Les prothèses oculaires pour chien

Les prothèses oculaires pour chien

Parmi les plus courantes des affections qui atteignent l’œil du chien figurent la cataracte, le glaucome et le décollement de la rétine.

 

Les maladies oculaires du chien peuvent toucher un œil ou les deux yeux, et entraîner une perte de la vue totale ou partielle. Le processus peut être progressif ou brutal, et être causé par une maladie ou par un accident. Quel que soit le cas de figure, l’âge du chien est un facteur aggravant.

 

Il existe divers types de prothèses oculaires pour chien, mais aucune n’est pour l’instant couramment utilisée :

 

  • Les prothèses de cornée sont indiquées pour un glaucome (une hypertension de l’œil, très douloureuse, qui aboutit le plus souvent à la cécité du chien) ou pour un séquestre cornéen (maladie consistant en une nécrose d’une partie de la cornée, qui finit par être rejetée par la partie saine). Sans traitement, un séquestre entraîne une infection et la perte de l’œil. Ces prothèses existent depuis les années 90, et sont en biomatériaux transparents.

  • Les prothèses de cristallin sont destinées à remplacer un cristallin endommagé suite à un accident, ou déplacé suite à des uvéites à répétition.

  • Les prothèses de rétine sont utilisées pour traiter un glaucome ou un décollement de rétine.

  • Les prothèses intra-sclérales servent à remplacer un œil suite à une énucléation chirurgicale, et sont de loin le type de prothèses oculaires pour chien les plus utilisées. Toutefois, elles ne changent rien pour l'animal, puisque l’œil reste aveugle. Leur visée est purement esthétique, destinée avant tout à réconforter le maître. Leur mise en place consiste à vider le contenu de l’œil et introduire à la place une sphère en silicone noir. Cette pratique est toutefois rendue impossible si l’œil est infecté, déchiré ou si l’énucléation est la conséquence d’une tumeur intra-oculaire.

 

Les prothèses oculaires pour chien

Le recours à des prothèses oculaires pour chien – quel qu’en soit le type – n’en reste pas moins rare. La première raison à cela est que la perte de la vue du chien, qu'elle soit totale ou partielle, est assez vite compensée par ses autres sens, surtout s’il est bien accompagné par son maître. Ensuite, dans de nombreux cas, leur installation n’est purement et simplement pas envisageable à cause de problèmes annexes, comme des infections ou des lésions internes. En outre, elles-mêmes entraînent assez fréquemment des complications (en particulier des infections, et plus rarement des tumeurs oculaires), ce qui fait qu’elles n’ont pas un bon taux de réussite sur la durée. Enfin, leur prix est très élevé, surtout eu égard au risque de complications et au fait qu’un chien s’accommode relativement bien de ce qui n’est pas pour lui un handicap aussi lourd que pour l’Homme. En effet, il faut compter en moyenne, pour une prothèse de cornée, 1.700 $ pour un œil (environ 1.500 €), et 2.200 $ pour les deux yeux (environ 1.900 €). En ce qui concerne les prothèses intra-sclérales de remplacement, leur prix est très variable : de 650 € à 1.800 € pour un œil.


Pour toutes ces raisons, nombreux sont les vétérinaires qui déconseillent ces techniques, beaucoup plus maîtrisées pour l’humain que pour le chien, et également bien plus adaptées.

Dernière modification : 01/18/2020.
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager
 

Commentaires sur cet article

mini york 12ans et demi hernie discale plus paralisie de la patte gauche

   
Par perret marylene

Discussions sur ce sujet