Les chaussures et bottes pour chien : avantages, choix, usage...

Les chaussures et bottes pour chien : avantages, choix, usage...

Lorsque les premiers modèles sont apparus, le concept de faire porter un manteau à son chien a d’abord commencé par faire sourire ou soulever des critiques. Pourtant, aujourd’hui, nombreux sont ceux qui voient derrière cet apparent anthropomorphisme un accessoire véritablement utile, particulièrement en hiver.


Il en va de même pour les chaussures pour chien : elles font encore se retourner nombre de passants dans la rue, alors qu’elles présentent un intérêt réel en certaines circonstances.


À quoi servent les chaussures pour chien ? Comment choisir un modèle qui convient à son chien ? Comment les entretenir pour les conserver le plus longtemps possible ?

Que sont les chaussures pour chien ?

Que sont les chaussures pour chien ?

Les chaussures pour chien, parfois désignées aussi sous l’appellation de chaussettes, bottines, bottes ou chaussons, désignent un vêtement couvrant le bas de chacune des pattes, à l’image des chaussures pour humains. Elles ont essentiellement un rôle de protection des doigts et des coussinets du chien, pour éviter qu'ils ne s'abîment quand il marche.


Même si l'idée de faire porter des chaussures à son chien peut sembler farfelue, elle n'est pas si récente, puisque les premiers modèles sont apparus vers la toute fin du 20ème siècle. Aujourd'hui encore, les maîtres achetant ce type d’accessoires sont minoritaires, mais l'idée fait peu à peu son chemin : d’ailleurs, les vétérinaires  qui recommandent de les utiliser au moins ponctuellement ne sont plus si rares.

Pourquoi mettre des chaussures à son chien ?

Le chien étant moins sensible que l'être humain à la douleur, il éprouve beaucoup moins de difficultés à se déplacer sans être équipé de chaussures, alors que son maître serait souvent bien en peine d'en faire autant. Il existe toutefois des situations dans lesquelles il est judicieux de protéger les pattes et les coussinets de son animal, car malgré leur robustesse, ils peuvent eux aussi être blessés ou abîmés.

Protéger les coussinets du froid

Protéger les coussinets du froid

En période hivernale, un chien peut être amené au cours de ses promenades quotidiennes à marcher sur un sol très froid, verglacé ou couvert de neige. Or, le contact des coussinets avec une surface très froide peut entraîner des brûlures et des gelures plus ou moins graves, en plus de ne pas être très agréable pour l'animal.


Equiper son chien de bottines pendant la saison froide permet donc d'éviter ces différents risques et qu’il profite de la neige et des sorties en toute sécurité.

Protéger les coussinets de la chaleur

Protéger les coussinets de la chaleur

Le froid n’est pas le seul ennemi des pattes du chien : certains matériaux comme le bitume accumulent facilement la chaleur et peuvent donc occasionner des brûlures parfois graves, même si elles ne sont pas toujours visibles de prime abord.


Il en va de même par exemple avec le sable, si le maître a l’occasion d’emmener son compagnon sur une plage où les chiens sont admis : en plus d’être naturellement irritant pour les coussinets, il peut atteindre des températures très élevées pendant les heures chaudes et occasionner des brûlures.


Un moyen efficace de permettre à son chien de profiter pleinement de l’été tout en limitant le risque de blessures au niveau des pattes est donc de l’équiper de chaussures adaptées. Certaines institutions l’ont d’ailleurs bien compris, et n’hésitent pas à sensibiliser la population sur le sujet. Ce fut le cas notamment de la police de la ville suisse de Zurich pendant l’été 2018 : en pleine période de canicule, elle lança une campagne baptisée « Hot Dog » visant à inciter les propriétaires de chiens à équiper leur animal d’un tel accessoire. Les maîtres-chiens municipaux montrèrent l’exemple, photos à l’appui.

Protéger les coussinets des blessures

Protéger les coussinets des blessures

Même si les coussinets sont recouverts d’une épaisse couche de peau morte appelée corne qui protège les pattes des frottements et des agressions lors de la marche, ils ne sont pas invulnérables pour autant.

 

En effet, de nombreuses surfaces sont irritantes et peuvent causer des lésions : le bitume, le gravier, le sable, le sel utilisé pour le déneigement… Les chiens vivant en ville sont particulièrement exposés, car le goudron et le bitume sont très abrasifs.


Ceux qui sont très sportifs doivent également être surveillés de près, car leurs pattes sont mises à rude épreuve - en particulier s’ils se dépensent sur des terrains accidentés tels que des chemins rocailleux. Mais à l’inverse, il ne faut pas croire que les individus passant le plus clair de leur temps en intérieur sont à l’abri. De fait, les blessures au niveau des coussinets ne sont pas rares chez eux : n’étant pas habitués à fouler des surfaces abrasives, ils ont des pattes plus sensibles que celles de leurs congénères.


Il peut donc être pertinent de recourir à des chaussons lorsqu’on possède un animal ayant des coussinets sensibles ou évoluant sur un terrain à risques, afin de prévenir les blessures.

Aider à la cicatrisation des coussinets

Aider à la cicatrisation des coussinets

Les chaussures sont également utiles lorsqu’un chien est déjà blessé à l’une de ses pattes.


En effet, elles aident à la guérison des plaies en évitant que celles-ci ne s’aggravent lorsqu’il marche sur un sol abrasif. Elles l’empêchent aussi de se lécher de manière intempestive, ce qui ne ferait que retarder la cicatrisation. Enfin, elles réduisent le risque d’infections en limitant le contact avec les microbes présents dans l’environnement et dans sa salive.

 

En fonction de la gravité de la blessure et de la vitesse de cicatrisation, les chaussures doivent être portées sur une période plus ou moins longue, et généralement en continu : pendant les sorties, en intérieur...

Les différents modèles de chaussures pour chien

Les différents modèles de chaussures pour chien

À l’image par exemple des colliers, certains accessoires pour chien existent depuis la nuit des temps.

 

L'idée d'équiper son chien de chaussures ou de chaussons est elle nettement plus récente, mais l'offre est néanmoins relativement variée : il existe des modèles de différentes formes, matières, tailles et couleurs, si bien que chaque maître intéressé devrait être en mesure de trouver son bonheur.


Pour choisir une paire de chaussures adaptées à son chien, il faut prêter attention à certains critères en particulier.

Les tailles de chaussures pour chien

Les tailles de chaussures pour chien

Comme avec les chaussures destinées aux humains, la taille est probablement le critère le plus important afin de bien choisir des chaussures pour son chien. En effet, si elles sont trop petites, elles risquent de lui faire mal ; mais si elles sont trop grandes, elles gênent la marche et risquent de tomber.


Les bottines pour chien possèdent généralement un système de taille similaire à celui des vêtements pour humains : XS, S, M, L, XL et XXL. Toutefois, dans la mesure où les tailles peuvent différer selon les fabricants, il est préférable de se référer aux dimensions réelles de la bottine (généralement données en centimètres) afin d’éviter les mauvaises surprises.

 

© QUMY
© QUMY

Pour pouvoir choisir la bonne taille, il est important de connaître la longueur et la largeur du « pied » du chien. Il faut alors prendre soin d’inclure ses ongles dans la mesure, d’autant qu’ils peuvent être assez longs. Comme les pattes avant et arrière n’ont pas nécessairement la même longueur, il peut être nécessaire d’acheter deux paires de tailles différentes.


En cas d’hésitation entre deux tailles, il est préférable d’opter pour la plus grande, afin de s'assurer qu’il y soit à l’aise. Il en va de même dans le cas où la bottine vise à protéger une patte blessée : mieux vaut opter pour une taille un peu plus large, afin de prendre en compte la présence du pansement et/ou du bandage. Pour autant, il est important de veiller à ce que la chaussure ne glisse pas pendant la marche, car ce serait le signe qu’elle est trop lâche pour permettre une bonne utilisation.

Le matériau des chaussures pour chien

Le matériau des chaussures pour chien

Le choix du matériau d’une chaussure pour chien est également important, car c’est lui qui conditionne en grande partie à la fois l’efficacité du produit et sa durée de vie. Il est possible d’en trouver en caoutchouc (notamment en tissu néoprène), en polyester, en nylon, en tissu...


Le caoutchouc et le polyester présentent l’avantage d’être suffisamment solides pour assurer une bonne protection sans pour autant se dégrader trop vite : il s’agit donc d’une bonne option pour un maître dont le chien fait beaucoup d’exercice sur des terrains accidentés. C’est d’ailleurs de ces matériaux que sont généralement constituées les « chaussures de sport pour chien », qui sont destinées aux sujets les plus sportifs.


Les modèles en tissu et en nylon sont généralement moins solides, mais plus légers. Ils conviennent donc surtout pour une utilisation ponctuelle, par exemple pour protéger son chien du froid ou de la chaleur quelques semaines dans l’année.

 

Certaines chaussures présentent également des caractéristiques qui les rendent particulièrement adaptées à tel ou tel cas de figure. Elles peuvent ainsi être par exemple :

  • anti-dérapantes, ce qui s’avère utile pour marcher sur des sols glissants tels que du verglas ou des terrains boueux ;
  • imperméables, ce qui permet d’éviter que les pattes ne soient mouillées lors d’une utilisation dans la neige ou dans l’eau ;
  • respirantes, afin d’éviter l’accumulation de la transpiration à l’intérieur des chaussures et limiter les mauvaises odeurs (les chiens transpirent en effet surtout par les coussinets) ;
  • polaires, ce qui est particulièrement intéressant pour les chiens qui craignent beaucoup le froid.

La forme des chaussures pour chien

La forme des chaussures pour chien

Quels que soient les matériaux utilisés, les chaussures pour chien doivent être suffisamment épaisses pour protéger des blessures et des frottements, mais suffisamment fines et souples pour que l’animal conserve ses sensations : c’est le meilleur moyen d’éviter qu’il ne soit trop perturbé quand il les porte.


Un modèle trop rigide présente d’ailleurs aussi le risque de modifier les aplombs du chien, ce qui peut causer des problèmes musculaires et/ou articulaires en cas d’utilisation prolongée.


Enfin, les bottes hautes sont déconseillées de façon générale, car elles peuvent gêner l’articulation et donc le mouvement des pattes.

Le mode d'attache des chaussures pour chien

Il existe différents modes d’attache permettant à la chaussure de tenir en place pendant la marche.

La fermeture Velcro

La fermeture Velcro

Les chaussures pour chien à fermeture Velcro sont les plus courantes et les plus pratiques.

 

Ce mode de fixation permet d’ajuster la largeur de la chaussette à la patte et d’empêcher qu’elle ne tombe ou ne glisse lorsque le chien marche ou court.

Les lacets

Les lacets

Les chaussures pour chien avec lacets présentent les mêmes avantages en termes de fixation que les Velcro, mais nécessitent un peu plus de temps pour être attachées. Elles sont moins pratiques dans le cas d’un chien agité et qui ne se laisse pas facilement manipuler.

 

Les lacets doivent être noués suffisamment serrés pour éviter qu’ils ne s’accrochent par exemple dans des branches ou des buissons lors d'une sortie.

La fermeture éclair

La fermeture éclair

Peu répandues, les chaussures pour chien avec fermeture éclair ont l’avantage de pouvoir être fixées au plus près de chaque patte, et ainsi d’assurer une bonne attache.

 

Elles présentent toutefois l’inconvénient de ne pas permettre d’ajustement en largeur. Il faut donc impérativement s'assurer de choisir la bonne taille, afin qu'elles puissent être utilisées de manière optimale.

L’élastique

L’élastique

S’il a le mérite d’être simple et discret, l’élastique est toutefois moins solide que le Velcro ou les lacets. Les chaussures utilisant ce système d’attache ne sont donc pas recommandés pour les chiens qui portent souvent cet accessoire.

 

Certains modèles sont réglables et peuvent donc être parfaitement ajustés à la patte, ce qui limite les risques de les perdre en cours de route.

Le prix des chaussures pour chien

Le prix des chaussures pour chien

Le prix des chaussures pour chien est généralement compris entre 5 et 10 euros la paire, ou 10 à 20 euros pour quatre. Sur un même modèle, le montant diffère souvent en fonction de la taille.


Il existe également des modèles beaucoup plus chers, coûtant entre 25 et 50 euros la paire. Ils sont généralement conçus pour un usage bien précis, par exemple la pratique du canicross : ils sont donc fabriqués avec des matériaux adéquats et ont des propriétés particulières (par exemple l’imperméabilité ou le côté respirant).


Beaucoup de fabricants vendent les chaussures par deux ou par quatre, mais certains les vendent également à l’unité.

Habituer son chien à porter des chaussures

Habituer son chien à porter des chaussures

La plupart des modèles de bottes pour chien sont conçus de façon à faciliter leur mise en place et à ne pas gêner l’animal pendant qu’il marche, afin qu’il s’en accommode sans rechigner. Malgré tout, un temps d’adaptation reste bien souvent nécessaire pour habituer son chien à porter des chaussures, car cet accessoire n’est absolument pas naturel pour lui.


Comme souvent, il est important de procéder de manière très progressive, en commençant simplement par lui faire renifler ce nouvel accessoire, sans aller plus loin dans un premier temps.

 

Une fois qu’il s’est habitué à leur odeur et qu’il n’y prête plus vraiment attention, il est possible de commencer à les lui faire porter. Mieux vaut alors privilégier un moment de la journée où il est actif (par exemple une séance de jeux ou de caresses), car cela permet d’éviter qu’il ne focalise son attention sur ses chaussures. Par ailleurs, même s’il est prévu de lui en faire porter quatre, il est préférable de commencer d’abord par seulement une ou deux.


En général, passées les premières minutes - qui peuvent d’ailleurs donner lieu à des scènes très drôles -, un chien s’habitue assez vite à porter des chaussures et ne cherche plus ensuite à les enlever, du moment que celles-ci sont bien choisies. Il lui faut toutefois quelques heures à quelques jours pour apprendre à marcher correctement avec. Mieux vaut donc au début éviter les sorties longues et/ou éprouvantes, au moins jusqu’à ce que l’animal soit parfaitement à l’aise dans ses souliers.

Quelques conseils pour utiliser correctement des chaussures pour chien

Les chaussures pour chien ont des atouts indéniables dont nombre de toutous peuvent tirer profit, en intérieur ou en extérieur, de manière ponctuelle ou plus régulière. Mais pour cela, encore faut-il les utiliser correctement.

Une utilisation qui doit demeurer occasionnelle

Une utilisation qui doit demeurer occasionnelle

Quelles que soient leurs caractéristiques (matériau, taille…), les chaussures pour chien ne sont pas conçues pour être portées en permanence : si techniquement rien n’empêche de les mettre en continu à son animal sur une longue période, elles se dégraderaient alors très vite, car elles ne sont pas aussi épaisses et résistantes que les modèles destinés aux humains.


De plus, en réduisant le contact avec le sol, elles limitent la formation de corne sous la plante des « pieds » du chien et atténuent donc le processus naturel de renforcement des coussinets : ainsi, plus elles sont portées, plus il devient difficile de s’en passer.


Mieux vaut donc les réserver pour des situations précises (sortie en terrain très accidenté, blessure à la patte, présence de neige sur le sol…) et les retirer dès qu’elles ne sont plus nécessaires.

Une utilisation par paire

Les chaussures pour chien s'utilisent de préférence par paire
Les chaussures pour chien s'utilisent de préférence par paire

Si la chaussure est destinée à une utilisation très ponctuelle et n’ayant pas vocation à se répéter, par exemple pour couvrir une blessure temporaire à la patte, il n’est pas forcément nécessaire d’en acheter plusieurs.


Dans tous les autres cas (utilisation régulière et/ou sur de longues distances), mieux vaut les faire porter au chien par paire : les deux pattes avant ou arrière, voire les quatre pattes en même temps. Cela permet d'éviter de déséquilibrer sa démarche, ce qui serait mauvais à la fois pour sa démarche, ses muscles et ses articulations.

L’entretien des chaussures pour chien

L’entretien des chaussures pour chien

En dehors de celles spécialement conçues pour un usage intensif (par exemple celles de sport canin), les chaussures pour chien n’ont généralement pas une durée de vie très longue. Afin d’éviter de les user prématurément, il est donc préférable de les retirer dès qu’elles ne sont plus nécessaires - par exemple dès le retour de la promenade.


Elles ne requièrent pas un entretien très conséquent. Pour les garder en bon état et ne pas blesser l’animal, il faut simplement vérifier après chaque utilisation qu’elles ne contiennent pas de cailloux, poussières, épillets, sable… qui auraient pu se coincer dedans. Un passage sous l’eau et éventuellement un lavage rapide au savon permettent de les garder propres et de les débarrasser des éventuelles mauvaises odeurs. Certains modèles sont même directement lavables en machine.


Par ailleurs, mieux vaut couper les ongles de son chien avant de commencer à les utiliser (en particulier s’il s’agit d’une paire de chaussures fines, comme celles en tissu), car des ongles longs peuvent facilement les abîmer voire les percer. S’il s’agit d’un modèle plutôt haut, il faut également penser à vérifier la longueur de la griffe au niveau de l’ergot.

Le mot de la fin

À première vue, les chaussures pour chien peuvent s’apparenter davantage à du gadget qu’à un accessoire réellement utile. Elles ont pourtant une utilité avérée dans certaines situations précises, à condition bien sûr de les choisir et les utiliser correctement.


Pour autant, elles ne permettent pas de miracle, et ne dispensent donc aucunement d’entretenir les coussinets de son chien, que ce soit en vérifiant leur état après chaque sortie, puis en les hydratant et/ou les soignant si besoin. De fait, même les modèles les plus sophistiqués n’éliminent pas totalement le risque de blessures.
Par ailleurs, il ne faut pas s’étonner qu’une coupe plus fréquente des griffes s’avère nécessaire pendant les périodes où on y a recours, car leur utilisation réduit l’usure naturelle des ongles du chien.

Dernière modification : 12/19/2020.