Le budget annuel d'un chien : alimentation, santé, accessoires...

Un chiot allongé à côté d'un tas de billets de banque

Toute personne qui envisage d'adopter un chien doit tâcher de se projeter, et se pose donc tout un tas de questions : quelle sera sa place dans la maison, comment s'en occuper, comment bien l'éduquer, quelles solutions pour le faire garder pendant les absences...


Parmi les questions à se poser avant d'adopter un chien, figure bien évidemment celle de savoir si on sera en mesure de subvenir à ses besoins. Or, pour pouvoir répondre à cette question légitime, encore faut-il être capable d'estimer le budget annuel qu'il va représenter.


Voici donc une présentation des principaux postes de dépenses quand on possède un chien, ainsi qu'un ordre de grandeur des montants qu'ils sont susceptibles de représenter.

Que comprend le budget annuel du chien ?

Un homme calcule son budget avec une calculatrice

Le budget annuel d'un chien correspond au montant total de dépenses occasionnées par ce dernier au cours de l'année.

 

Il se compose essentiellement de quatre volets :

  • l'alimentation ;
  • la santé : vétérinaire, médicaments, opérations... ;
  • les accessoires et équipements (panier, niche...) ;
  • l'entretien : brossage, bain, lavage des dents... ;
  • les services chez des professionnels (toiletteur, éducateur, pension canine, dog-sitter...) ;
  • les activités : voyages, expositions, etc.

 

Même si celles-ci sont effectivement conséquentes (en particulier avec un grand chien), le budget annuel ne se résume donc pas aux simples dépenses liées à l'alimentation, comme certains le croient parfois. En revanche, le prix d'achat du chien à l'adoption ne fait pas partie du budget annuel, puisqu'il s'agit d'une dépense ponctuelle et non pas d'une somme à débourser chaque année pour son animal.

De quoi dépend le budget annuel du chien ?

Les dépenses liées à un chien dépendent en grande partie de l'animal lui-même et son mode de vie. Cela étant, elles comportent aussi une bonne part d'imprévu, et sont loin d'être les mêmes chaque année : il y a souvent de grandes fluctuations d'une année à l'autre.

Le budget annuel dépend du chien

Des dés symbolisant le budget annuel posés sur un tas de pièces de monnaie

Le budget annuel d'un chien n'est pas simple à évaluer, car le montant des dépenses annuelles n'est pas le même pour tous. Il dépend en effet d'un grand nombre de facteurs, les principaux étant :

 

  • la race et/ou la taille de l'animal : par exemple, les plus grands chiens ont tendance à coûter beaucoup plus cher que les petits ;

 

  • son âge : les dépenses à prévoir ne sont pas les mêmes lorsqu'il est très jeune, très vieux ou au milieu de sa vie ;

  • son mode de vie : selon qu'il passe beaucoup de temps en extérieur ou qu'il soit plutôt pantouflard et casanier, les dépenses peuvent beaucoup varier ;

 

  • le type de nourriture : le montant à prévoir pour le nourrir n'est clairement pas le même selon que l'on opte par exemple pour des croquettes, de la pâtée ou un régime maison.

 

Pour cette raison, donner un budget annuel moyen tous chiens confondus n'aurait pas vraiment de sens : mieux vaut raisonner en termes de fourchette de prix.

Les dépenses liées au chien dépendent des années

Une femme calcule ses dépenses avec une calculatrice

Le budget annuel d'un chien est d'autant plus difficile à établir à l'avance qu'il comprend à la fois :

 

  • une part relativement fixe, qui varie donc peu chaque année : l'alimentation, les rappels de vaccins, les visites de routine chez le vétérinaire, les produits contre les parasites... ;

 

  • une part variable, susceptible de fluctuer fortement d'une année à l'autre. Elle peut comporter notamment des frais vétérinaires liés à un problème de santé (accident, maladie...), des dépenses pour faire garder son animal du fait d'une absence imprévue, des séances chez un comportementaliste pour solutionner un comportement anormal, etc.

 

Il n'est donc pas évident de parler de budget annuel d'un chien en s'imaginant que celui-ci est le même tous les ans. De fait, même si l'on raisonne généralement avec des moyennes pour simplifier les choses, il faut dans la pratique s'attendre non pas à dépenser chaque année à peu près le même montant, mais plutôt à voir certaines années marquées par des dépenses importantes, et d'autres à l'inverse où ces dernières sont plus modérées, sans qu'on puisse vraiment savoir à l'avance à quoi s'attendre.

Le budget alimentation du chien

Un homme calcule le budget alimentation

Le budget alimentation d'un chien représente généralement un des postes de dépenses les plus importants dans le coût total que celui-ci représente à l'année, en particulier si l'animal en question mange beaucoup ou a des besoins nutritionnels particuliers.

 

Le montant diffère toutefois fortement entre les différents types d'aliments pour chien. En effet, à animal égal, les croquettes sont nettement moins onéreuses que les pâtées et que l'alimentation maison.

Le budget croquettes du chien

Un chien mange des croquettes dans sa gamelle

Dans l'ensemble, un chien nourri avec des croquettes doit manger chaque jour l'équivalent d'environ 1% de son poids corporel. Ainsi, sa ration quotidienne de croquettes se situe autour de 150 g s'il pèse 10 kg, 340 g s'il pèse 30 kg, 480 g s'il pèse 50 kg et 600 g s'il pèse 70 kg.

 

Il ne s'agit là toutefois que d'ordres de grandeur, car la quantité exacte de croquettes à donner ne dépend pas que du poids de l'animal. Par exemple, toutes choses égales par ailleurs, un individu très actif a besoin de rations bien plus importantes qu'un autre passant ses journées sur le canapé.

 

Quoi qu'il en soit, dans la mesure où le prix des croquettes pour chien de gamme intermédiaire se situe entre 2 et 4 euros par kilo, cela signifie qu'il faut compter environ :

 

Gabarit Quantité Budget croquettes
Chien de 10 kg 150 g / j 100-200 € / an
Chien de 30 kg 340 g / j 250-500 € / an
Chien de 50 kg 480 g / j 350-700 € / an
Chien de 70 kg 600 g / j 450-900 € / an

 

Ces prix correspondent à des croquettes de gamme intermédiaire, c'est-à-dire généralement fabriquées avec des ingrédients de qualité acceptable et contenant une bonne part de viande ou de poisson. Il en existe toutefois des moins chères (entre 1 et 2 euros le kilo, en particulier si elles sont vendues dans de grands sachets), et des beaucoup plus chères (qui dépassent les 5 euros le kilo). Il faut donc adapter le budget alimentation annuel en fonction des croquettes que l'on choisit.

Le budget pâtée du chien

Un chien mange de la pâtée dans sa gamelle

Les pâtées et autres aliments humides ont beaucoup d'avantages pour les chiens : plus appétents, plus faciles à mâcher, moins déshydratants... En revanche, les quantités à donner chaque jour sont plus importantes que pour les croquettes, et les produits sont plus chers à poids égal. Cela signifie que si on fait le choix de donner de la pâtée à son chien plutôt que des croquettes, le budget alimentation s'en trouve démultiplié.

 

En moyenne, on considère qu'un chien doit manger environ 3 fois plus de pâtée que de croquettes, même si bien sûr cela dépend de la qualité des produits et de leur composition. Sa ration journalière est donc de l'ordre de 450 g s'il pèse 10 kg, 1 kg s'il pèse 30 kg, 1,4 kg s'il pèse 50 kg et 1,8 kg s'il pèse 70 kg. Comme pour les croquettes, il s'agit là de valeurs moyennes : la quantité idoine à donner à son animal ne dépend pas que de son gabarit, mais aussi par exemple de son niveau d'activité.

 

Sachant que les pâtées coûtent entre 3 et 5 euros par kilo, le budget alimentation annuel à prévoir pour un animal nourri de cette manière se situe autour de :

 

Gabarit Quantité Budget pâtée
Chien de 10 kg 450 g / j 500-800 € / an
Chien de 30 kg 1000 g / j 1000-1800 € / an
Chien de 50 kg 1400 g / j 1500-2500 € / an
Chien de 70 kg 1800 g / j 2000-3000 € / an

Le budget régime maison du chien

Un homme donne une gamelle de viande crue à son chien

De plus en plus de personnes se tournent vers une alimentation maison à la fois pour elles-mêmes et pour leurs animaux de compagnie. Ainsi, le régime BARF pour chien (à base de viande crue) et les autres options conduisant à préparer soi-même les repas de son compagnon ont le vent en poupe.

 

Toutefois, le budget à prévoir pour une telle alimentation est loin d'être négligeable. En effet, les quantités à donner chaque jour sont du même ordre de grandeur que pour les pâtées, c'est-à-dire environ 3% du poids corporel de l'animal. Il faut ainsi compter environ 450 g s'il pèse 10 kg, 1 kg s'il pèse 30 kg, 1,5 kg s'il pèse 50 kg et 1,8 kg s'il pèse 70 kg. Autant dire que la facture peut vite grimper, en particulier si la ration est essentiellement constituée de viandes ou de poissons.

 

Le coût exact est assez variable, puisqu'il dépend des ingrédients choisis et de leur provenance. On peut néanmoins tabler sur le budget suivant :

 

Gabarit Quantité Budget alim. maison
Chien de 10 kg 450 g / j 600-800 € / an
Chien de 30 kg 1000 g / j 1500-1800 € / an
Chien de 50 kg 1400 g / j 2000-2500 € / an
Chien de 70 kg 1800 g / j 2500-3000 € / an

 

Le budget alimentation d'un chien nourri au fait maison est donc du même ordre de grandeur que celui pour les pâtées.

Le budget eau du chien

Une femme donne de l'eau à boire à son chien

Même si c'est essentiellement la nourriture qui pèse lourd dans le budget alimentation d'un chien, il ne faut pas oublier que ce dernier boit - et parfois même beaucoup.

 

En effet, les besoins en eau d'un chien sont globalement compris entre 50 et 70 mL / kg de masse corporelle : cela correspond à 0,5 L s'il pèse 10 kg, 2 L s'il pèse 30 kg, 3 L s'il pèse 50 kg et plus de 4 L s'il pèse 70 kg.

 

Là encore, il s'agit de moyennes : à gabarit égal, la quantité à prévoir n'est évidemment pas la même pour un animal qui vit au dehors sous un climat chaud et/ou fait beaucoup d'exercice, que pour un autre qui vit en intérieur dans un climat tempéré et/ou se contente d'une promenade tranquille par jour.

 

Dans tous les cas, si on donne simplement de l'eau du robinet à son chien, sa consommation ne représente que quelques euros à l'année. Son budget eau est donc assez anecdotique, et ne pèse que peu dans le montant total de dépenses annuelles qu'il représente.

 

En revanche, si on fait le choix de donner à son chien de l'eau en bouteille, celle-ci est beaucoup plus chère (entre 0,5 et 1 euro le litre, selon les marques et les pays), et les données financières ne sont alors clairement plus les mêmes. Ainsi, le budget eau annuel d'un chien qui reçoit de l'eau en bouteille est de l'ordre de :

 

Gabarit Quantité Budget eau bouteille
Chien de 10 kg 0,5 L / j 100 € / an
Chien de 30 kg 2 L / j 350 € / an
Chien de 50 kg 3 L / j 500 € / an
Chien de 70 kg 4 L / j 700 € / an

 

Cela dit, exception faite des chiens les plus difficiles pour qui l'eau du robinet peut avoir un goût trop fort, cette dernière convient généralement parfaitement à la gent canine, sous réserve bien sûr qu'elle soit potable. Si l'animal est un peu difficile, utiliser un système de filtration ou acheter une fontaine à eau pour chien comprenant un filtre intégré peut aider à résoudre le problème sans avoir besoin de passer par de l'eau en bouteille, beaucoup plus onéreuse que celle provenant du robinet.

Le budget santé du chien

Le budget santé du chien

Le budget santé d'un chien comprend deux types de dépenses :

  • les dépenses préventives : vaccins, traitements anti-parasitaires, bilans de santé... ;
  • les dépenses curatives : consultations pour une maladie ou un accident, médicaments, opérations...

 

Si les premières sont faciles à prévoir et donc à budgéter, il n'en va pas de même des secondes, qui sont pourtant souvent les plus onéreuses. Mieux vaut donc prévoir large et s'assurer d'être capable de faire face financièrement en cas d'imprévu.

 

Par ailleurs, dans le cas d'un chiot, différentes dépenses ponctuelles supplémentaires sont à prévoir la première année, si bien que celle-ci mérite d'être considérée séparément des autres.

Le budget santé du chien la première année

Une tirelire en forme de chien posée sur un tas de billets de banque

Après une adoption, les dépenses de santé du chien sont généralement plus élevées que les autres années.

 

En effet, il faut prévoir :

  • davantage de visites de routine chez le vétérinaire, en particulier dans le cas d'un chiot ;
  • l'identification du chien, via la pose d'une puce par le professionnel ;
  • les premiers vaccins du chien, qui nécessitent deux injections ;
  • la stérilisation du chien, recommandée et parfois obligatoire en fonction de sa race et du lieu où on habite.

 

Dépenses Budget 1ère année
Visites de routine 100-150 €
Identification 50-80 €
Premiers vaccins 100-150 €
Stérilisation 150-300 €
Total 400-700 €

 

Les prix indiqués ici sont des valeurs moyennes : dans la pratique, ces différentes dépenses varient en fonction notamment de la taille de l'animal (les grands chiens coûtent souvent plus cher que les autres), du vétérinaire et/ou des produits choisis.

 

ll est important toutefois de souligner qu'il est courant que tout ou partie de ces dépenses aient déjà été effectuées par la personne ou institution qui avait jusqu'alors la charge de l'animal. Par exemple, lorsqu'on fait le choix d'adopter un chien dans un refuge, celui-ci a normalement déjà été identifié, vacciné et éventuellement stérilisé si son âge le permet : autant de dépenses qu'il n'est donc pas nécessaire de prévoir, et qui d'ailleurs justifient la contribution aux coûts demandée par l'association. De la même façon, lorsqu'on passe par un éleveur professionnel, l'animal a normalement déjà été pucé et a déjà reçu sa première injection de vaccins.

Le budget lié aux dépenses préventives

Un stéthoscope posé sur une calculatrice et des feuilles de budget

Les dépenses préventives couvrent l'ensemble des traitements et interventions visant à agir de manière préventive pour limiter les risques que l'animal tombe malade.

 

Cela comprend notamment :

  • les rappels de vaccins, qui doivent être effectués selon une fréquence annuelle ;
  • les traitements antiparasitaires (anti-puces, anti-tiques, vermifuges...), qu'il convient d'administrer plusieurs fois par an ;
  • les détartrages, qui s'imposent en moyenne tous les 3 ans. Cette moyenne cache toutefois de grands écarts : certains en ont besoin annuellement, tandis que d'autres quasiment jamais.

 

Dépenses Budget annuel
Visites de routine 50-100 € / an
Rappels de vaccin 50-80 € / an
Antiparasitaires 100-150 € / an
Détartrage 50-150 € / an
Total 300-500 € / an

 

Ces montants varient selon les besoins de chaque individu, mais parfois aussi selon son gabarit. En effet, la dose de médicament (antiparasitaire, produits anesthésiant, sédatif...) à administrer à un animal de grande taille est souvent plus importante que pour un petit chien : le budget est donc lui aussi globalement un peu plus élevé.

Le budget lié aux dépenses curatives

Une tirelire posée sur des médicaments et un stéthoscope

Les dépenses curatives sont par définition très difficiles à prévoir, puisqu'il est impossible de savoir à l'avance quels problèmes de santé l'animal va rencontrer pendant l'année. 

 

Or, si une prise de sang ne coûte guère plus de 10 à 20 euros, le traitement d'une otite revient autour de 70 euros, une opération après une fracture entre 200 et 500 euros, et un cancer nécessite généralement de débourser plus de 1000 euros. Le barème pour chaque acte vétérinaire est donc assez facile à connaître, mais il est impossible de savoir lesquels seront effectivement nécessaires.

 

Dans l'ensemble, s'il est courant qu'un chien rencontre globalement chaque année quelques problèmes mineurs, il ne subit en moyenne pas plus d'un ou deux problèmes graves sur l'ensemble de sa vie. On peut donc considérer qu'en plus des aspects préventifs, le budget santé d'un chien comprend les deux volets suivants :

 

  • les dépenses curatives correspondant à des troubles légers (otite, gastro-entérite...). En tablant sur deux ou trois problèmes de ce type par an, on peut prévoir un budget santé de 200 à 300 euros / an ;

 

  • les éventuelles dépenses curatives plus imprévisibles, causées par exemple par un accident ou une maladie grave. Des problèmes de ce type sont exceptionnels, mais entraînent souvent une explosion du budget par rapport aux autres années. Dans la mesure où une opération ou un traitement anticancéreux peut coûter plusieurs centaines voire milliers d'euros, mieux vaut s'assurer d'avoir une somme d'au moins 500 voire 1000 euros en réserve, au cas où un malheur surviendrait.

 

Dépenses Budget annuel
Problèmes légers 200-300 € / an
Problèmes graves 500-1000 € en réserve

 

Comme toujours, il ne s'agit là que de valeurs moyennes : dans les faits, les dépenses vétérinaires sont très variables d'un animal à l'autre. Ainsi, là où certaines races de chiens très robustes ne tombent quasiment jamais malades, d'autres plus fragiles cumulent les soucis de santé... De la même façon, un animal très sportif et faisant beaucoup d'exercice a plus de chances de se blesser ou d'avoir un accident qu'un autre passant la majeure partie de son temps en intérieur. Il est donc préférable de réajuster ce budget santé en fonction de son animal et de son mode de vie.

Le budget lié à l'assurance santé du chien

Une femme met des sous dans sa tirelire

Une solution pour faire face aux mauvaises surprises et limiter les variations des dépenses vétérinaires d'une année à l'autre (voire éviter de se retrouver dans des situations inextricables) est de souscrire une assurance santé pour son chien.

 

Le principe est simple : en échange du paiement d'une cotisation annuelle ou mensuelle, la compagnie d'assurance ou la mutuelle prend en charge une partie plus ou moins conséquente des dépenses vétérinaires curatives (et parfois aussi préventives). Le montant des cotisations dépend notamment des compagnies d'assurance, des formules choisies, mais aussi et surtout de la race et de l'âge de l'animal concerné : plus un chien est jeune et appartient à une race généralement épargnée par les soucis de santé, moins les cotisations sont élevées.

 

Dans l'ensemble, les prix commencent autour de 100 euros par an, tandis que les formules les plus onéreuses atteignent facilement 500 voire 1000 euros chaque année - sachant que les remboursements et modalités de prise en charge ne sont alors évidemment pas les mêmes. Dans l'ensemble, si l'on décide de recourir à ce système, mieux vaut prévoir un budget assurance santé animale d'au moins 200 euros par an, car en-dessous la protection reste assez faible.

 

Comme pour les autres dépenses liés à la santé, il peut être judicieux d'ajuster ce montant à son cas personnel : à la baisse quand on possède un animal jeune et appartenant à une race réputée pour sa robustesse, à la hausse si au contraire il est âgé et fait partie d'une race connue pour sa fragilité.

 

Le concept d'assurance santé pour animaux

Le fait de faire assurer son chien permet de lisser les dépenses et d'évaluer plus facilement son budget santé annuel, car les variations d'une année à l'autre ont toutes les chances d'être réduites.

 

Toutefois, il faut prendre le temps de bien se renseigner sur les contrats en question, les modalités de remboursement et les clauses d'exclusion, pour éviter les mauvaises surprises. Par exemple, les maladies d'origine génétique sont rarement prises en charge par ce type de mutuelles : ce n'est donc pas forcément une solution pour un chien prédisposé génétiquement à des problèmes de santé.

 

De fait, les offres sont loin d'être standardisées d'une compagnie d'assurance à l'autre : il peut donc y avoir de grandes variations en termes de modalités de remboursement, de montants de cotisations et/ou de clauses d'exclusion. Il ne faut donc pas raisonner simplement en termes de coût mensuel ou annuel, mais bien prendre le temps de comparer le détail des offres proposées par plusieurs compagnies différentes, pour trouver celle qui correspond le mieux à ce que l'on recherche.

Le budget accessoires du chien

Divers accessoires pour chien posés sur une table

Préparer l'arrivée d'un chien à la maison nécessite l'achat de tout un tas d'accessoires : gamelle, laisse, collier, muselière, niche, panier, cage de transport...

 

Si chacun pris séparément n'est généralement pas très cher, la facture grimpe vite quand on considère que les accessoires indispensables pour un chien sont au nombre d'une dizaine et doivent à peu près tous être achetés en même temps, en amont ou peu après l'adoption.

 

Accessoires Prix d'achat
2 gamelles (eau + nourriture) 20-30 €
Laisse 10-20 €
Collier  5-20 €
Cage de transport 30-60 €
Panier 10-30 €
Jouets 20-50 €
Trousse pharmacie 20-30 €
Total ~ 100-250 €

 

Le budget accessoires à prévoir lors de l'adoption d'un chien est donc d'au moins 100 euros, voire largement plus selon les types de produits choisis. En fonction des cas, d'autres objets peuvent également s'ajouter à cette liste : une muselière, une fontaine à eau, un distributeur de nourriture, un collier GPS... Enfin, aménager son jardin pour son chien implique parfois plusieurs centaines d'euros de dépenses supplémentaires, notamment s'il faut installer une clôture tout autour ou acheter une niche et/ou un chenil (c'est-à-dire un espace grillagé sécurisé pour l'animal).

 

Le point positif est que beaucoup de ces accessoires et équipements ont une durée de vie assez longue et n'ont donc pas besoin d'être renouvelés chaque année. Cela étant, tout dépend bien sûr de la qualité des produits choisis : par exemple, une gamelle en inox est très solide, alors qu'une en plastique se dégrade vite et doit être changée régulièrement. Il peut donc être judicieux d'opter pour des accessoires ayant une durée d'utilisation plus longue (quitte à ce qu'ils coûtent éventuellement un peu plus cher à l'achat), car cela permet de réaliser des économies dans la durée.

 

Quoi qu'il en soit, mieux vaut dans tous les cas prévoir quelques dizaines d'euros chaque année pour renouveler le matériel cassé et/ou devenu obsolète : les jouets (qui peuvent se casser ou ne plus intéresser le chien), les laisses en cuir (qui s'abîment vite), le panier s'il le mordille et/ou devient trop grand pour l'utiliser, etc.

Le budget entretien du chien

Veiller à l'entretien et à l'hygiène de son chien est important pour le garder en bonne santé, mais implique évidemment des dépenses.

Le budget entretien au quotidien

Il faut prévoir le budget nécessaire pour acheter et/ou renouveler chaque année divers produits nécessaires à l'entretien et au toilettage du chien : les shampoings, les brosses à dents et dentifrices, les lotions pour les yeux ou les oreilles, les baumes et pommades pour prendre soin des coussinets, etc.

 

Produits d'entretien Budget annuel
Shampoing 10-20 € / an
Brosse à dents 5-10 € / an
Dentifrice  5-10 € / an
Lotion yeux 15-20 € / an
Lotion oreilles 30-50 € / an
Pommade coussinets 5-10 € / an
Total 70-120 € / an

 

Ces dépenses sont données à titre indicatif : il s'agit uniquement d'un ordre de grandeur, car les besoins de chaque animal sont différents. Par exemple, un individu de grande taille et/ou qu'il faut laver souvent demandera une plus grande quantité de shampoing que ses congénères : le budget sera donc plus élevé.

 

En plus de cela, il faut prévoir l'achat de certains accessoires nécessaires pour l'entretien au quotidien, tels que les brosses, les peignes, le coupe-griffes, la tondeuse pour chien... Selon le matériel choisi, il faut compter entre 30 et 50 euros à l'achat, voire plus dans le cas où une tondeuse de bonne qualité est nécessaire. Heureusement, ces objets se gardent ensuite pendant de longues années : il n'est donc pas nécessaire de les renouveler fréquemment.

Le budget toiletteur

Une toiletteuse professionnelle coupe les poils d'un Bichon Frisé

Dans la mesure où il est recommandé d'emmener son chien chez un toiletteur au moins une ou deux fois par an, mieux vaut prévoir un budget toilettage annuel minimal de 200 euros : cela permet de réaliser au moins un ou deux toilettages complets par an.

 

Ce budget est à ajuster en fonction des besoins de son animal : certaines races comme les bichons ou les caniches ont besoin de toilettages très réguliers en raison de leur pelage particulier, tandis que d'autres comme les chiens à poil court n'ont quasiment jamais besoin d'aller chez un toiletteur professionnel.

Le budget services

En plus des dépenses listées précédemment, il peut être utile de prévoir dans le budget annuel d'un chien le recours à divers professionnels canins : éducateur, comportementaliste, service de garde (pension, dog-sitter...), etc.

 

Services Prix
Solution de garde 10-20 € / jour
Educateur ~50 € / h
Comportementaliste ~50 € / h

 

Le budget garde du chien

Un homme garde des chiens et les emmène en promenade

En fonction du mode de vie de chacun, recourir à une solution pour faire garder son chien quand on est absent peut être plus ou moins fréquent. Cela dit, même à ce niveau-là, tout n'est pas non plus prévisible : on peut en particulier devoir s'absenter de manière imprévue (pour un déplacement professionnel, une urgence familiale, une hospitalisation de plusieurs jours...), ou ne pas pouvoir faire appel à la personne (proche, voisin, connaissance...) qui habituellement se fait un plaisir de garder gratuitement l'animal.

 

Qu'il s'agisse d'une pension ou d'un pet-sitter qui vient lui rendre visite à domicile ou l'accueille chez lui, un professionnel facture en général autour de 10 à 20 euros par journée. Par conséquent, si on veut être prudent, on peut prévoir autour de 100 à 200 euros de budget gardiennage par an, quitte à ce que cette somme ne soit finalement pas utilisée.

Le budget éducateur

Une femme en pleine séance de dressage d'un Berger Allemand

Le recours à un éducateur canin est généralement assez ponctuel : on fait généralement appel à lui dans les mois qui suivent l'adoption du chien, afin de réussir son éducation (si c'est un chiot) ou de tâcher de le rééduquer (si c'est un adulte qui présente certaines lacunes en la matière). Cela contribue d'ailleurs au fait que le budget d'un chien la première année est supérieur à celui des années suivantes.

 

Il faut compter généralement autour de 50 euros pour une séance individuelle d'environ une heure, voire davantage si on fait intervenir le professionnel directement à domicile. Il est toutefois possible de réduire un peu la facture en optant pour des séances mêlant plusieurs chiens et maîtres : le montant facturé est situé autour de 30 euros pour un cours collectif d'une heure. Les professionnels proposent souvent un forfait de 5 séances, pour un budget de l'ordre de 200 à 300 euros en cours individuels, 100 à 200 euros en collectif.

 

Une autre solution peut consister à s'inscrire dans un club canin, car nombre d'entre eux proposent des cours d'éducation. La cotisation annuelle est située le plus souvent entre 150 et 300 euros.

Le budget comportementaliste

Un chien donne la patte à son maître

Faire appel à un comportementaliste canin a généralement lieu de manière ponctuelle, le temps d'une ou quelques séances permettant de régler un problème précis : destructions, malpropreté, aboiements intempestifs, agressivité...

 

Le montant facturé est généralement assez proche de celui demandé par un éducateur (d'ailleurs, nombre de professionnels ont les deux casquettes), soit autour de 50 euros par séance. En revanche, il est rarement possible d'opter pour une formule collective.

 

Si le chien a déjà manifesté des problèmes comportementaux ou a connu un passé difficile, il n'est pas absurde de prévoir autour de 100 à 150 euros dans le budget annuel au cas où il s'avère effectivement nécessaire de faire appel à un tel professionnel.

Le budget activités

Un petit chien assis dans une valise, prêt à partir en vacances

Même si leur montant n'est pas fixe et varie en fonction des individus et des situations, la plupart des dépenses précédentes sont quasi incontournables lorsqu'on adopte un chien.

 

En parallèle, il peut être utile de prévoir un budget supplémentaire en fonction des activités que l'on effectue avec son compagnon domestique : abonnement annuel à un club canin (par exemple pour lui faire pratiquer différents sports), billets pour voyager avec lui (notamment si on souhaite partir à l'étranger avec son chien), frais d'inscription pour participer à des expositions canines ou à des compétitions de sport canin (plus le prix de la licence éventuelle), etc.

 

Voici donc quelques exemples de prix pour ce type de dépenses complémentaires :

 

Activité Budget
Club canin 150-300 € / an
Ticket bateau (pour chien) 20-50 € / trajet
Billet avion (pour chien) 30-150 € / trajet
Exposition canine 50 € / inscription
Compétition sport canin 10-50 € / inscription

 

Cette liste est loin d'être exhaustive : charge à chacun de la compléter en fonction de ses envies et ses projets, pour ensuite prévoir le budget annuel en conséquence.

En résumé...

En additionnant l'ensemble des postes de dépenses précédemment listés, on peut arriver à une estimation du budget annuel d'un chien :

 

Dépenses Budget annuel
Alimentation 300-500 € / an
Santé 400-700 € / an
Accessoires ~ 50 € / an
Entretien 150-250 € / an
Services 100-200 € / an
Total 1000-1700 € / an

 

Toutefois, il s'agit là d'estimations pour un chien qui se situe dans la moyenne (notamment en termes de gabarit) et n'a pas de besoins spécifiques. Le montant à prévoir doit être adapté en fonction des caractéristiques de l'animal, de son mode de vie et des activités que l'on prévoit pour lui : par exemple, un animal de grande taille, nourri avec uniquement un régime maison et que l'on emmène régulièrement chez un toiletteur coûte beaucoup plus cher que 1700 euros par an.

 

Par ailleurs, quel que soit le budget annuel sur lequel on table, mieux vaut toujours prévoir une enveloppe supplémentaire de quelques centaines d'euros pour parer aux éventuels imprévus, voire une réserve de plusieurs milliers afin d'être en mesure de faire face en cas de gros coup dur (accident, maladie grave...). Cette somme n'a donc pas vocation à être utilisée tous les ans, mais constitue une sécurité permettant d'éviter de se retrouver dans une situation financière difficile.

 

Enfin, il faut aussi garder en tête que le budget de la première année est généralement plus important que celui des suivantes, à cause de l'achat de différents accessoires et de différentes dépenses vétérinaires : identification, stérilisation, primo-vaccination... Ainsi, le budget à prévoir la première année est plutôt de l'ordre de 1500 à 2000 euros - sans parler du prix d'achat du chien lui-même, qui dans le cas d'un individu de pure race peut facilement dépasser le millier d'euros.

Le mot de la fin

Evaluer de manière précise le budget annuel d'un chien n'a rien d'évident, car beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte. Il existe également une grand part d'imprévu (maladies, accidents...) susceptible d'alourdir considérablement la facture certaines années. Avoir une fourchette en tête permet toutefois d'avoir une idée des dépenses auxquelles il faut globalement s'attendre tous les ans.

 

Prendre le temps de faire sérieusement quelques calculs avant d'adopter est crucial, car il ne faut pas oublier que le meilleur ami de l'Homme vit en moyenne une dizaine d'années - voire davantage pour les races de chiens qui vivent le plus longtemps. Si l'on se rend compte qu'un tel budget risque d'être difficile à tenir dans la durée, mieux vaut probablement renoncer à l'adoption pour le moment, en attendant d'avoir une meilleure situation.

 

Une autre solution peut consister à se rabattre sur un animal de compagnie moins coûteux. Par exemple, le budget annuel d'un chat est généralement bien moindre que celui d'un chien.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 07/30/2021.

Discussions sur ce sujet