femelle : que choisir ?

Adopter un chien mâle ou une femelle : que choisir ?

Sélectionner son futur compagnon ne se cantonne pas à savoir quelle race de chien choisir ni à choisir entre un chiot ou un chien adulte : se pose également la question du sexe de l'animal.

En effet, déterminer si on préfère un mâle ou une femelle mérite réflexion, car ils présentent des caractéristiques qui leur sont propres, notamment en termes de comportement et de gabarit.

Quelles sont les différences entre chien et chienne, et donc les avantages et inconvénients à choisir l'un(e) plutôt que l'autre ?

Les différences physiques entre mâle et femelle

La femelle est souvent un peu plus petite que le mâle
La femelle est souvent un peu plus petite que le mâle

À l'instar de ce qu'on constate chez beaucoup d'autres espèces de mammifères, le chien mâle est généralement un peu plus grand et costaud que la femelle, toutes choses égales par ailleurs. Cela fait partie de ce que l'on appelle le dimorphisme sexuel, c'est-à-dire l'ensemble des différences permettant de distinguer mâles et femelles d'une même espèce.

 

En général, ces différences physiques sont surtout marquées chez les races de taille moyenne à grande, à l'image par exemple du Saint-Bernard, chez qui le mâle est en moyenne 10 cm plus grand et 10 kg plus lourd que la femelle. En revanche, chez les races de petite taille comme le Loulou de Poméranie, le dimorphisme sexuel est dans l'ensemble très peu marqué, mâles et femelles ayant peu ou prou le même gabarit.

 

Adopter un chien mâle ou une femelle : que choisir ?

Pour le maître qui recherche simplement un compagnon de vie, cette éventuelle différence de morphologie n'a pas grande importance. En revanche, lorsque l'animal est destiné à certaines tâches ayant une dimension physique, il peut être judicieux de la prendre en compte. C'est même systématiquement le cas pour les chiens sauveteurs en montagne, qui sont systématiquement des mâles. Plus simplement, un sujet destiné à la garde doit être dissuasif et donc avoir un gabarit impressionnant : à race égale, il peut être judicieux de choisir un mâle plutôt qu'une femelle, étant donné qu'il est normalement un peu plus grand et costaud.

 

En revanche, il ne semble pas y avoir de différences notables en matière de pelage ou de couleur de robe du chien entre mâle et femelle, contrairement à ce qu'on observe chez d'autres espèces. Par exemple, les chats tricolores, c'est-à-dire noir, orange et blanc, sont pour des raisons génétiques quasiment toujours des femelles.

Les différences de tempérament entre mâle et femelle

Les différences de tempérament entre mâle et femelle

Faire des généralités sur le caractère d'un chien est toujours délicat, car celui-ci est façonné par un grand nombre de facteurs et d'expériences : par exemple, la façon dont l'animal a été éduqué et l'environnement dans lequel il a grandi jouent énormément sur son tempérament. Il faut donc se montrer prudent dès lors qu'on aborde ce sujet, car beaucoup d'idées reçues circulent.

 

Parmi celles-ci, figure un certain nombre de clichés au sujet des différences de tempérament entre mâles et femelles. De fait, il n'est pas rare d'entendre dire que les premiers sont distraits et joueurs, tandis que les secondes seraient plus calmes, plus obéissantes et plus patientes.

 

Or, dans la pratique, force est de constater que les choses sont loin d'être aussi évidentes, notamment parce que le caractère varie beaucoup d'un individu à l'autre et qu'il est donc difficile de déterminer l'influence d'un seul paramètre - a fortiori le sexe - avec précision. Ainsi, si l'on remarque plus facilement les écarts de conduite de nos compères masculins, c'est peut-être tout simplement parce qu'ils sont dans l'ensemble plus massifs que leurs consoeurs, et donc que cela demande plus d'efforts pour les tenir quand ils se montrent désobéissants.

 

Adopter un chien mâle ou une femelle : que choisir ?

Ce qui est à peu près certain en revanche, c'est que les mâles ont dans l'ensemble plus de difficultés à cohabiter avec des congénères de même sexe que les femelles, en particulier s'ils sont entiers. Les cohabitations entre femelles même entières sont à l'inverse beaucoup plus sereines et mènent rarement à des bagarres.

 

Les mâles ont également une plus grande tendance à la dominance et à remettre en cause l'autorité du chef de famille. Pour autant, là encore, d'autres facteurs tels que la race entrent en ligne de compte : chez le Labrador par exemple, même les mâles sont dans l'ensemble de bonnes pâtes, alors que chez certaines races de chiens dominants comme le Berger Bulgare, les chances d'avoir affaire à un mâle au tempérament assertif sont assez élevées.

 

En définitive, lorsqu'on recherche un animal possédant un caractère bien particulier, il est important de ne pas tout miser sur le sexe, pour ne pas prendre le risque d'être déçu à l'arrivée. Mieux vaut accepter l'idée que chaque chien est unique, et qu'il n'est donc jamais possible de tout prévoir !

Les différences hormonales entre mâle et femelle

Les différences de comportement entre chien et chienne liées aux hormones sont importantes, en particulier chez les animaux entiers, c'est-à-dire non stérilisés.

Le comportement reproducteur du chien mâle entier

Le comportement reproducteur du chien mâle entier

Un chien mâle non stérilisé adopte différents comportements généralement désagréables pour son maître.

 

Par exemple, il a tendance à aboyer davantage qu'une femelle, marque son territoire régulièrement en urinant un peu partout, et supporte moins bien la présence de congénères de même sexe. De plus, il est capable de repérer une femelle en chaleur à plusieurs kilomètres de distance, ce qui l'incite à fuguer pour la rejoindre.

 

La plupart de ces problèmes sont réglés par la castration, à condition que celle-ci soit pratiquée relativement tôt, avant l'installation des mauvaises habitudes. Une fois stérilisé, le mâle devient plus calme, fugue moins voire plus du tout, et le marquage territorial diminue fortement.

 

Il convient au passage de noter que faire stériliser un chien est en général moins cher pour un mâle que pour une femelle : autour de 100 euros pour le premier, et jusqu'à 250 euros pour la seconde.

Le comportement reproducteur du chien femelle entier

Le comportement reproducteur du chien femelle entier

Le comportement reproducteur d'une femelle non stérilisée n'est pas non plus très agréable pour le maître.

 

En effet, pendant les périodes de chaleurs de la chienne, qui surviennent une à deux fois par an et durent 2 à 3 semaines, celle-ci a des pertes sanguines potentiellement salissantes (en particulier si elle vit en intérieur) et dégage une odeur très forte qui attire tous les mâles non castrés des environs. Il devient alors délicat de la faire participer à des activités de groupe (par exemple s'il s'agit d'un chien de chasse à courre, qui doit donc chasser en meute) ou même de la promener dans un lieu fréquenté sans provoquer de bagarres entre chiens.

 

Pendant les chaleurs, le caractère de la femelle est également perturbé : elle devient plus indépendante et même têtue, ce qui la rend moins facile à vivre.

 

Adopter un chien mâle ou une femelle : que choisir ?

Si elle est alors saillie par un mâle, la période qui s'ensuit n'est pas non plus de tout repos pour le maître. En effet, une femelle en gestation peut se montrer particulièrement pot de colle, perdre l'appétit, devenir difficile avec la nourriture... Mais même dans le cas où elle n'est pas pleine, le risque existe de grossesse nerveuse de la chienne, c'est-à-dire une fausse grossesse présentant tous les symptômes d'une vraie.

 

Comme chez les mâles, la stérilisation permet de faire disparaître l'ensemble de ces désagréments. Il faut toutefois savoir que le prix de l'opération est bien plus important que pour ces derniers.

Les différences de prix entre mâle et femelle

Les différences de prix entre mâle et femelle

Même si ce n'est pas vrai chez toutes les races, le prix de vente d'un chien peut différer entre mâle et femelle. C'est le cas par exemple du Cocker Anglais, chez qui le chiot femelle est généralement un peu plus cher que le mâle, toutes choses égales par ailleurs.

 

Cet écart de prix s'explique communément par le fait que les femelles peuvent donner naissance à des petits : leur propriétaire est donc susceptible d'en tirer un revenu, et elles ont donc plus de "valeur" que les mâles.

 

Il peut toutefois exister aussi probablement un effet lié simplement à la demande : par exemple, si les mâles sont plus demandés car plus grands et plus costauds (par exemple chez les races de chiens de garde ou les races de chiens de chasse), ils peuvent être vendus un peu plus cher que leurs consoeurs.

Dernière modification : 11/24/2020.