Cage d'intérieur pour chien : mettre son chien en cage dans la maison

Cage d'intérieur pour chien : mettre son chien en cage dans la maison

Pour un humain, être derrière les barreaux correspond ni plus ni moins qu’à une privation de liberté. Les chiens n’ont pas ce ressenti, et avoir le sentiment d’emprisonner son chien lorsqu’on le met en cage relève du pur anthropomorphisme. De fait, utilisée à bon escient, la cage peut non seulement être un excellent outil pédagogique, mais aussi procurer à l’animal un sentiment de sécurité et d’apaisement.


Quel peut-être l'intérêt de mettre son chien en cage en intérieur ? Quels sont les différents types de cages d'intérieur disponibles, et comment en choisir une ? Combien de temps peut-il y rester, et comment faire en sorte qu'il y soit bien installé ?

Dans quels cas peut-il être pertinent de mettre son chien en cage dans la maison ?

Dans quels cas peut-il être pertinent de mettre son chien en cage dans la maison ?

La cage s’avère être une solution efficace dans deux grands cas de figure : en cas d’absence du maître, et lorsqu’il est nécessaire de le tenir à l’écart.

 

Bien entendu, il est tout à fait possible d’utiliser la cage en dehors de ces situations. Dès lors que le chien a adopté cet espace comme étant son territoire, il accepte facilement d’y rester à tout moment de la journée, et est même susceptible de s’y installer de lui-même, comme il le ferait pour sa niche à l’extérieur.

 

Par contre, mettre son chien en cage pour le punir n’est pas une bonne façon de faire. La cage ne doit en aucun cas être exploitée en tant que punition du chien, car cela l’encouragerait à associer cet endroit à quelque chose de négatif. Ceci compliquerait sensiblement son utilisation dans les moments où on en a besoin.

 

Au demeurant, elle ne peut bien sûr pas non plus être considérée comme le seul et unique moyen d’éduquer son chien. Le fait de mettre son chien en cage doit s’inscrire dans une démarche pédagogique complète, visant à apprendre à votre ami à quatre pattes à se plier aux règles de la maison et à ne pas franchir les limites que vous aurez établies.

Mettre son chien en cage quand on est absent

Mettre son chien en cage quand on est absent

Votre chien a tendance à stresser lorsqu’il se retrouve seul à la maison, voire souffre d’anxiété de séparation ? Il exprime son désarroi en endommageant vos meubles, en déchirant vos fauteuils ou en grattant à la porte d’entrée avec ses griffes ?

 

Dans ce cas, la cage peut être envisagée à la fois comme :

  • un dispositif éducatif pour lui apprendre à gérer sa frustration : il doit comprendre qu’il faut se plier aux règles de la maison, et rester dans sa cage si telle est votre volonté ;
  • un espace intime qui lui procure une sensation de sécurité et de réconfort.

Mettre son chien en cage pour le tenir à l’écart

La cage d’intérieur peut également être utilisée pour toute situation nécessitant de tenir le chien à l’écart. C’est le cas par exemple :

En cas de présence d’enfants en bas âge

En cas de présence d’enfants en bas âge

Un chien qui n’a pas été habitué aux enfants peut avoir un comportement imprévisible, par exemple suite à un geste qu’il perçoit comme une agression.

 

Par conséquent, si un jeune enfant est dans la pièce, tenir le chien à l’écart en le mettant dans sa cage permet d’éviter les risques de morsure, de griffures ou d’accidents involontaires causés par l’animal.

Si le chien est malade

Si le chien est malade

En maintenant une certaine distance entre lui et le reste de la maisonnée, ainsi que les endroits dans lesquels il évolue, la cage d’intérieur permet de limiter au maximum les menaces de contagion par un chien malade des autres occupants de la maison, qu’il s’agisse d’animaux ou d’humains. Mettre son chien en cage permet ainsi de protéger son entourage.

 

C’est particulièrement utile si la maladie dont il souffre est une zoonose, c’est-à-dire une maladie que le chien peut transmettre à l’Homme.

Pour éviter un accident domestique

Pour éviter un accident domestique

Que ce soit au quotidien, par exemple lorsque l’on manipule des instruments de cuisine ou des produits d’entretien, ou bien de façon plus ponctuelle, comme quand on réalise des travaux dans la maison, un chien laissé en liberté et qui tourne dans les pattes de son maître peut être dangereux pour ce dernier, par exemple en le faisant tomber directement ou indirectement, ou en lui faisant faire un geste malheureux alors qu'il manipule un objet dangereux (couteau de cuisine, scie, tournevis, clou…).

 

En outre, il court lui aussi un danger : il pourrait être au contact de certains produits toxiques (peinture, détergents…) voire les avaler, ou encore se blesser.

 

Mettre son chien en cage à certains moments peut donc s’avérer salvateur pour éviter certains accidents domestiques.

Quels bienfaits la cage d’intérieur peut-elle procurer au chien ?

Quels bienfaits la cage d’intérieur peut-elle procurer au chien ?

Au-delà de l’intérêt qu’elle peut avoir pour son maître, une cage d’intérieur peut également avoir divers avantages pour le chien, et lui procurer des bénéfices certains.

 

En premier lieu, cet espace privé et confortable lui permet d’avoir son "chez lui" au cœur même de la maison, un endroit qui n’appartient qu’à lui et dans lequel il se sent à l’aise et en sécurité. Il peut y manger, y dormir, y jouer, ou encore y observer l’activité du foyer, sans gêner ni être gêné...

 

La cage peut également être un outil très efficace pour remédier à l’anxiété de séparation qui envahit certains individus lorsque leur maître s’absente. S’il est confortablement installé dans sa cage, le chien se sent davantage en sécurité et plus apaisé.

 

En outre, mettre son chien en cage à certains moments permet d’éviter nombre d’accidents domestiques graves, pouvant aller jusqu’à mettre sa vie en danger.

 

Cela permet aussi de réduire le risque de dégâts matériels dans la maison lors de vos absences, et d’éviter les tensions qui en résulteraient et nuiraient à la qualité de la relation maître / chien.

 

Au demeurant, quand elle est utilisée à des fins éducatives (par exemple pour apprendre à son chien à rester calme quand son maître est absent), elle contribue à lui permettre d’être équilibré, épanoui et heureux.

 

Enfin, la cage peut faciliter l’apprentissage de la propreté par le chien. En effet, sauf accident involontaire, un chien ne souille pas son propre espace avec ses excréments. Par conséquent, tant qu’il est dans sa cage, il se retient. Il apprend ainsi à se contrôler, attendant que vous le sortiez pour se soulager. Bien évidemment, cela ne doit pas pour autant conduire à négliger les indispensables promenades avec son chien pour lui permettre de faire ses besoins, mais aussi de se dégourdir les pattes, surtout après un long moment passé dans sa cage.

Où installer la cage d’intérieur de son chien ?

Où installer la cage d’intérieur de son chien ?

Le chien est un animal sociable, qui apprécie généralement le contact humain. Il aime participer à la vie de la maison et sentir qu’il a sa place dans la famille. Par conséquent, qu’il soit ou non dans une cage d’intérieur, évitez de l’isoler dans une pièce peu fréquentée (sous-sol, garage, buanderie…), car cette exclusion aurait toutes les chances de le rendre malheureux. La pièce à vivre (salon / salle à manger) constitue très probablement l’endroit idéal pour installer la cage du chien. Depuis son petit nid douillet, il peut ainsi suivre les allées et venues des membres de la famille, vous entendre discuter, jouer, etc. Voir et entendre son maître contribue à ce qu’il se sente rassuré.

 

Par contre, veillez à ne pas placer la cage d’intérieur du chien à proximité d’une source de chaleur ou trop près de vos meubles (bibliothèque, fauteuil, table basse…), car il risquerait de passer sa patte ou son museau entre les barreaux pour atteindre certains objets, voire d’endommager votre mobilier.

 

Evitez également de mettre la cage du chien face à une porte, car il ne se sentirait pas en sécurité, et aurait tendance à avoir les yeux rivés sur la porte pour surveiller avec anxiété les va et vient.

Comment habituer un chien à sa cage d'intérieur ?

Même si votre chien est plutôt dynamique, il est tout à fait possible de faire en sorte qu’il accepte - voire apprécie - de rester dans une cage d’intérieur. Voici la marche à suivre pour que cet apprentissage se déroule le mieux possible.

Rendre la cage du chien attractive

Rendre la cage du chien attractive

Essayez autant que possible de faire que la cage soit pour votre companon un endroit attractif et confortable. Pour cela, déposez sur le sol une couverture douce et épaisse, voire installez-y son panier pour chien. Disposez-y quelques gâteries, et placez-y ses jouets pour chien préférés. Vous pouvez même y laisser l’un de vos vêtements afin qu’il soit rassuré par votre odeur, en particulier si l’objectif est de le faire rester dans sa cage pendant vos absences.

 

In fine, il s’agit de tout faire pour qu’il associe la cage à quelque chose d’agréable et réconfortant.

Familiariser le chien avec sa cage

Familiariser le chien avec sa cage

Même si vous avez hâte que votre chien adopte ce nouvel espace, ne le brusquez pas ! Adoptez une attitude positive, bienveillante et patiente, et procédez de manière progressive.

 

Les premiers jours, n’hésitez pas à placer dans la cage quelques jouets et friandises pour chien, afin de l’y attirer. Pour éviter qu’il ne se sente d’emblée enfermé et à l’étroit, ne fermez pas la porte : il doit d’abord se sentir libre d’aller et venir. Enfin, chaque fois qu’il y entre, récompensez-le par une caresse ou une gourmandise.

Habituer le chien à rester dans sa cage

Habituer le chien à rester dans sa cage

Dès lors que le chien est familiarisé avec son nouveau territoire, vous pouvez commencer à l'accoutumer à y demeurer la porte fermée. Les premiers temps, ne la fermez que quelques minutes. Vous pouvez continuer à lui offrir des friandises à travers les barreaux, de sorte qu’il y voit une récompense à son obéissance. Au fil des jours, allongez les durées et diminuez les récompenses, de manière à l’habituer progressivement à rester tranquille dans sa cage durant vos absences.

 

Il est plus facile de faire accepter la cage à un chiot qu’à un chien adolescent ou adulte, et un chien acceptera d’autant plus d’être en cage qu’il y a été habitué dès son plus jeune âge. Par conséquent, vous n’avez pas de raison d’attendre : plus tôt la cage apparaît dans son paysage, plus il l’adoptera vite et facilement.

S’occuper du chien après la période en cage

S’occuper du chien après la période en cage

Votre chien a passé un long moment dans sa cage ? Immédiatement après l’en avoir sorti, offrez-lui une belle promenade et/ou une séance de jeu pour lui permettre de se défouler, de faire ses besoins, et de passer du temps avec vous. Il associera cette balade à une récompense et sera plus enclin à retourner dans sa cage par la suite.

 

Par contre, comme il n’est pas en mesure d’établir de manière rétrospective des relations de cause à effet (contrairement aux humains), il convient de récompenser son chien assez rapidement après une longue période en cage, pour qu’il puisse faire le lien.

Faire de la cage un espace de vie

Faire de la cage un espace de vie

Votre chien a intégré et accepté le concept de rester en cage durant vos absences ? Permettez-lui d’y rester aussi quelques heures durant la journée. Laissez-le y prendre ses repas, s’y reposer, y jouer...

 

Tant que vous êtes à la maison, ne fermez pas la porte de la cage (sauf en cas de nécessité), afin qu’il puisse y entrer quand bon lui semble.

Combien de temps un chien peut-il rester dans sa cage ?

Combien de temps un chien peut-il rester dans sa cage ?

Il n’y a pas de règle absolue quant au temps qu’un chien peut passer dans sa cage. En journée, évitez toutefois de dépasser les quatre heures : au-delà, cet enfermement commencerait à devenir pénible et contraignant pour lui. Pas question donc de partir pour une journée de travail en laissant son chien enfermé dans sa cage !

 

En revanche, la nuit, au même titre que lors de longs trajets en voiture avec son chien, cette durée peut être allongée de plusieurs heures, en évitant toutefois de dépasser les huit heures.

 

Dans tous les cas, il convient de ne pas oublier qu'après avoir été quasi-immobile plus de trois ou quatre heures, il a besoin de se dépenser. Une belle promenade ou séance de jeu avec son chien s’impose alors !

Les différents types de cages d'intérieur pour chien

Il existe différents types de cage d'intérieur pour chien, et le choix doit être effectué en fonction de l’utilité que vous prévoyez de lui donner. Quoi qu'il en soit, quel que soit le modèle choisi, n’hésitez pas à y ajouter quelques accessoires pour en faire un espace confortable et agréable : abreuvoir (entre 5 et 50 euros selon les modèles), panier ou coussin (de 10 à 40 euros en moyenne)...

La cage métallique pour chien

© Comlibrary.org
© Comlibrary.org

Constituée de barreaux à espacement régulier, la cage métallique permet au chien d’être dans un espace à part, tout en ne se sentant pas exclu du reste de la maison. Les grilles métalliques qui la constituent lui permettent en effet d’avoir une bonne visibilité sur tout ce qui se passe autour de lui. Elles la rendent également très résistante.

 

Le prix d’une cage métallique peut varier entre 20 et 100 euros en fonction des dimensions choisies.

La caisse de transport pour chien

La caisse de transport pour chien

L’avantage de la caisse de transport pour chien est qu’elle est « deux-en-un » : elle peut être utilisée aussi bien pour tous types de déplacements qu’en intérieur, si tant est toutefois que ses dimensions soient assez larges pour que l’animal s’y sente à l’aise. En effet, les caisses de transport sont généralement plus étroites que les cages d’intérieur pour chien, et donc moins adaptées aux individus d’un certain gabarit, surtout s’il s’agit de les y confiner un long moment.

 

Leurs parois en plastique opaque parsemées de fentes de ventilation en font un espace à la fois intime et commode. Elles sont généralement agrémentées de poignées, et certains modèles sont même pourvus de roulettes, ce qui facilite d’autant leur déplacement.

 

Les caisses de transport pour chien existent en différents matériaux, les plus courants étant le plastique et le métal. Ce dernier est est le matériau le plus solide, mais aussi le plus lourd. On trouve également sur le marché des caisses de transport en toile souple ou en toile renforcée : en plus d’être extrêmement légers, certains de ces modèles présentent également l’avantage d’être extensibles.

 

Au-delà du choix du matériau, veillez à contrôler la résistance des verrous qui ferment la porte, car c'est évidemment un point clé.

 

Le prix d’une caisse de transport pour chien se situe entre 20 et 100 euros, selon les modèles.

Le parc à chien

© Savic
© Savic

Spécifiquement conçu pour l’intérieur plutôt que pour le transport, le parc à chien offre à l'animal un espace plus ouvert et plus vaste. Il jouit clairement de plus de liberté que dans une cage en métal ou une caisse de transport pour chien.

 

Toutefois, cette solution n’est adaptée que pour les races de chiens de petite taille : un chien plus imposant pourrait facilement passer par-dessus la paroi ou renverser le parc et s’en échapper.

 

Par ailleurs, elle est assurément celle qui demande le plus d’espace. Un parc pour chien occupe une place importante, et peut s’avérer (trop) encombrant dans un environnement non adapté. Il convient toutefois de préciser qu’il existe sur le marché de nombreux modèles de parcs pour chien faciles à monter et à démonter : vous pouvez ainsi plier rapidement l’enclos en cas de besoin, et libérer l’espace qu’il occupe. C'est particulièrement pertinent si son usage a vocation à être seulement occasionnel.

 

Au final, c’est quand même surtout une option à privilégier si vous avez un chien de petite corpulence et un grand logement.

 

Selon qu’il soit en toile imperméable, en plastique ou en métal, et suivant ses caractéristiques (dimensions, possibilité d’extension…), le prix d’un parc pour chien peut varier d’une vingtaine à une centaines d’euros.

Comment choisir une cage d'intérieur pour chien ?

Les critères à prendre en compte pour choisir une cage d’intérieur

Les critères à prendre en compte pour choisir une cage d’intérieur

Afin de choisir un modèle de cage d'intérieur adapté à la fois à votre chien et à vos exigences et contraintes, il faut prendre en compte plusieurs paramètres :

 

  • Selon les races, les chiens peuvent avoir des gabarits très différents. De l’adorable Chihuahua à l’imposant Saint-Bernard, il n’existe pas de restriction quant à l’utilisation d’une cage d’intérieur, à condition bien sûr de lui offrir un modèle adapté à sa taille. Les dimensions doivent donc être adaptées à la stature de votre compagnon : elle doit être assez haute pour qu’il puisse s’y tenir debout, et suffisamment vaste pour qu’il puisse s’y retourner et s’y allonger sans être à l’étroit ou se heurter aux parois.

  • Cela dit, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il ne faut pas partir du principe que « plus c'est grand, mieux c'est ». Il est en effet inutile, et même contre-productif, d’acheter une cage trop grande pour votre chien : non seulement elle ne lui procurerait pas l’effet apaisant et rassurant escompté, mais en plus il risquerait fort de transformer un des coins de sa cage en un espace “toilettes”, et d'y faire ses besoins.

  • Elle doit être suffisamment solide pour ne pas céder sous les coups ou les morsures du chien, en particulier s’il est puissant.

  • Si vous avez l’intention de transporter la cage du chien, veillez à ce que ses dimensions le permettent (par exemple, qu’elle est en mesure d’entrer dans votre véhicule) et qu’elle soit conçue de manière à faciliter son utilisation lors de déplacements : poignées, roulettes, aérations… A vous de choisir le modèle correspondant le mieux aux caractéristiques qui vous conviennent : solide, pliable, légère, équipée de roulettes, avec ou sans anses…

  • La cage du chien peut occuper un espace conséquent, et encombrer très fortement une petite pièce. C’est d’autant plus vrai si vous souhaitez qu'il puisse en permanence y avoir accès, et donc la laissez constamment dans ladite pièce. Dans le cas contraire, il peut être judicieux d’opter pour une cage pliable, qui présente l’avantage d’être facile à ranger, et donc peu encombrante.

  • Votre bel intérieur n’est pas condamné à être visuellement défiguré par la présence de la cage du chien. En effet, si vous voulez qu’elle s’intègre à la pièce et ne jure pas avec votre mobilier, il existe sur le marché des cages d’intérieur design, qui font également office de meuble.

Cage métallique ou caisse de transport en métal : que choisir ?

Cage métallique ou caisse de transport en métal : que choisir ?

Une cage métallique et une caisse de transport pour chien remplissent à peu près les mêmes fonctions : le chien peut y manger, y dormir, y rester durant les absences de son maître... Toutefois, il existe une nuance entre ces deux enclos.

 

La caisse de transport en métal est en effet, comme son nom l’indique, conçue dans une optique de transport. Par conséquent, elle est relativement légère, facilement pliable et munie d’une poignée. Elle convient très bien aux chiens de petit ou de moyen gabarit.

 

La cage métallique est quant à elle généralement destinée aux individus plus grands et plus robustes, voire destructeurs. Par conséquent, elle est à la fois plus lourde et plus solide, afin de pouvoir résister aux morsures ainsi qu’aux éventuels coups de pattes ou de griffes.

 

Pour résumer, si votre compagnon a un tempérament plutôt calme, vous pouvez l’installer dans une caisse de transport en métal même à la maison. En revanche, s’il est de grande taille et/ou plutôt belliqueux, mieux vaut opter pour une cage métallique.

 

Dans le premier cas, il peut être pertinent de choisir un modèle homologué selon la norme IATA, car cela s’avère nécessaire pour voyager en avion avec son chien.

L’entretien de la cage d’intérieur du chien

L’entretien de la cage d’intérieur du chien

Pour offrir le meilleur confort possible à votre chien et prévenir le développement de bactéries ou l’apparition de mauvaises odeurs, nettoyer la cage de son chien à intervalle régulier (en moyenne une fois par semaine), est indispensable. Qu’il s’agisse d’une cage métallique, d’une caisse de transport ou d’un parc pour chien, un ménage fréquent de l’espace à vivre de votre compagnon assure des conditions d’hygiène profitables à l’ensemble de la maisonnée.

 

La cage se compose généralement de plusieurs éléments : les grilles, le plateau amovible, ainsi que le panier ou le lit que vous y aurez installé.

 

Vous pouvez dépoussiérer la grille à l’aide d’une balayette, et utiliser une éponge trempée dans un mélange d’eau et de vinaigre pour un nettoyage plus en profondeur.

 

Le plateau amovible quant à lui se retire très facilement, et peut ainsi être nettoyé dans une baignoire, dans la cour ou dans le jardin. Vous pouvez utiliser simplement de l’eau savonneuse pour un nettoyage quotidien, et de l’eau de javel de manière ponctuelle pour éliminer les bactéries. Dans ce cas, rincez ensuite le plateau abondamment, afin de retirer toute trace ou odeur de javel susceptible d'incommoder votre animal.

 

Enfin, le panier du chien - ou la couverture qui lui sert de lit – est la partie qui demande le plus d’entretien, puisqu’il est recommandé de le secouer tous les jours, afin de chasser les poils qui y sont logés. Pour vous débarrasser des plus récalcitrants, vous pouvez avoir recours à une brosse adhésive ou à un aspirateur. La housse du panier et la couverture (ainsi que certaines mousses) peuvent être lavés à chaud en machine environ une fois par semaine. Préférez une lessive hypoallergénique, moins agressive que les lessives classiques, et bannissez les assouplissants, qui contiennent souvent des agents allergènes.

Le mot de la fin

Installer son chien dans une cage à l’intérieur de la maison peut avoir à la fois des vertus pédagogiques et réconfortantes pour lui. Dès lors qu’il se sera familiarisé avec ce territoire, il devrait apprécier de disposer ainsi d’un espace qui lui est réservé et prendre plaisir à y passer du temps, que vous soyez là ou non.

 

Cela suppose toutefois de choisir une cage adaptée non seulement à votre intérieur, mais aussi et surtout au gabarit de votre animal, de la disposer de façon à ce qu’il se sente partie intégrante de votre « meute », puis de l’entretenir et la nettoyer régulièrement.

Dernière modification : 12/08/2019.
Reproduction interdite sans autorisation.

Discussions sur ce sujet