Trappe ou chatière pour chien : bien la choisir et l'utiliser

Un chien Labrador passe la tête par une chatière

Lorsqu'on décide d'accueillir un chien, il faut en général adapter - voire complètement modifier - une bonne partie de l'ameublement du domicile. En particulier, divers accessoires sont à prévoir : un panier, des gamelles, une niche si on possède un jardin et qu'on lui y donne accès, des barrières pour bloquer les balcons et les escaliers...


Même si on n'y pense pas forcément de prime abord, une trappe pour chien fait également partie des aménagements potentiellement utiles. Fonctionnant selon le même principe qu'une chatière, elle permet à l'animal de se déplacer plus librement, et plus précisément d'entrer et sortir du domicile à sa guise. Il faut toutefois bien la choisir et l'installer, afin qu'elle remplisse correctement son rôle.


Quels sont les différents types de modèles qui existent sur le marché ? Quelle taille de trappe faut-il choisir ? Où l'installer, et comment y habituer son chien ?

Qu'est-ce qu'une trappe pour chien ?

Qu'est-ce qu'une trappe pour chien ?

Une trappe pour chien, que l'on appelle parfois aussi porte pour chien, est une petite ouverture présente dans une porte ou éventuellement une fenêtre, qui permet à l'animal d'entrer et de sortir d'une pièce ou du logement à sa guise. On parle aussi parfois de chatière pour chien, même si cette dernière expression est discutable puisque « chatière » concerne normalement les chats.

 

Une trappe ne consiste généralement pas en un simple trou : elle comprend le plus souvent une sorte de rideau ou de battant. Cela permet d'empêcher que l'on puisse voir l'intérieur du logement depuis l'extérieur, et limite les courants d'air ainsi que la déperdition thermique. Nombre de modèles possèdent aussi un système permettant de verrouiller le battant, afin de le rendre infranchissable - ce qui est utile notamment la nuit ou en cas d'absence prolongée.

Pourquoi installer une trappe pour chien ?

Un Jack Russel passe la tête par une chatière

Techniquement, rien n'empêche d'installer une trappe pour chien dans n'importe quelle pièce du logement. Néanmoins, cela a surtout un intérêt lorsque l'on souhaite donner à son animal un accès à une pièce habituellement fermée, ou bien carrément à l'extérieur : terrasse, balcon, jardin...

 

L'avantage principal de la trappe est qu'elle permet à l'animal d'aller et venir de manière autonome, sans qu'il soit nécessaire qu'on lui laisse la porte ouverte ou qu'on vienne la lui ouvrir chaque fois qu'il souhaite la franchir. Sans être indispensable, elle lui confère une grande liberté, tout en dispensant de devoir surveiller ses mouvements et s'interrompre pour lui permettre de se déplacer. C'est idéal pour les moments où l'on est absent du domicile, où l'on est occupé, ou même tout simplement si on ne souhaite pas être dérangé par ses allées et venues.

 

Lorsqu'elle confère un accès à l'extérieur, la trappe est particulièrement utile quand les conditions climatiques sont mauvaises, car le chien est alors susceptible d'avoir besoin de se mettre rapidement à l'abri à l'intérieur du logement. Cela concerne essentiellement l'hiver, en raison du froid et des mauvaises conditions météorologiques (neige, vent glacial, grêle...), mais les périodes de canicule sont elles aussi problématiques - surtout pour un chien qui craint la chaleur. En effet, même une niche confortable et bien isolée ne suffit pas forcément dans ces moments-là...

Les différents types de chatières pour chien

Bien que l'offre soit assez variée, il existe globalement deux grands types de chatières pour chien : les modèles classiques et les modèles électroniques. Tous se déclinent entre autres en
- différentes tailles, pour convenir à la fois aux chiens petits, moyens et grands ;
- différents matériaux, généralement en PVC, en bois, en métal (zinc, aluminium...) et/ou encore en verre.

Les chatières pour chien classiques

Un chien passe par une chatière classique

Une chatière pour chien peut être très basique. Elle consiste alors en un simple trou généralement rectangulaire, d'une taille suffisamment large pour laisser passer l'animal. Elle est toutefois dotée d'un battant plus ou moins isotherme, afin d'éviter de nuire fortement à l'isolation de la pièce. Elle dispose aussi éventuellement d'un système de verrouillage, qui permet de la bloquer lorsqu'on ne souhaite pas que l'animal s'en serve - par exemple pour l'empêcher de sortir lorsqu'il fait mauvais.

 

L'avantage d'une trappe pour chien classique est qu'elle ne demande aucun équipement particulier pour fonctionner : le chien n'a qu'à pousser le battant avec sa tête ou sa patte pour se faufiler par l'ouverture. Il n'existe pas de risque de panne ou de difficulté particulière : une fois qu'il a pris le coup de main, il peut s'en servir à volonté. Si l'on est bricoleur et peu exigeant sur le niveau de sophistication attendu, il est d'ailleurs simple de fabriquer soi-même une chatière pour chien.

 

Un second avantage qui découle du premier est qu'un modèle classique est généralement moins cher qu'un électronique. On en trouve ainsi dont le prix ne dépasse pas une vingtaine d'euros. Il peut toutefois être nécessaire de dépenser davantage si l'on souhaite un modèle de grande taille et/ou un battant de meilleure qualité et bien isolant.

 

L'inconvénient est qu'il n'est pas très sécurisé, dans le cas où il fait communiquer l'intérieur et l'extérieur : le chien de la famille peut s'en servir, mais il n'est pas le seul. En effet, tout animal du voisinage suffisamment malin pour comprendre comment ouvrir le battant et suffisamment costaud pour le faire effectivement peut lui aussi l'utiliser : il peut s'agir d'un congénère, d'un chat, d'un renard, etc. Cela implique qu'il faut se montrer vigilant en permanence afin de s'assurer qu'un autre animal ne profite de la trappe pour se faufiler dans le domicile.

Les chatières pour chien électroniques

© Petsafe
© Petsafe

Une chatière pour chien électronique présente l'avantage d'être plus sécurisée qu'un modèle classique, car seul le chien du foyer est en mesure de s'en servir.

 

En effet, elle est conçue de façon à pouvoir reconnaître les animaux du foyer et à ne s'ouvrir que pour eux - d'où le fait qu'on l'appelle aussi « chatière automatique ». Le reste du temps, elle est infranchissable. C'est donc un choix idéal dans le cas où on souhaite offrir à son chien un accès libre à l'extérieur tout en évitant que d'autres animaux n'en profitent pour s'inviter dans le domicile.

 

Tous les modèles ne fonctionnent toutefois pas exactement de la même façon. Il convient ainsi de distinguer :
- ceux dotés d'un système d'ouverture magnétique ou infrarouge, qui fonctionnent avec un médaillon à attacher au cou de l'animal (ou plus précisément à son collier, en général) ;
- ceux comportant un lecteur de puce, qui reconnaissent directement la puce d'identification du chien.

 

Ce sont ces derniers qui sont les plus sophistiqués, et donc les plus chers : les premiers prix se situent autour de 40 ou 50 euros. Toutefois, ils nécessitent que tous les animaux du foyer ayant vocation à pouvoir utiliser la chatière soient identifiés par puce électronique. L'avantage est que du coup, ils ne requièrent pas d'attacher un médaillon à leur collier.

 

Dans les deux cas, la chatière peut être programmable, c'est-à-dire qu'il est possible de paramétrer les heures où elle s'ouvre et les heures où elle reste fermée même si le chien se présente devant elle. C'est pratique si l'on souhaite par exemple éviter qu'il sorte à certains moments de la journée ou la nuit. Un modèle programmable est toutefois généralement plus cher qu'un autre, toutes choses égales par ailleurs.

 

Quoi qu'il en soit, une chatière électronique fonctionne généralement sur piles. Elle est normalement dotée d'un voyant indiquant si le niveau de batterie est faible, ce qui permet de savoir quand il devient nécessaire de changer les piles. Cela dit, elle ne se bloque pas si on ne le fait pas à temps : son fonctionnement bascule alors en quelque sorte sur celui d'une chatière classique, et le chien peut continuer de l'utiliser en poussant le battant avec sa patte ou sa tête.

Comment choisir une trappe pour chien ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte au moment de choisir une chatière pour chien.

 

Les principaux sont la taille, le battant et la manière dont il s'ouvre. Toutefois, d'autres aspects peuvent également entrer en ligne de compte comme le prix, la couleur ou encore le niveau de bruit du battant quand il s'ouvre.

La taille

Une chatière pour chien sur une porte

La taille est le premier critère à prendre en compte afin de choisir une chatière pour son chien. En effet, ce dernier doit pouvoir passer au travers sans difficulté.

 

Différentes tailles existent, même si tous les modèles ne se déclinent pas forcément dans chacune d'entre elles : XS, S, M, L et XL. Les XS et S sont destinés aux plus petits chiens : d'ailleurs, ils ne sont pas différents des chatières pour chats, puisque les gabarits sont globalement les mêmes. Les modèles de taille M sont quant à eux destinés aux individus de taille moyenne. Enfin, les modèles L et XL sont conçus pour les grands gabarits - même s'ils sont un peu bas pour les plus grands chiens.

 

Voici un tableau récapitulatif des différentes tailles possibles, sachant toutefois que les dimensions indiquées sont approximatives, car elles dépendent des marques et des modèles.

 

Taille Dimensions Pour qui ?
XS 20 x 15 cm Chat / très petit chien
S 25 x 20 cm Chat / petit chien
M 30 x 25 cm Chien moyen
L 40 x 30 cm Grand chien
XL 60 x 40 cm Très grand chien

 

Pour faire le bon choix, le mieux est de prendre les mesures de son chien (c'est-à-dire sa hauteur au garrot ainsi que sa largeur), puis d'ajouter une petite marge : environ 15 cm de marge pour la largeur, et environ 5 cm de large pour la hauteur. En cas de doute, mieux vaut choisir un peu trop grand que trop petit.

 

Cela étant, il n'est pas pour autant conseillé de choisir une trappe de taille démesurée. En effet, même lorsque le battant est bien fait, il reste généralement moins isolant qu'une porte ou une fenêtre : il nuit donc d'autant plus à l'isolation de la pièce qu'il est de grande taille. En outre, le prix est alors généralement plus élevé. Mieux vaut donc éviter de viser trop large.

Le battant

Un chien passe la tête par une chatière

Que serait une chatière sans son battant ? Permettant que celle-ci ne nuise trop à l'isolation thermique de la pièce en évitant d'avoir un trou béant dans la porte ou la fenêtre, il permet aussi de rendre l'installation plus discrète sur le plan visuel.

 

Naturellement, un modèle basique est rarement doté d'un battant bien isolant. Ce n'est pas forcément un problème lorsqu'on souhaite l'installer à l'intérieur du logement, entre deux pièces fermées ; ça l'est en revanche s'il est censé donner sur l'extérieur. Dans ce dernier cas, mieux vaut opter pour un modèle offrant une meilleure isolation - certains battants comportent ainsi plusieurs couches (notamment de PVC, de verre ou d'autres matériaux), afin de renforcer leur efficacité.

 

Un autre aspect à prendre en compte est le niveau sonore du battant. En effet, une trappe qui s'ouvre puis se referme peut être assez bruyante, et même devenir vraiment dérangeante si le chien s'en sert souvent et/ou la nuit. Dans ce cas, il est préférable d'opter pour un modèle qualifié de silencieux : le battant est alors (normalement) étudié pour faire le moins de bruit possible à l'ouverture et à la fermeture, ce qui limite les nuisances sonores.

Le type de fonctionnement

Le type de fonctionnement

Une fois que l'on a une idée de la taille et du battant que l'on recherche, il ne reste plus qu'à déterminer le type de fonctionnement que l'on souhaite pour sa trappe pour chien : classique, électronique simple voire électronique programmable.

 

Lorsque la chatière a vocation à donner accès à l'extérieur, un modèle électronique est sans doute préférable, car il permet d'éviter que d'autres animaux ne s'introduisent dans le foyer. Lorsqu'il s'agit simplement de relier deux pièces du logement, il n'existe pas vraiment de bon choix entre classique et électronique : on peut généralement choisir l'un comme l'autre - sauf cas particulier.

 

La question de savoir s'il vaut mieux une trappe pour chien programmable est plus subtile. Dans l'ensemble, c'est surtout utile lorsqu'il faut empêcher le chien de l'utiliser à plusieurs reprises dans la journée, à des heures à peu près fixes (par exemple lorsqu'on est au travail). S'il s'agit simplement de la verrouiller pour la nuit et de la rouvrir le matin, un modèle classique doté d'un système de verrouillage suffit amplement - et est d'ailleurs nettement moins cher.

Combien coûte une trappe pour chien ?

Combien coûte une trappe pour chien ?

Bien qu'il s'agisse d'un accessoire tout simple, une trappe pour chien n'est pas forcément donnée - en particulier si l'on opte pour un modèle de grande taille et/ou de qualité. Le prix dépend en effet évidemment des dimensions, mais aussi du type de battant utilisé et de la façon dont celui-ci fonctionne (classique ou automatique).

 

Dans l'ensemble, les modèles les moins chers coûtent une vingtaine d'euros. Ce sont les plus petits, qui conviennent aussi bien aux chiens de petite taille qu'aux chats. Leur structure est généralement basique - par exemple un simple battant en plastique.

 

Les modèles les plus chers peuvent quant à eux atteindre voire dépasser la centaine d'euros. Ils sont plus grands, mais également plus sophistiqués : ils comportent généralement un battant de meilleure qualité, protégeant plus efficacement contre le froid, la chaleur, le vent et les intempéries. En plus de cela, ils sont souvent dotés d'un système électronique permettant de reconnaître le(s) chien(s) de la famille afin et ne pas laisser passer d'autres animaux.

 

Entre ces deux niveaux de prix, on trouve des modèles d'à peu près tous les montants, en fonction de la taille choisie, des matériaux utilisés et du degré de sophistication de l'objet. Toutefois, pour un modèle de qualité suffisante, mieux vaut généralement compter a minima une trentaine ou quarantaine d'euros.

 

Dans tous les cas, il est possible d'économiser un peu en faisant ses achats par un service de cashback tel que Ebuyclub.

Pour quels chiens peut-on utiliser une chatière ?

Pour quels chiens peut-on utiliser une chatière ?

En théorie, il est possible d'installer une trappe pour n'importe quel chien. Dans la pratique, force est de reconnaître que certains cas sont plus appropriés que d'autres.

 

Tout effet, quand bien même il existe des chatières de grande taille, elles peuvent ne pas suffire pour les individus les plus grands et/ou les plus gros. Si le battant est un peu bas, le chien peut toujours l'utiliser en se baissant, même si ce n'est pas très agréable pour lui. S'il est trop étroit en revanche - par exemple dans le cas d'un animal obèse -, il risque alors d'être totalement inutilisable.

 

Toutefois, trouver une trappe adaptée à la taille de son compagnon ne signifie pas forcément qu'il soit pertinent de lui en acheter une. C'est le cas en particulier pour les chiens les plus fugueurs, qui s'ils ont accès à l'extérieur à volonté pourraient profiter d'un moment d'inattention de leur maître pour prendre la poudre d'escampette : mieux vaut donc rester à leurs côtés quand ils sortent pour toujours garder un oeil sur eux.

 

En dehors de ces deux aspects, il n'existe pas vraiment de chiens pour lesquels une trappe serait déconseillée.

Peut-on installer une trappe pour chien chez soi ?

Un Bouledogue Français passe la tête par une chatière

Quand bien même on souhaiterait installer une trappe pour chien dans son logement, ce n'est pas toujours possible - en particulier lorsqu'on est un simple locataire.

 

Le cas échéant, que la chatière soit prévue entre deux pièces ou pour donner accès à l'extérieur, il faut d'abord demander l'autorisation à son propriétaire. À défaut, ce dernier serait dans son droit de considérer que son logement a été dégradé par la découpe du support, et réclamer un dédommagement pour cela. Le mieux est lui demander qu'il donne son accord par écrit : cela permet d'éviter les conflits ultérieurs.

 

Lorsqu'on est propriétaire de son logement, les choses sont naturellement plus simples. Il peut toutefois aussi exister des règles empêchant l'installation d'une chatière. C'est le cas notamment si le logement que l'on possède est situé dans une zone de protection du patrimoine : des autorisations spéciales peuvent alors être nécessaires pour modifier l'apparence extérieure du bâtiment - même s'il s'agit simplement d'ajouter une chatière. Ce cas de figure est rare, mais mieux vaut tout de même se renseigner avant de procéder à l'installation.

Où installer une trappe pour chien ?

En théorie, une trappe pour chien peut être installée dans n'importe quelle pièce et sur n'importe quel support. Dans la pratique, il est tout de même préférable d'y réfléchir à deux fois avant de se décider, car quelques précautions sont de mise.

 

Deux grosses questions se posent concernant l'emplacement idéal :
- dans quelle pièce l'installer, et sur quel support ?

- quel endroit exact choisir sur ledit support ?

Choisir le bon emplacement dans le logement

Contrairement à ce que l'on pourrait croire de prime abord, savoir dans quelle pièce installer une trappe pour chien et sur quel support le faire n'a rien d'évident. Il faut donc y réfléchir sérieusement avant de faire son choix, afin de ne pas être dérangé par la chatière, de ne pas compromettre la sécurité du logement et de faciliter l'installation.

S'éloigner des pièces calmes

Une chambre à coucher avec un lit double

Il faut avoir conscience du fait qu'une trappe qui s'ouvre puis se ferme n'est pas forcément très silencieuse - certaines sont même vraiment bruyantes.

 

Si l'animal s'en sert seulement une poignée de fois par jour, ce n'est pas forcément très gênant. En revanche, s'il l'utilise fréquemment dans la journée et/ou a vocation à le faire la nuit, le bruit peut déranger les personnes présentes dans les pièces voisines - voire devenir assez insupportable à la longue.

 

L'idéal est donc de placer la chatière à un endroit où le bruit n'est pas un problème, et donc éviter les pièces où l'on souhaite être au calme : bureau, chambre à coucher... Si ce n'est pas faisable, mieux vaut au moins veiller à choisir un modèle le plus silencieux possible.

Faire attention aux cambrioleurs

Un cambrioleur avec un pied de biche s'approche d'une belle maison

Contrairement à une chatière habituelle (c'est-à-dire destinée aux chats), une chatière pour chien a tôt fait d'être de taille importante, a fortiori si elle est destinée à un animal au gabarit imposant. Le cas échéant, un enfant voire un adulte a potentiellement la place de s'y faufiler.

 

Certes, dans le cas d'un modèle électronique, elle est supposée ne laisser passer que les animaux de la famille et ne pas s'ouvrir le reste du temps. Malgré tout, il ne faut pas perdre de vue que cet accessoire est globalement assez fragile (en tout cas bien plus qu'une porte) et qu'il n'est pas très compliqué pour une personne mal intentionnée de parvenir à s'y glisser en forçant un peu le passage. Quant à un modèle classique, il n'est pas beaucoup plus difficile à malmener.

 

Dans le cas d'une chatière de grande taille, il faut donc se méfier de l'endroit où on l'installe, en particulier si elle donne sur l'extérieur. Autant que faire se peut, l'idéal est qu'il ne s'agisse pas d'une pièce stratégique, c'est-à-dire permettant d'accéder facilement au reste du domicile. Évidemment, mieux vaut éviter aussi qu'elle contienne des objets de valeur facilement accessibles, quitte à déplacer ces derniers ailleurs dans la maison.

Choisir le bon matériau pour le support

Une trappe pour chien installée sur une porte en bois

Il n'y a pas que le choix de la pièce où installer la chatière qui importe : celui du support aussi. En effet, installer une trappe pour chien sur du bois, du verre, du PVC ou même éventuellement un autre type de matériau ne se fait pas de la même façon.

 

De manière générale, il est préférable d'opter pour un support conçu dans un matériau facile à percer, tel que du bois ou du PVC. En effet, même s'il est techniquement possible de percer par exemple une porte en verre ou une fenêtre pour y placer une chatière, c'est loin d'être évident à réaliser par soi-même : il faudrait alors probablement faire appel à un spécialiste pour réaliser l'installation, ce qui aurait forcément un coût.

 

De la même façon, il est possible théoriquement de placer une trappe pour chien directement sur un mur plutôt que sur une porte ou une fenêtre. Toutefois, là encore, cela demande un savoir-faire qu'on ne possède généralement pas.

 

Mieux vaut donc si possible opter pour un support classique, ou alors accepter de devoir confier l'installation à un professionnel - et d'en payer le prix, c'est-à-dire quelques centaines d'euros en général.

Choisir le bon emplacement sur le support

Une fois que l'on a choisi sur quelle porte ou fenêtre installer la chatière, il reste à définir où exactement sur celle-ci on la place - ce qui n'est pas forcément toujours évident.

 

De manière générale, il est recommandé de placer la chatière :
- à peu près au milieu sur le plan horizontal, pour qu'elle soit plus facile d'accès ;
- à une hauteur telle que le chien n'ait pas à réellement se baisser ni à se hisser sur ses pattes pour la franchir.

Comment installer une trappe pour chien ?

Une fois que l'on a choisi une trappe qui convient à ses attentes et contraintes, puis qu'on a choisi où l'installer, il ne reste plus qu'à effectuer la pose.

 

Installer une chatière pour chien n'est généralement pas bien compliqué, et se fait normalement en trois étapes :
- prendre les mesures sur la porte ou la fenêtre ;
- découper le morceau correspondant ;
- fixer l'accessoire.

Prendre les mesures

Un jeune homme prend des mesures sur un mur

La première chose à faire - et la plus importante - est de prendre les dimensions de la zone à découper, et de marquer des repères sur la porte ou la fenêtre où on souhaite installer la trappe, afin de bien visualiser son futur emplacement.

 

Contrairement à ce que l'on croit souvent, la zone à découper est généralement plus petite que la chatière elle-même : il faut donc bien suivre les indications de la notice fournie avec le produit, pour ne pas commettre d'impair. En effet, si jamais on découpe un trou trop grand dans la porte ou la fenêtre, la chatière risque d'être bien moins isolante et discrète que prévu, voire il peut être impossible de la fixer correctement. Une grande vigilance s'impose d'autant plus qu'il n'est pas forcément possible de rectifier le tir par la suite...

 

Si l'on craint de se tromper ou si l'on n'est pas sûr de bien savoir comment s'y prendre, le mieux est de s'assurer que le modèle de trappe choisi comporte un gabarit de découpe : il y a alors beaucoup moins de risques de commettre une erreur dans les dimensions.

Découper l'emplacement pour la trappe

Un homme découpe une porte avec une scie électrique

L'étape de la découpe est la plus délicate, car l'erreur n'est pas permise.

 

Bien entendu, il convient d'employer des outils adaptés : une découpe dans du bois ne nécessite pas le même matériel que dans du métal ou du verre, et réciproquement. Pour du bois ou du PVC (les matériaux les plus fréquemment utilisés pour une porte), une simple scie sauteuse ou une scie circulaire font très bien l'affaire.

 

Dans le cas où on est peu bricoleur, mieux vaut probablement regarder quelques tutoriels avant de se lancer, afin d'éviter les pièges les plus fréquents - en particulier dans l'hypothèse où le modèle que l'on a choisi n'est pas vendu avec un gabarit de découpe.

 

Si malgré tout on ne se sent pas suffisamment confiant pour se lancer, ou si l'on ne dispose pas du matériel adéquat, il reste possible de confier cette tâche à une personne bricoleuse de son entourage, ou de faire appel à un professionnel. Dans ce dernier cas, il faut s'attendre à payer quelques centaines d'euros, sachant que le montant demandé dépend notamment du type de support sur lequel on souhaite installer la trappe. Le mieux est de demander un devis, afin d'éviter les mauvaises surprises voire de mettre en concurrence plusieurs prestataires potentiels.

Fixer la trappe

Une fois l'emplacement découpé, la plus grosse partie du travail a été faite.

 

Il ne reste en fait plus qu'à :
- positionner la trappe à cet endroit ;
- vérifier qu'elle est bien placée dans le bon sens, c'est-à-dire que le battant est attaché en haut et s'ouvre en bas ;
- la fixer solidement sur le support à l'aide des vis ou des autres attaches prévues à cet effet.

Comment habituer un chien à une chatière ?

Un chien passe à travers une trappe pour sortir

Même si le principe de fonctionnement d'une trappe est simple, il est nécessaire de montrer à son chien comment s'en servir, et lui laisser le temps de s'y habituer.

 

Un moyen simple pour qu'il comprenne qu'il peut passer au travers est de le faire venir devant la chatière, de le laisser la renifler (ce qu'il a de grandes chances de faire, puisqu'il s'agit d'un élément nouveau) puis de soulever le battant pour lui montrer qu'il s'agit d'une ouverture.

 

S'il ne semble pas vraiment comprendre ou semble hésitant à passer au travers, il est possible de maintenir le battant en position ouverte pendant quelque temps : il devrait finir par la franchir. Si ce n'est pas le cas, on peut se placer de l'autre côté de la trappe et l'attirer avec une friandise : cela devrait le convaincre pour de bon.

 

Quoi qu'il en soit, l'essentiel est de ne pas le forcer, surtout dans le cas d'un chien peureux ou particulièrement prudent. Il faut en effet qu'il comprenne que la trappe lui confère une liberté supplémentaire, et non qu'il se sente contraint de l'utiliser « parce qu'on le lui demande ». Le laisser s'y habituer en douceur est le meilleur moyen de faire en sorte qu'il ait effectivement envie de s'en servir et que cela devienne rapidement naturel pour lui.

Conclusion

Une chatière est souvent moins utile pour un chien que pour un chat, mais elle reste intéressante malgré tout dans certains cas - notamment si on souhaite lui offrir un accès libre au dehors (jardin, terrasse, cour...).

 

Le choix n'est pas très compliqué, dans la mesure où les critères les plus importants sont la taille et le type de battant. En revanche, les choses peuvent être plus complexes en ce qui concerne la définition de l'endroit où la poser et l'installation en elle-même. Si l'on n'est pas très bricoleur, il ne faut pas hésiter à se faire aider.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 10/23/2022.

Discussions sur ce sujet

Chatiere pour chien : top produits