Le pistage français

Le pistage français

Le pistage français est un sport canin qui se pratique à l'extérieur, en pleine nature, et qui a pour but de mettre en valeur les qualités olfactives du chien. 


Le travail du chien consiste à suivre une piste comportant certaines difficultés (fausses pistes, angles) et à trouver un à plusieurs objets qu'il doit rapporter à son maître. Cependant, à la différence de la recherche utilitaire, le pistage français est une discipline plus rigoureuse et plus codifiée, avec un système de notation précis.


Pratiqué en compétition, des règles bien précises sont à respecter par rapport aux différentes catégories, aux épreuves et au système de cotation.

Les différentes catégories du pistage français

Les différentes catégories du pistage français

Le pistage français est ouvert aux chiens de race soumis au travail de garde et de défense, ainsi qu'aux races canines dont les associations responsables ont demandé et obtenu l'autorisation d'y participer.


Il comprend 6 catégories à difficulté croissante. Elles sont toutes considérées comme des concours, excepté les catégories A et B qui correspondent à des épreuves :

  • Catégorie A : pistage libre, chien non accompagné du maître ;
  • Catégorie B : pistage libre, chien non accompagné du maître ;
  • Catégorie C : pistage libre, chien non accompagné du maître ;
  • Catégorie TL (Trait Limier), appelée aussi PJ (Police Judiciaire) ;
  • Catégorie PF (Piste Froide)
  • Catégorie TLS (Trait Limier Sélectif), appelée aussi ID (Identification).

 

Pour ces 3 dernières catégories, le chien est tenu en longe de pistage par son maître.

 

Lors de la présentation, le chien est soumis à un tir de coup de feu pour connaître sa réaction. C’est aussi un moyen de sélection pour l'amélioration des races canines.

 

Chaque discipline de pistage français est cotée sur 100 points. A chaque fois, les qualifications varient en fonction des points obtenus :

  • Excellent : 75 à 100 points ;
  • Très Bon : 60 à 74 points ;
  • Bon : 50 à 59 points ;
  • Passable : moins de 50 points.

 

En France, est organisé chaque année au mois de mars, dans une région différente d'une année à l'autre, le championnat de France de pistage, qui met en compétition les meilleurs chiens de l'année.

Les épreuves et les cotations du pistage français

La piste A, ou Brevet de pistage

Piste libre
Piste libre
Piste au trait
Piste au trait

L'épreuve commence dès le passage du traceur, c'est-à-dire la personne qui parcourt la piste afin de laisser une trace olfactive à l'animal qui concourt, et se déroule en 2 parties :

 

  • Une piste libre mesurant 400 à 450 pas et comportant 2 angles droits. L'objet à rapporter est placé à la fin de la piste et éloigné des jalons de départ de 100 pas minimum.
    Temps de base accordé : 10 minutes.

  

  • Une piste au trait de limier mesurant 500 pas et comportant 2 angles droits et 1 angle aigu (jamais inférieur à 45°). Il n'y a pas de fausse piste. Un objet est déposé sur la piste, et un autre à l’issue des 500 pas.
    Temps de base accordé :  10 minutes.

 

Il faut avoir 80 points sur la piste libre pour accéder à la piste au trait, sinon c’est l’élimination.

En outre, pour obtenir le brevet, il faut un minimum de 80 points sur les deux pistes.

 

Cotation Piste A Nombre de points
Rapport de l'objet 40
Tenue de piste 45
Tempérament / Allure 5
Obéissance / Présentation 10
Total 100

La piste libre catégorie B

La piste libre catégorie B

Un "Excellent" obtenu en catégorie A permet d'accéder à l'échelon B, ou classe intermédiaire.

 

Cette épreuve se déroule sur une piste chaude de 550 à 600 pas comportant 3 angles droits et 2 angles aigus (jamais inférieurs à 45°). Une fausse piste coupe la piste perpendiculairement en un seul endroit (sauf sur la première et la dernière ligne).

 

Un objet, déposé en fin de piste et éloigné dans l'espace des jalons de départ de 60 pas minimum, doit être rapporté par le chien.

 

Temps de base accordé : 10 minutes.

 

La cotation est la même que pour la piste A :

 

Cotation Piste B Nombre de points
Rapport de l'objet 40
Tenue de piste 45
Tempérament / Allure 5
Obéissance / Présentation 10
Total 100

La piste libre catégorie C

La piste libre catégorie C

La catégorie C n'est accessible qu'aux chiens ayant obtenu 2 "Excellent" avec 2 juges différents dans une épreuve de catégorie B.

 

Ce concours se déroule sur une piste chaude de 850 pas comportant 5 angles, dont 3 droits ou obtus et 2 très aigus (jamais inférieurs à 30°). Une fausse piste simple coupe la piste perpendiculairement en deux endroits (sauf sur angle aigu). 

 

Un objet, déposé en fin de piste et éloigné dans l’espace jalons de départ de 60 pas minimum, doit être rapporté par le chien.

 

Temps de base accordé : 10 minutes.

 

La cotation est la même que pour la piste A :

 

Cotation Piste C Nombre de points
Rapport de l'objet 40
Tenue de piste 45
Tempérament / Allure 5
Obéissance / Présentation 10
Total 100

La piste Trait Limier (TL) ou Police Judiciaire (PL)

La piste Trait Limier (TL) ou Police Judiciaire (PL)

Ce concours n'est accessible qu'aux chiens ayant obtenu un "Excellent" au brevet de pistage. Le maître tient son chien avec une longe de 10 mètres.

 

Le concours s'effectue sur une piste chaude de 850 à 900 pas comportant 5 à 6 angles, dont 2 ou 3 angles aigus (jamais inférieurs à 45°). Une fausse piste coupe la piste en deux endroits, dont une fois perpendiculairement et une fois à angle aigu.

 

Sur la piste, le traceur a déposé 3 objets qui doivent être ramassés par le chien. A l'arrivée en bout de piste, le chien doit découvrir le traceur, se fixer et manifester auprès de lui.

 

Temps de base accordé : 20 minutes.

 

Cotation Piste TL ou PL Nombre de points
Pistage 30
Tempérament / Allure 5
Présentation 10
Relève des objets 30
Découverte traceur 10
Manifestation 15
Total 100

 

La Piste Froide (PF)

La Piste Froide (PF)

Ce concours n'est accessible qu'aux chiens ayant obtenu un "Excellent" au brevet de pistage. 

 

Il s'effectue sur une piste froide d'une heure, de 850 à 900 pas, comportant 3 angles droits et un angle aigu (jamais inférieur à 45°). 

 

Le chien doit ramasser 3 objets déposés par le traceur sur la piste, le troisième objet marquant la fin de piste. Il n'y a pas de fausse piste.

 

Temps de base accordé : 20 minutes.

  

Cotation Piste PF Nombre de points
Rapport de l'objet 40
Tenue de piste 55
Tempérament / Allure 5
Présentation 10
Objets (10 x 3) 30
Total 100

La piste Trait Limier Sélectif (TLS) ou ID (concours d'identification)

La piste Trait Limier Sélectif (TLS) ou ID (concours d'identification)

C'est la catégorie la plus difficile du pistage français. Elle n'est accessible qu'aux chiens ayant obtenu :

  • 4 "Excellent" avec 2 juges différents en Police Judiciare (PL), dont un à un concours hors régional ;
  • 2 "Excellent" avec 2 juges différents en Piste Froide (PF), hors régional ou non ;
  • 2 "Excellent" avec 2 juges différents en catégorie B, dont un à un concours hors régional.

 

Ce concours se déroule sur une piste chaude de 1100 pas comportant 6 à 7 angles, dont obligatoirement 3 à 4 angles très aigus (jamais inférieurs à 30°), les autres étant droits ou obtus.

 

Une fausse piste, simple, coupe la piste en trois endroits, soit perpendiculairement, soit à angle aigu. Trois objets sont déposés sur la piste par le traceur, sachant qu'un ou deux faux traceurs sont présents simultanément.

 

Sous la responsabilité du juge et en présence des concurrents, l'arrivée sera tirée au sort le matin parmi les 5 schémas du règlement (arrivée en angle droit ou obtus ou en ligne droite avec le juge). Le chien doit rapporter chaque objet, identifier le traceur, se fixer et manifester auprès de lui. Le chien qui n'identifie pas ne peut pas obtenir l'"Excellent".

 

Temps de base accordé : 20 minutes.

  

Cotation Piste TLS ou ID Nombre de points
Tenue de piste 30
Tempérament / Allure 5
Présentation 10
Objets (10 x 3) 30
Identification 25
Total 100

Le rapport d'objet

Le rapport d'objet

Dans l’exercice du rapport d'objet, deux parties sont à travailler : l’objet et le rapport. Cet exercice doit être ressenti par le chien comme un jeu, et pour cela, mieux vaut le débuter dès son plus jeune âge.

L’objet

Tout objet peut être rapporté par le chien (balle, chaussette roulée en boule, objet à base de morceau de moquette, linoléum, corde, bois, etc). L’objet doit cependant être facile à prendre en gueule, et il ne faut pas qu’il soit dangereux pour le chien (plastique cassant en période de gel) ni désagréable au niveau du goût ou de la texture. Il est également important de varier les objets, pour que le chien ne se mécanise pas à la forme ni à la texture.

Le rapport

Le but de l’exercice est que le chien garde l’objet en gueule tant que son maître ne le lui reprend pas et, bien sûr, sans le mâchouiller. La remise de l’objet doit se faire toujours en position assise et face au maître. La récompense (parole(s), caresse(s) ou nourriture) est fortement recommandée pour que le chien trouve son plaisir.

 

Le chien peut laisser tomber systématiquement l’objet soit dans le retour, soit au pied de son maître. Il faut donc demander au chien de reprendre l’objet en gueule dans le retour (c’est plus facile pour lui, et il le fait souvent seul). Si le chien dépose l'objet au pied du maître, ce dernier reculera en encourageant son chien à se rapprocher avec l’objet. Il ne prendra pas l’objet tant que le chien n’est pas tout près de lui, sinon le tombé risque de se faire de plus en plus loin.

Le rapport est un jeu pour lui, mais il peut aussi être ressenti comme une contrainte. Il faut donc faire preuve de patience afin d’éviter que le chien considère l’objet comme une source de brimade.

Le coup de feu

Le coup de feu

L’apprentissage au coup de feu doit se faire le plus tôt possible. Pour cela, il y a 2 options possibles :

 

  • Pendant le repas : le maître se tient près du chiot, et une tierce personne tire un coup à 100 mètres environ. Le maître ne doit pas intervenir si le chiot reste auprès de sa gamelle lors de la détonation (pas de geste de protection, l’ignorance du bruit est le mieux). Si le chiot quitte sa gamelle pour chercher protection, il faut le rassurer par la voix et le renvoyer à sa gamelle ;

 

  • Dans le jeu : le chiot joue avec son maître ou un congénère (choisir un chien qui n’a pas peur de la détonation) pendant qu'une tierce personne tire des coups à environ 100 mètres et se rapproche progressivement.

 

L’apprentissage se fera aussi sur la piste. Le chien étant au travail, concentré sur sa piste, il ne portera qu’une brève attention au coup de feu qui sera toujours d'abord tiré à une grande distance (100 ou 200 mètres) pour ensuite la diminuer petit à petit.

 

Le maître doit toujours faire preuve d’une grande patience et rassurer sans trop protéger son chien. Il est important que l'apprentissage se fasse dans la douceur, sinon cela risque d’être fatal pour le chien : sa peur pourrait alors devenir irrémédiable.

 

Voici quelques recommandations à prendre en compte pour un bon apprentissage :

  • ne pas tirer sous le vent : l’odeur de la poudre peut perturber l’olfaction du chien lors de sa prise de piste et engendrer des éternuements ;
  • ne pas tirer vers le sol : le chien peut sentir les vibrations de la détonation par les coussinets ou son ventre s’il est en position couchée ;
  • ne pas tirer dans le dos du chien (effet de surprise) ;
  • ne pas tirer vers une forêt (effet écho) ;
  • penser aussi au chien qui fait du ring ou R.C.I : dans ces deux cas, le chien peut penser à l’homme d’attaque et avoir un comportement d’excitation (aboiements, instabilité dans la recherche ou les positions).
Dernière modification : 18/10/2023.