Suisse - L’alternative à la muselière le dentier pour chien

16.04.2007


Un comptable de Brigue invente une sorte de dentier pour chien réduisant au minimum les blessures dues à des morsures.

Samedi, 14 avril 2006, dans les forêts de Chalet-à-Gobet. Sunny, 4 ans, 36 kilos, montre ostensiblement ses crocs à son maître, Spetim Saciri. Chacune des mâchoires de cette ­rottweiller femelle développe jusqu’à 300 kilos de pression. La scène suscite quelques frissons. «N’ayez aucune crainte! Sunny ouvre la gueule, car elle veut partir en balade. Et elle sait qu’avant de sortir de la voiture elle doit prendre sa protection antimorsure», indique le propriétaire de la chienne.

«Protection antimorsure»? Tel est le nom du produit ­inventé par Spetim Saciri. Ce comptable de Brigue veut «mettre un terme au supplice de la muselière imposé à de plus en plus de chiens, notamment à Genève, en Valais et à Zurich». L’article ressemble à un dentier fabriqué dans une matière synthétique appelée thermoplaste. Il a la vertu de neutraliser le tranchant des dents, tout en supprimant les troubles respiratoires, psychologiques ou autres traumatismes souvent provoqués par la muselière.

Le thermoplaste offre en plus l’avantage de glisser sur les surfaces humides. «En cas d’attaque, la denture du chien glisse donc sur la peau de la victime», explique l’inventeur. Autre atout: le moulage des protections antimorsures joue sur la forme des fausses canines pour empêcher la fermeture complète des mâchoires. Qualités décisives dans la concurrence contre la muselière: avec le dentier antimorsure les chiens peuvent jouer à la balle, boire et manger. «Il ne pourra toutefois pas déchirer de morceaux de viande ni ronger des os», relève le vétérinaire vaudois Samuel Debrot, partenaire important dans l’élaboration du projet.

Le précieux gadget est en plus très rapidement intégré dans les habitudes des bêtes. «Il suffit de deux ou trois jours. Et nous avons fait des tests avec des chiens de quinze races différentes, de toutes les tailles», note Spetim Saciri.

Invention brevetée
La voie d’un triomphe commercial semble désormais ouverte pour la protection antimorsure, une invention brevetée en Suisse et dans le monde. «Ce produit a de bonnes chances de ravir d’appréciables parts de marché aux fabricants de muselières, estime le président de la Société des vétérinaires suisses, Charles Troillet. Il faudra toutefois prendre soin d’éviter les points de pression sur les gencives et le palais, prévoir des adaptations en fonction de l’évolution de la forme et de la position des dents.»