Quel prix pour un chien de race ?

Quel prix pour un chien de race ?

Lorsque l’on souhaite adopter un chien, en particulier un chien de race, se pose la question du tarif. Plusieurs critères impactent le prix de vente d’un chien, et la fourchette est très large, allant de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers d'euros pour les races les plus chères.


Alors, quel est, en moyenne, le prix d’un chien ? Est-ce que ce montant est justifié, et si oui, de quoi dépend-il ? Comment faire pour obtenir un chien de race moins cher ?

Quel est le prix moyen d’un chien de race ?

Un beau Samoyède allongé sur une couverture sur l'herbe

Les tarifs pour un chien sont libres, et chaque éleveur professionnel ou particulier fixe donc le prix de ses chiens comme il le souhaite. Les montants sont ainsi très variables : ils vont globalement de 150 euros pour les moins chers, à près de 10.000 euros pour les plus onéreux.

 

Cela étant, ces prix extrêmes ne concernent en fait que peu de races : dans la réalité, la plupart des races de chiens coûtent globalement entre 700 et 2000 euros, lorsqu'ils sont vendus très jeunes et par des éleveurs.

 

Un chien de race est donc loin d'être donné. Le prix peut même rebuter, d'autant qu'on sait que le prix d'un chien croisé dépasse rarement quelques centaines d'euros. La question est de savoir comment de tels montants s'expliquent, et de quels facteurs ils dépendent.

De quoi dépend le prix d'un chien de race ?

Un Chihuahua mignon tient un panneau "Sale" dans sa gueule

Il est difficile d'établir le prix d'achat précis d'un chien de race, car celui-ci varie grandement en fonction de plusieurs critères.

 

Les principaux facteurs influant sur le prix d'un chien sont les suivants :

  • sa race, notamment sa popularité et sa rareté ;
  • son âge, les chiots étant les plus chers ;
  • son pedigree ;
  • son sexe, les chiennes coûtant souvent plus chères que les mâles ;
  • sa robe, notamment sa beauté et sa popularité ;
  • l'usage auquel il est destiné : la reproduction, la participation à des expositions canines... ;
  • le pedigree de ses parents et les titres qu'ils ont obtenus lors des concours ;
  • le lieu d'adoption, les éleveurs étant plus chers que les particuliers ;
  • les prestations proposées par le vendeur : vaccination du chien, stérilisation, radiographie...

 

Deux chiens de race peuvent donc avoir des prix très différents, en fonction de leurs caractéristiques.

Le prix moyen d'un chien, race par race

Parmi tous les critères déterminant le prix d’un chien, rentre évidemment en ligne de compte la race auquel il appartient. C'est peut-être même le critère majeur, avec éventuellement l'âge.

 

Voici quelques exemples de prix moyens de chiots de race achetés auprès d'éleveurs professionnels.

 

Race Prix d'achat en Europe
Barbu Tchèque 750-850 €
Berger Allemand 650-1000 €
Bobtail 1000-1200 €
Border Collie 800-1200 €
Bouvier Australien 700-1000 €
Boxer 1100-1500 €
Bullmastiff 1100-1500 €
Cane Corso 900-1200 €
Chien Chinois à Crête 1200-2000 €
Chien du Groenland 900-1100 €
Chihuahua 1500-2000 €
Colley 1000-1200 €
Coton de Tuléar 1000-1500 €
Dobermann 1000-1300 €
Dogue Allemand 1200-2000 €
Épagneul de Saint-Usuge 400-500 €
Fila de Sao Miguel 800-1000 €
Fox-Terrier 700-800 €
Groenendael 700-800 €
Jindo Coréen 900-1100 €
Kelpie Australien 700-900 €
Laekenois 700-800 €
Malinois 700-800 €
Mastiff 1000-1500 €
Mâtin de Naples 1500-2000 €
Petit Lévrier Italien 900-1300 €
Spitz Japonais 700-1200 €
Teckel 500-1200 €
Terrier de Chasse Allemand 500-600 €
Tervueren 700-800 €
Welsh Corgi Cardigan 700-1300 €
Welsh Corgi Pembroke 700-1300 €
Westie 1200-1500 €
Vizsla 700-1000 €

 

Pour avoir une idée du juste prix d’un chien, l'idéal est de s’adresser au club de la race concernée.

Pourquoi les chiens de race sont-ils si chers ?

Que les parents et les futurs chiots aient un pedigree ou non, les élever revient très vite cher.

 

En effet, une fois la gestation confirmée,  il faut procéder au suivi de la grossesse (échographie, radio, soins...), et fournir une alimentation adaptée à la chienne gestante (des croquettes pour chiots deux semaines avant la mise bas et pendant l'allaitement, par exemple).

 

Par ailleurs, au moment de la mise bas de la chienne, qui peut durer des heures, l'éleveur, qu'il soit professionnel ou amateur, doit être constamment aux côtés de sa chienne, le jour comme la nuit, afin de pouvoir agir en cas de problème. L'intervention du vétérinaire, pour une césarienne par exemple, sera peut-être nécessaire, avec les coûts que cela engendre.

 

Après la mise bas de la chienne, il faudra peut-être l'aider à nourrir ses petits si elle est épuisée, s'il y a trop de chiots ou en cas de problème de santé (césarienne, mammite...). Cela demande aussi beaucoup de temps et d'implication.

 

De plus, au fur et à mesure de leur croissance, les chiots délaisseront le lait maternel pour des croquettes adaptées. Celles-ci ont un coût non négligeable, d'autant plus qu'une portée peut-être constituée de plus de 10 petits. On estime les frais d'entretien d'un chien à environ 1,5 à 3 euros par jour.

 

Il faudra ensuite ajouter l'identification, étape obligatoire dans la majorité des pays. Le prix du tatouage ou de la pose de la puce électronique varie grandement selon les régions et les vétérinaires, mais s'élève en moyenne entre 50 et 70 euros.

 

Vient ensuite la primo-vaccination, qui coûte environ 35 euros par chiot, et l'achat du passeport européen (entre 5 et 15 euros).

 

En outre, l'éleveur sérieux fera des tests sur les chiots, afin d'être sûr qu'ils ne sont pas porteurs de maladies génétiques (atrophie progressive de la rétine (APR), surdité...) . Ces tests ADN coûtent environ 50 euros chacun et doivent être lus par un organisme habilité.

 

D'autre part, le coût de l'entretien d'un chien en général est élevé, entre la nourriture, les vaccinations, les vermifugations, l'assurance-santé animale et les divers frais vétérinaires.

 

Enfin , à cela s'ajoutent les frais d'entretien de l'élevage (travaux, électricité...) et les impôts.

Le mot de la fin

Le prix d’un chien varie donc et peut atteindre des sommes très importantes, auxquelles viendront se rajouter les coûts d’entretien du chien tout au long de sa vie, comme les antiparasitaires, les visites chez le vétérinaire ou la vaccination.

 

C’est notamment pour ces raisons qu’il est important de se poser les bonnes questions avant d’adopter un chien, car le coût d’achat, même s’il peut être très élevé, n’est qu’une goutte d’eau par rapport à l'ensemble des dépenses que représente un animal sur l'ensemble de son existence.

Dernière modification : 05/08/2022.

Commentaires sur cet article

Bonjour,

Je suis désireuse d'acheter un chiot boxer lof ou non lof, blanc, fauve ou bringé, je ne sais pas encore. Avant toute transaction, je souhaite connaître les prix officiels de vente ou à ne pas dépasser de ces catégories car je constate sur internet qu'il y a des prix à mon avis exorbitants. J'ai eu huit boxers lof et non lof et je suis surprise des tarifs pratiqués. N'y aurait-il pas de l'exagération ?

Avec mes remerciements,

Très cordialement.

Diana KERBOAS

   
Par Kerboas Diana

Discussions sur ce sujet

Chatsdumonde.com Vous aimez aussi les chats ?

Vous aimez aussi les chats ?