Les piscines pour chien : comment les choisir et les utiliser

Un chiot Pomeranian joue dans une piscine

Même s'il existe bien sûr des exceptions, les chiens aiment globalement bien nager, et refusent rarement de faire un tour dans l'eau s'ils en ont l'occasion, en particulier quand il fait chaud. Or, tout le monde n'habite pas à côté d'une plage ou d'un point d'eau dans lequel permettre à son animal de faire trempette.


Une solution pratique pour lui permettre de profiter malgré tout des baignades consiste à lui acheter une piscine pour chien. Cette dernière peut d'ailleurs être utile aussi dans d'autres cas, par exemple pour lui faire faire du sport ou lui donner un bain.


Comment bien choisir une piscine gonflable pour chien ? Combien cela coûte-t-il ? Où faut-il la placer ? Comment bien l'utiliser et l'entretenir ?

Qu'est-ce qu'une piscine pour chien ?

Un chiot Braque de Weimar joue dans une piscine gonflable

Bien entendu, ce que l'on appelle « piscine pour chien » n'est pas une véritable piscine, et n'est d'ailleurs même pas réservé à la gent canine.

 

Il s'agit en fait d'une sorte de petit bassin, généralement gonflable, qui est peu élevé : cela permet à l'animal d'y entrer et d'en sortir sans difficulté. Elle contient assez d'eau pour qu'il puisse jouer dedans, se mouiller et se rafraîchir, mais pas assez pour qu'il nage vraiment - il y barbote davantage qu'il n'y nage.

 

Un tel équipement a l'avantage de ne pas être très onéreux, de ne pas prendre beaucoup de place, de s'installer facilement et de présenter peu de risques. C'est donc une bonne solution pour un chien qui aime l'eau.

Pourquoi acheter une piscine pour chien ?

Une piscine pour chien est évidemment un moyen facile de permettre à son chien de se baigner, mais elle a aussi d'autres usages intéressants.

Une activité agréable pour lui

Un petit bichon mignon dans une piscine avec une bouée

Même si les besoins varient d'un individu à l'autre, tout chien doit faire un minimum d'exercice chaque jour, pour pouvoir se dépenser et rester en bonne santé. Les idées d'activités ne manquent pas : jouer avec une balle ou un objet quelconque, faire une course-poursuite, s'amuser avec des congénères, pratiquer un sport canin (agility, obérythmée...), etc.

 

Barboter dans un point d'eau est également une option intéressante, en particulier quand il fait chaud. Certes, ce n'est pas une activité aussi intense que la nage ; néanmoins, cela reste un moyen amusant pour l'animal de s'amuser et se dépenser. En outre, à moins de vivre à proximité d'une plage ou d'un lac autorisé aux chiens, c'est une activité qui le change de sa routine.

 

Le barbotage dans une piscine est même particulièrement recommandé s'il des difficultés à se déplacer et/ou souffre de problèmes articulaires. En effet, l'eau amortit les chocs et limite les efforts sur les muscles et le squelette, contrairement par exemple aux activités terrestres telles que la course ou le saut. Par conséquent, si l'on souhaite par exemple faire faire de l'exercice à un chien en surpoids ou souffrant d'arthrose, investir dans une piscine gonflable est généralement une bonne idée.

Un moyen de le rafraîchir

Deux bichons tout mouillés dans une piscine gonflable

Même si certains y résistent mieux que d'autres, un chien est sensible à la chaleur, et peut vite se sentir mal lorsque les températures commencent à grimper. Ceci est dû au fait que son organisme ne possède pas de système efficace pour se rafraîchir : en particulier, il ne transpire quasiment pas, contrairement à un humain.

 

Mettre à sa disposition une petite piscine dans laquelle il a la possibilité de barboter est un bon moyen pour rafraîchir son chien quand il a chaud. En effet, cela lui permet de mouiller sa peau et son pelage, ce qui contribue à faire baisser sa température corporelle.

Un bassin pratique pour les bains

Un Yorkshire mouillé enroulé dans une serviette bleue

Lorsqu'on ne possède pas de baignoire, donner un bain à son chien peut rapidement devenir un véritable casse-tête, a fortiori si celui-ci est de grande taille. Il y a des chances que la salle de bains en pâtisse...

 

Or, même s'il n'est pas nécessaire de le laver aussi souvent qu'un humain, il doit recevoir des bains quelques fois par an - voire chaque mois dans le cas d'un chien frisé . Il est en outre conseillé de le rincer à l'eau claire après une sortie au cours de laquelle il a fait trempette - c'est même assez indispensable s'il s'est baigné dans de l'eau salée. En cumulé, cela fait beaucoup d'occasions de le passer sous l'eau...

 

Une option intéressante pour éviter que chaque bain soit une épreuve est d'acheter une piscine pour chien : elle s'installe facilement et permet de laver son animal sans mettre de l'eau - voire salir - partout.

Un moyen de l'habituer aux baignades

Un homme apprend à son Chihuahua à nager dans une piscine

La nage a beau être une aptitude assez innée chez un chien (comme d'ailleurs chez un chat et beaucoup d'autres mammifères), le contact de l'eau peut lui déplaire voire l'effrayer. Il faut donc l'y habituer pour qu'il n'appréhende pas de se mouiller et puisse ensuite profiter sans crainte des baignades et autres activités nautiques.

 

Cela doit être fait si possible lorsqu'il est encore jeune, pendant sa phase de socialisation - c'est-à-dire normalement entre 2 et 4 mois. En effet, à cet âge, il appréhende moins les situations nouvelles et se montre donc globalement moins réticent à entrer dans l'eau que s'il est déjà adulte.

 

Utiliser une petite piscine pour chien est idéal pour le familiariser aux baignades, afin qu'il ait tout d'abord pied et s'habitue progressivement au contact de l'eau. Une fois qu'il est à l'aise, il est possible de l'emmener se baigner dans des endroits plus profonds, comme un lac, un étang ou même à la plage.

Comment choisir une piscine pour chien

Une fois que l'on a pris la décision d'acheter une petite piscine pour son chien, il reste à choisir le modèle le plus adapté. Les principaux critères pour faire son choix sont la taille, la profondeur et la solidité, mais il en existe d'autres : la forme, le type de parois, les éventuels accessoires inclus... En outre, le prix peut bien sûr entrer lui aussi en ligne de compte.

La taille

Un Caniche beige heureux se baigne dans une piscine gonflable

La taille de la piscine est probablement le critère principal pour faire correctement son choix. En effet, il faut que ses dimensions soient adaptées à celles de l'animal.

 

Si ce dernier est de grande taille, il risque d'être à l'étroit si le bassin choisi n'est pas suffisamment vaste. À l'inverse, il n'est pas forcément utile ni pertinent de prévoir une grande piscine s'il est de petite taille : cela peut même être dangereux, car il lui faut alors plus de temps et d'efforts pour attendre le bord en cas de coup de fatigue.

 

Les modèles les plus petits mesurent en général autour de 60 à 80 cm de diamètre (ou de longueur, selon leur forme). Quant aux plus grands, ils peuvent atteindre 1,50 à 2 m de diamètre : de quoi permettre à l'intéressé de bien profiter, voire d'y mettre plusieurs chiens à la fois pour qu'ils jouent ensemble.

La profondeur

Une piscine gonflable installée dans un jardin

Un autre critère important pour bien choisir une piscine pour son chien est la profondeur. En effet, selon l'usage auquel elle est destinée, il n'est pas forcément utile d'opter pour un modèle très haut et/ou très profond.

 

Si l'idée est simplement de permettre à l'animal de barboter pour se rafraîchir ou juste s'amuser, une hauteur de 20 ou 30 cm suffit largement. C'est également la hauteur recommandée pour un chiot ou un petit chien, afin de lui permettre d'avoir « patte » et de garder facilement la tête hors de l'eau.

 

Si l'idée est d'offrir à son compagnon un moyen de faire de véritables mouvements dans l'eau - voire de nager -, une piscine peu profonde ne convient pas, surtout dans le cas d'une grande race. Il faut alors opter pour un modèle de taille supérieure : les plus grands atteignent 60 à 80 cm de hauteur, voire davantage. Ce ne sont toutefois pas les plus répandus sur le marché - ni les moins chers, évidemment.

La solidité

Une piscine rigide en métal avec une échelle

La principale différence entre une piscine pour chiens et une piscine pour humains / enfants réside dans sa robustesse et sa solidité - et donc dans le matériau de fabrication. En effet, un chien peut facilement trouer ou déchirer le plastique d'un modèle classique avec ses ongles ou ses ergots, en particulier s'il est un peu agité.

 

Si l'on opte pour un modèle en plastique ou en PVC, il faut simplement s'assurer que le matériau est assez solide pour ne pas être dégradé accidentellement par l'animal. Pour cela, mieux vaut prendre le temps de se renseigner en amont, par exemple en lisant les avis et retours d'expérience sur des sites de vente en ligne ou en demandant conseil à un vendeur en magasin.

 

Une autre option est d'opter pour un matériau plus résistant que le plastique, comme le bois ou le métal. L'avantage d'une telle piscine est qu'elle est assez robuste pour convenir à la fois à un chien et à des humains. L'inconvénient est qu'elle est nettement plus chères (il faut compter plusieurs centaines voire milliers d'euros) et ne se démonte pas facilement, contrairement à un modèle en plastique.

La forme

Un chien dans une petite piscine en forme de coquillage

La plupart des piscines pour chien sont de forme ronde, comme celles destinées aux humains. Il en existe toutefois qui ont une autre forme : ovale, rectangulaire... Certaines ont même une apparence fantaisiste, prenant par exemple la forme d'un os, d'un poisson ou encore d'un coquillage.

 

Si l'on a en tête de permettre parfois à plusieurs toutous de s'y baigner en même temps (voire d'y jouer ensemble), mieux vaut opter pour une forme standard, c'est-à-dire ronde, ovale ou rectangulaire : cela leur laisse plus de place pour s'amuser.

 

En dehors de ce cas de figure, il n'y a pas vraiment de règle : libre à chacun de choisir la forme qui lui plaît le plus ou qui est la plus pratique en fonction de l'emplacement prévu.

La paroi

Une piscine gonflable avec un ballon de plage qui flotte dedans

Un élément important auquel on ne pense pas forcément au moment de choisir une piscine pour chien est la paroi. Il en existe en effet de différentes sortes : souples, rigides, gonflables...

 

Une paroi gonflable est à éviter : non seulement il est assez fastidieux de devoir la gonfler à chaque installation, mais en plus le chien risque d'être tenté de jouer avec et de la mordiller, avec le risque qu'il la perce.

 

L'idéal est d'opter pour une paroi assez rigide pour tenir à peu près droit même lorsque la piscine n'est pas entièrement remplie, tout en restant suffisamment souple pour pouvoir s'adapter à la forme de l'endroit où on la place.

Les accessoires

En plus de la taille, la profondeur, le matériau, la forme et le type de parois, il peut être utile de prendre en compte les éventuels accessoires fournis. En effet, certaines piscines pour chien sont vendues avec différents petits accessoires qui les rendent plus pratiques à utiliser.

 

Cela dit, si certains sont recommandés, aucun n'est réellement obligatoire.

L'échelle / la rampe

Ce n'est pas d'une grande utilité pour une toute petite piscine, mais une grande gagne à être équipée d'une échelle, d'une rampe ou de tout autre système d'accès. Cela aide l'animal à y entrer et en sortir en douceur.

La bâche

Une bâche permet d'empêcher que le chien utilise la piscine lorsque personne n'est disponible pour le surveiller, mais s'avère aussi très pratique pour éviter d'avoir à trop souvent la vider et la nettoyer. En effet, elle évite que des débris, poussières, feuilles, insectes ou autres petits éléments ne tombent dedans et ne la salissent.

La valve

La plupart des piscines sont dotées d'une valve ou d'un robinet au niveau des parois, ce qui permet de les remplir et/ou les vider rapidement en cas de besoin. C'est pratique si l'on ne s'en sert pas souvent : cela permet de les déployer puis de les ranger sans beaucoup d'effort.

Le revêtement antidérapant

Certaines piscines sont équipées de revêtement antidérapant, pour éviter que le sol soit trop glissant et que le chien se fasse mal en marchant dedans. Si le modèle que l'on choisit n'en possède pas, il est possible d'y ajouter après coup un tapis antidérapant, comme cela se fait par exemple pour une baignoire.

Le prix

Une piscine hexagonale en plastique avec une échelle

Une piscine pour chien coûte relativement peu cher en comparaison de certains accessoires - par exemple une niche. Il faut en effet compter entre 40 et 60 euros pour un modèle de bonne qualité et de taille assez grande.

 

On trouve néanmoins des modèles plus petits et rudimentaires dont le prix ne dépasse guère 20 à 30 euros. Ils peuvent convenir pour un usage ponctuel, mais sont rarement assez solides et robustes pour être utilisés souvent.

 

À l'inverse, les modèles les plus grands et sophistiqués atteignent voire dépassent la centaine d'euros. Ils ne sont toutefois destinés qu'à des usages particuliers, par exemple si l'on souhaite que l'animal puisse véritablement nager dedans.

Où installer une piscine pour chien ?

Une grosse piscine gonflable dans un jardin

Si c'est possible, il y a deux types d'endroits à éviter pour installer une piscine pour chien :

 

  • sous un arbre, sous peine de devoir l'entretenir souvent. En effet, des feuilles, des fruits, des bouts de branche... risqueraient de tomber dedans à intervalles réguliers et de salir l'eau qu'elle contient ;

  • au soleil, car l'eau risquerait de chauffer et de ne plus être très rafraîchissante - a fortiori lorsque les températures extérieures sont élevées. Elle pourrait aussi s'évaporer rapidement, ce qui obligerait à remplir la piscine plus fréquemment. Enfin, l'eau augmente le risque de coup de soleil du chien.

 

En dehors de ces deux aspects, il n'y a pas spécialement de contraintes concernant le meilleur endroit où installer une piscine pour chien. La placer près d'une arrivée d'eau est pratique pour faciliter le remplissage, mais à défaut il est toujours possible d'utiliser une rallonge.

Comment entretenir une piscine pour chien ?

Le principal inconvénient d'une piscine pour chien, en plus de la quantité d'eau nécessaire pour la remplir, est qu'elle demande tout de même un certain effort d'entretien. En effet, non seulement elle se salit facilement, mais en plus l'eau qu'elle contient risque de croupir et d'être colonisée par des bactéries, des parasites, des algues... potentiellement dangereux pour la santé de l'animal. L'entretien est donc indispensable.

 

Il dépend de la fréquence à laquelle elle est utilisée, mais aussi de sa taille. Ainsi, il est possible d'opérer une distinction entre le cas des petites piscines, que l'on peut vider à chaque fois, et celui des grandes, pour lesquelles il est plus judicieux de traiter l'eau afin de la remplacer moins souvent.

L'entretien d'une petite piscine pour chien

Une femme installe et prépare une piscine gonflable

Dans le cas d'une petite piscine qui ne contient pas beaucoup d'eau, le mieux est probablement de la vider après utilisation, puis de la remplir à nouveau la fois suivante (en particulier si elle n'est utilisée que de manière occasionnelle). Comme l'eau est remplacée à chaque fois, il est alors inutile de la traiter ou d'utiliser un épurateur.

 

Ce n'est pas pour autant une raison de la gâcher : comme elle ne contient ni sel ni produits chimiques, il est tout à fait possible de la réutiliser. Elle peut servir par exemple pour arroser le jardin ou les plantes.

 

Vider l'eau est aussi l'occasion de nettoyer la piscine en elle-même (c'est-à-dire les parois et le fond), ainsi que les accessoires et jouets qui baignent dedans. Pour cela, une simple brosse et/ou un aspirateur portatif s'avèrent généralement suffisants.

L'entretien d'une grande piscine pour chien

Une piscine gonflable avec une échelle et un doseur de chlore

Dans le cas d'une piscine de taille moyenne ou grande, la vider après chaque utilisation est nettement moins pertinent, en raison du gaspillage d'eau que cela représenterait - a fortiori si on s'en sert souvent.

 

Dans ce cas, mieux vaut traiter l'eau pour éviter la prolifération de microbes, et ainsi être en mesure de la garder plus longtemps sans la changer. Cela nécessite d'utiliser trois types de produits différents :

  • du chlore, brome ou sel à dissoudre dans l'eau ;
  • un produit contre les algues, si l'eau a tendance à verdir ;
  • un produit destiné à équilibrer le pH de l'eau.

 

Pour choisir la bonne combinaison de produits et le bon dosage, mieux vaut se tourner vers un spécialiste.

 

En plus de cela, il faut penser à recouvrir la piscine d'une bâche lorsqu'elle n'est pas utilisée : cela permet d'empêcher que des petits éléments (feuilles, poussières, débris, insectes...) tombent dedans.

 

On peut aussi éventuellement l'équiper d'un épurateur destiné à filtrer l'eau.

 

Dans tous les cas, traiter l'eau ne dispense pas de la changer régulièrement, à la fois pour la renouveler et pour nettoyer la piscine. Il n'existe pas de fréquence fixe à respecter, car tout dépend en fait de l'utilisation qui en est faite et de sa taille ; néanmoins, il est dans l'ensemble recommandé de vider une piscine de taille moyenne une fois par semaine ou tous les dix jours, et une plus grande environ une fois par mois.

 

Il convient toutefois de souligner que l'inconvénient de traiter l'eau est que cela la rend irritante pour la peau du chien, et même toxique pour lui si jamais il en boit une grande quantité. Il faut donc lui apprendre d'emblée à ne pas se désaltérer dans la piscine, et lui laisser toujours une gamelle d'eau à proximité.

Les précautions avec les piscines pour chien

Lorsqu'on met une piscine à disposition de son chien, quelques précautions sont à respecter afin que tout se passe au mieux.

Habituer le chien à la piscine

Une femme et son Carlin allongés dans une piscine

Pour habituer son chien à la piscine qu'on lui a acheté, mieux vaut procéder par étapes.

 

Dans un premier temps, il est recommandé de le laisser la renifler alors qu'elle n'est pas encore remplie d'eau, simplement pour qu'il découvre son odeur. Une fois qu'il n'y prête plus spécialement attention, il devient possible de commencer à la remplir d'eau, en commençant par de petites quantités pour le mettre à l'aise.

 

Les premiers temps, s'il semble réticent à y entrer lorsqu'elle est remplie, il ne faut surtout pas le forcer, ni lui jeter de l'eau dessus : cela risquerait au contraire d'être contre-productif, en lui faisant associer cet objet à une expérience négative. Mieux vaut plutôt l'y inciter en le guidant avec une main tenant des croquettes ou un de ses jouets préférés, voire même y entrer soi-même pour lui montrer l'exemple.

 

L'objectif est en tout cas que rapidement il y soit habitué et y entre de lui-même quand il en a envie.

Lui montrer comment sortir

Un petit chiot tente de sortir de sa piscine

Pour limiter le risque d'accident, il est important de montrer à son chien comment sortir de la piscine : cela évite qu'il reste coincé dedans voire se mette à paniquer, ne sachant pas comment s'en extraire lorsqu'il en a marre de la baignade ou qu'il commence à fatiguer.

 

Pour cela, il suffit de le guider en lui indiquant le chemin - c'est-à-dire en l'orientant vers l'échelle ou la rampe s'il y en a une, ou bien en l'aidant à escalader le rebord. Normalement, il devrait trouver tout seul comment faire, mais mieux vaut prévenir que guérir et lui montrer.

Ne pas le laisser sans surveillance

Un Bichon Havanais nage dans une piscine gonflable

Même si la piscine n'est pas très profonde, il ne faut pas laisser son chien s'y baigner seul et sans surveillance. C'est encore plus crucial s'il est de petite taille et/ou encore très jeune, car il risque de se fatiguer assez vite et d'avoir alors des difficultés à en sortir.

 

Il faut avoir conscience en effet que le risque d'accident n'est jamais complètement nul, même dans le cas d'un chien qui sait très bien nager et d'une piscine de faible contenance. Il peut par exemple se sentir mal, perdre connaissance et se noyer. Si personne n'est en train de le surveiller à ce moment-là, il y a de grandes chances qu'il soit déjà trop tard une fois qu'on remarque qu'il y a un problème...

Lui laisser de quoi boire

Deux chiens boivent à une bouteille d'eau

Même si faire trempette lui permet de se rafraîchir, cela n'empêche pas que le chien doit aussi pouvoir s'hydrater. C'est en effet indispensable à sa bonne santé, en particulier lorsqu'il fait chaud. Il faut donc veiller à lui laisser une gamelle d'eau à proximité de la piscine, pour qu'il puisse se désaltérer dès qu'il en éprouve le besoin. 

 

À défaut, il risque d'épancher sa soif en buvant directement l'eau de la piscine. Cela n'est pas forcément problématique si celle-ci n'est pas traitée ; en revanche, si jamais elle contient du chlore, du brome ou du sel, en boire beaucoup est problématique, car ces produits sont toxiques pour la gent canine (comme pour les humains, d'ailleurs).

Le rincer après la baignade

Une femme rince son chien avec un tuyau d'arrosage

Si l'eau de la piscine est traitée avec du chlore, du brome, du sel ou tout autre produit similaire, il est vivement recommandé de systématiquement rincer son chien à l'eau claire une fois qu'il a fini de se baigner.

 

En effet, ces produits sont agressifs pour sa peau, ses muqueuses, ses oreilles, ses coussinets... et pourraient causer des irritations voire des infections s'ils demeurent sur son corps après la baignade. Le rincer permet de l'en débarrasser et donc de prévenir divers problèmes de santé.

 

Bien sûr, le problème ne se pose pas si l'eau n'est pas traitée : il n'est alors pas nécessaire de rincer son compagnon après chaque passage dans la piscine.

Le sécher après la baignade

Un Chihuahua tout mouillé après une baignade dans une piscine

Comme après n'importe quelle baignade quel que soit l'endroit, il est important de sécher son chien chaque fois qu'il a fini de faire trempette dans la piscine, par exemple avec une serviette ou un peignoir.

 

Cela limite les risques :

  • qu'il prenne froid, surtout s'il y a du vent et/ou que l'air est frais ;
  • qu'il développe une otite, si de l'eau reste coincée dans ses oreilles ;
  • qu'il soit victime d'une mycose, si de l'eau stagne entre ses doigts ;
  • qu'il se salisse en marchant sur de la terre, de l'herbe... ;
  • qu'il mouille le sol du logement, s'il a accès à l'intérieur.

 

De toute façon, il est de notoriété publique que l'odeur de chien mouillé n'est pas très agréable : le sécher est donc aussi un service que l'on se rend à soi-même !

Conclusion

Les piscines pour chien sont très pratiques pour permettre à son animal de se baigner directement au domicile, si l'on ne vit pas à proximité d'une plage ou d'un point d'eau. Les modèles les plus simples coûtent assez peu chers, mais ne sont pas très solides : mieux vaut opter pour un modèle de qualité, quitte à devoir payer un peu plus mais à pouvoir en profiter pendant longtemps.

Par Aurélia A. - Dernière modification : 10/05/2022.

Piscine pour chien : top produits