Le fitness canin : faire faire du fitness à son chien

Le fitness canin : faire faire du fitness à son chien

Popularisé par de grands spécialistes canins comme Bobbie Lyons ou Robert J. Porter et approuvé par de grands multi-champions dans leurs disciplines cynophiles respectives, le fitness canin, plus généralement désigné sous le nom de « proprioception », commence à intéresser de plus en plus de maîtres, et offre des usages inattendus aux ballons et autres objets de yoga.


Qu'est-ce que le fitness canin, et comment faire faire du fitness à son chien ?

Qu'est-ce que la proprioception ?

Qu'est-ce que la proprioception ?

Proprioception signifie «  perception, consciente ou non, de la position des différentes parties du corps, fonctionnant grâce à de nombreux récepteurs musculaires et ligamentaires ». En clair, c'est savoir où notre corps se positionne dans l'espace. Cela est possible grâce aux messages que nos récepteurs nous envoient, en lien direct avec notre cerveau. Ainsi, nous pouvons savoir instinctivement lorsque nous sommes penchés, lorsque le sol est inégal, ainsi que les mouvements à effectuer pour retrouver notre équilibre.

 

Les maux de dos s'expliquent souvent par une masse musculaire trop faible, ainsi qu'une mauvaise posture. Afin de mieux se tenir, il nous faut tonifier les muscles qui nous soutiennent. C'est exactement la même chose chez les chiens : cela leur évite de souffrir de douleurs spinales et permet de diminuer les risques de problèmes osseux et ceux liés aux tissus mous de leur organisme. Cette masse musculaire comprend tous les muscles posturaux de l'abdomen, de la colonne vertébrale et des lombaires. Ils sont la cible du fitness canin.

Pourquoi pratiquer le fitness canin ?

Pourquoi pratiquer le fitness canin ?

Le fitness canin vise à rendre les chiens plus conscients de leur corps. C'est particulièrement utile pour les chiens pratiquant des sports canins :

  • En obéissance, cela permet des blocages plus nets et des demi-tours plus harmonieux et contrôlés ;
  • En agility, le pointage des zones, les sauts regroupés et les virages serrés sont plus faciles ;
  • Pour les sports canins tels que le flyball, le frisbee ou le ring/schuntzhund, les sauts sont fluides, les foulées longues et les réceptions se font en douceur, en n'entamant pas l'avant-main de l'animal.

 

Mais le fitness est également très utile pour les chiens ne pratiquant pas de sport canin, par exemple s'ils se prennent les pattes dans les troncs qu'ils veulent enjamber, s'ils glissent sur le parquet ou encore s'ils doivent s'y prendre à trois fois pour monter sur un fauteuil. On est mieux dans son corps lorsque l'on sait s'en servir !

 

Une pratique régulière du fitness canin permet aux chiens :

  • De développer et d'améliorer leurs capacités sensorielles ;
  • D'améliorer le contrôle et la réponse de leur corps ;
  • De renforcer leur dos et leurs membres ;
  • D'amplifier la capacité de mouvement des articulations ;
  • De réduire le risque de blessures dans les activités sportives ou dans le jeu canin ;
  • D'augmenter la capacité de concentration ;
  • D'augmenter leur confiance en eux et la confiance en leur compagnon humain.

 

En plus d'être amusant et de convenir à tous les âges et à toutes les races, le fitness apporte également une stimulation physique et mentale aux chiens. Enchaîner les positions compliquées est plus épuisant qu'une promenade autour du quartier, et nécessite également de réfléchir : comment gagner la récompense, comment poser ses pattes pour mieux tenir…

 

Un quart d'heure de solide travail musculaire, et le chien dormira comme il ne l'aura jamais fait auparavant !

Les précautions à prendre avant une séance de fitness canin

Les précautions à prendre avant une séance de fitness canin

Avant de vous mettre au fitness canin, pensez à prendre un rendez-vous chez votre vétérinaire pour vérifier que votre chien ne souffre nulle part. En effet, contrairement à nous, les chiens n'expriment leur douleur que de façon très discrète.

 

Mieux encore : prenez contact avec un ostéopathe canin qui, en plus de faire un bilan de santé plus élaboré que celui du vétérinaire, pourra vous aiguiller sur les exercices à effectuer et dans quelles conditions, afin d'améliorer les petits problèmes de votre chien.

 

Enfin, vérifiez les griffes de votre chien avant chaque séance. D'une part parce que cela évitera qu'elles percent le matériel gonflable, mais surtout parce que les griffes trop longues peuvent impacter grandement sur l'équilibre du chien et son développement osseux, surtout s'il est en pleine croissance. Couper les griffes de son chien est moins compliqué qu'on ne le croit.

Le matériel nécessaire pour le fitness canin

Le matériel nécessaire pour le fitness canin

Tout comme la plupart des activités reliées au sport, le fitness canin et le travail de la proprioception nécessitent quelques équipements. On peut cependant très bien muscler son chien et lui apprendre à gérer son équilibre sans ce matériel, lors des promenades :

  • Monter et descendre des buttes de terre ;
  • Courir dans du sable ou de l'eau ;
  • Nager ;
  • Marcher dans les petits chemins de forêt ou de montagne ;
  • Grimper sur toutes sortes d'objets ;
  • Mettre les pattes dans des boîtes de plus en plus étroites.

 

Cependant, le matériel gonflable a l'avantage de pouvoir être utilisé à loisir, et d'être sécuritaire : il n'y a pas de ronces ou de verre pilé caché dans les replis. De plus, on peut travailler des groupes musculaires très précis. En effet, en balade, le chien n'utilise pas l'ensemble de son corps de façon équitable. Si pour un sport canin vous avez besoin d'un chien plus musclé des épaules, des cuisses, ou plus souple au niveau du dos, l'usage d'un coussin gonflable et la pratique d'exercice stratégiques peuvent très vite développer de la masse musculaire à des endroits où dix heures de balade avec le chien n'auraient jamais eu d'effet.

 

Si vous n'avez pas le budget ou n'avez simplement pas envie de voir des balles de yoga dans votre salon, il y a d'autres solutions. Faire du vélo avec son chien lui permettra de se dépenser et de se muscler, et les parcs pour enfants offrent de multiples opportunités. Vous pouvez utiliser certains supports lors des promenades, qu'elles se déroulent en campagne ou dans la ville. Enfin, votre salon regorge d'objets que vous pouvez reconvertir le temps d'une séance.

 

Si vous souhaitez investir dans du matériel, plusieurs magasins en proposent, du supermarché discount au magasin de sport, en passant par les boutiques en ligne.

Vous pourrez par exemple vous munir de :

  • Un revêtement antidérapant pour travailler en sécurité. Des pans de moquette, un tapis de yoga ou des pièces de puzzle en mousse font l'affaire ;
  • Un coussin d'équilibre ;
  • Une cacahuète de yoga ;
  • Une planche d'équilibre ;
  • Une yoga ball.

 

Certaines marques développent du matériel spécialisé pour les chiens, comme Fitpaws, qui existe depuis 4 ans, ou encore Totofit. Cependant, même s'il s'agit de matériel de qualité, pensé et développé pour du fitness canin, il reste malgré tout excessivement cher, et difficile à trouver en France.

Débuter le fitness canin

Débuter le fitness canin

Les maîtres pratiquant l'agility le savent bien : on peut apprendre à un chien débutant à enchaîner un parcours d'obstacles en quelques jours, mais rien ne vaut de bonnes fondations. Sauter en extension, en regroupé, être indépendant mais à l'écoute : tout cela ne peut pas s'acquérir sur un parcours complexe s'il n'y a pas eu d'apprentissage progressif, qui débute sans équipement.

 

Pour le fitness canin, c'est pareil, même si c'est une étape bien souvent négligée car non amusante. On voit donc beaucoup de chiens très peu musclés et expérimentés forcés de tenir sur des cacahuètes de yoga, alors qu'ils n'ont jamais posé une patte sur un coussin de fitness.

 

En plus d'être très contraignant et demandeur physiquement pour le chien, cela peut conduire à de graves accidents si un faux mouvement est effectué, ou si une faiblesse dans un membre ou une articulation existait sans avoir été décelée. Pour progresser, il faut donc suivre un enchaînement logique, et ne pas griller les étapes.

Les exercices au sol

Les exercices au sol

Avant même de demander à votre chien d'enchaîner des figures sur sa gymball, le sol doit être l'étape la plus importante dans votre programme d'entraînement.

 

Travailler un simple « debout » peut être un peu frustrant à côté du matériel dans lequel on a investi, mais il paraît logique de commencer par le niveau de difficulté le plus faible.

Le coussin fitness

Le coussin fitness

Le coussin est le parfait outil pour initier son chien au matériel de fitness. Prenez le temps de récompenser par petites étapes tout ce que propose votre chien en direction du coussin : s'il le regarde, s'il s'avance vers lui ou le touche.

 

Cela s'appelle du shaping, ou façonnage. C'est une méthode positive d'éducation canine qui permet de construire une association agréable avec le matériel et de promouvoir les initiatives, contrairement au fait de forcer le chien à suivre en lui mettant une friandise sous le nez.

 

En le récompensant, c'est lui qui vous demandera de venir travailler, et non l'inverse.

La planche d'équilibre

La planche d'équilibre

Cette planche permet de travailler l'équilibre, la perception dans l'espace ainsi que la proprioception.

 

Cependant, les balancements se font de manière assez brusque, et les bords de la planche claquant contre le sol peuvent intimider certains chiens et/ou provoquer des dommages au niveau des épaules à cause des saccades non amorties.

 

Allez-y donc progressivement, et soyez à l'écoute des moindres signes d'inquiétude de votre compagnon.

Les balles de fitness

Les balles de fitness

Si, pour les humains, le choix de balles de fitness est limité, les marques font preuve de beaucoup plus d'originalité pour les canidés : en forme d'oeuf, d'os, de donut...

 

À titre indicatif, voici une liste des balles proposées dans la gamme Fitpaws, de la plus facile à la plus difficile :

  • L'os, ou « Fitbone », un peu plus haut et instable qu'un coussin ;
  • Le donut, plus haut, plus gonflé et plus ovale qu'une gymball ;
  • La cacahuète, ou « Peanut », très longue et facile à stabiliser ;
  • L'oeuf, ou « Mini egg/Egg sport », très instable, avec peu de surface de contact.

 

Plus l'objet est près du sol, plus il est simple pour le chien, et conseillé pour débuter ou s'échauffer. À contrario, plus la balle est haute, plus elle est instable et plus elle demandera d'efforts pour garder une posture correcte. On peut noter que la masse d'air comprimée dans les objets gonflables fait varier la difficulté, rendant l'objet plus instable ou plus prompt aux balancements, comme le Fitbone de Fitpaws par exemple.

Page 1 :
Qu'est ce que le fitness canin ?
Dernière modification : 23/10/2023.