Plus de jeux d'animaux

Les prothèses pour chien

Il y a actuellement 7,3 millions de chiens en France. Même si leur nombre a légèrement diminué au cours des dernières années, les dépenses de santé les concernant n’ont en revanche cessé d’augmenter. Comme l’Homme, le chien est mieux soigné, ses soucis de santé sont diagnostiqués plus vite car on va plus facilement chez le vétérinaire, et il est mieux pris en charge. Les traitements évoluent également, si bien que de nouveaux espoirs apparaissent et que l’humain a un regard moins fataliste concernant les problèmes de santé de son meilleur ami.


Au-delà des soins purement médicaux, la médecine et la science tâchent de faire en sorte que les chiens vivent le plus longtemps possible dans des conditions sereines et confortables, même par exemple suite à un accident. L’usage croissant de prothèses pour chien en est un parfait exemple. Mais quelles prothèses pour chiens existent, pour quel usage, à quel prix, et avec quelle efficacité au final ?

Page 1 :
Etat des lieux du marché & perspectives d’avenir

S’il existe de nombreux types différents de prothèses pour chiens (prothèse de patte, prothèse de hanche, prothèse de genou, prothèse dentaire, prothèse auditive, prothèse oculaire ou encore prothèse de testicule), toutes ne sont pas plébiscitées par les vétérinaires.

 

En effet, si on commence à bien maîtriser les prothèses de membres et d’articulations, qui présentent d’excellents taux de réussite, c’est pour le moment loin d’être le cas des prothèses dentaires, et encore pire pour les prothèses auditives et les prothèses oculaires, dont les résultats ne sont pas à la hauteur du coût. L’aspect financier est la principale raison qui explique qu’elles soient très peu employées, mais ne doit pas masquer le fait que le chien dispose dans bien des domaines de grandes facultés d’adaptation, largement supérieures à celles de l’Homme, ce qui leur enlève une partie de leur intérêt. Les progrès scientifiques rendront probablement un jour leur usage courant, mais c’est encore un secteur naissant qui ne demande qu’à se développer.

 

De fait, l’investissement scientifique est loin d’être le même dans tous les domaines ; ainsi, les prothèses qui concernent les fonctions motrices (membres et articulations) ont les faveurs des scientifiques et des investisseurs.

 

On peut penser en tout cas que les avancées des prothèses humaines, notamment dans le secteur des membres bioniques, se répercuteront à plus ou moins brève échéance sur le monde animal, et en particulier pour nos compagnons domestiques.

 

En parallèle, la demande croissante de prothèses pour chiens paralysés ou amputés, fortement soutenue par toutes les histoires bouleversantes relayées dans les médias en général et sur Internet en particulier, va certainement accélérer les progrès en la matière, mais aussi démocratiser ces dispositifs encore relativement coûteux. On peut aussi penser que la généralisation progressive des assurances pour chien contribuera elle aussi à permettre à un nombre croissant de chiens d’y avoir accès.

 

Pour ce qui est des autres prothèses fonctionnelles (les prothèses dentaires, prothèses oculaires et prothèses auditives), elles sont dépendantes d’études plus poussées, d’améliorations en termes de faisabilité et d’efficacité, et aussi d’une évolution des mentalités. On en revient toujours au constat que les avancées scientifiques dans le monde animal sont souvent corrélées à celles qui se produisent dans le monde humain ; en soi, on ne peut aller que vers un progrès de la science vétérinaire et un développement des techniques, tout n’étant finalement qu’une question de temps.

 

Quant aux prothèses purement esthétiques, il y a fort à parier qu’elles ont de beaux jours devant elles, et qu’on ne s’arrêtera pas aux implants testiculaires, car la chirurgie esthétique pour chien prend de l’ampleur, notamment aux États-Unis, en Corée du Sud ou encore au Brésil. Qu’on accuse certains maîtres de faire preuve d’anthropomorphisme et/ou de vanité, ou certains chirurgiens vétérinaires de céder à l’appât du gain, il est plus que probable que ce qui est encore embryonnaire de nos jours finira par se généraliser. Il faut simplement espérer que cela reste sous contrôle...

Page 1 :
Etat des lieux du marché & perspectives d’avenir
Dernière modification : 11/07/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 
Si vous aimez votre chat, vous devez l'assurer !
Si vous aimez votre chien, vous devez l'assurer !

Pourrez-vous faire face si votre chien tombe gravement malade ?

Comparateur des offres d'assurances et mutuelles : gratuit & sans engagement.

Commentaires sur cet article

mini york 12ans et demi hernie discale plus paralisie de la patte gauche

   
Par perret marylene

Discussions sur ce sujet