Forum chiensJeu de chienTout sur les chats Jeux d'animaux gratuits Dreamzer - Sites éditoriaux et jeux gratuits sur les animaux

Le Vautrait de Banassat : la plus belle meute de France

14/11/2011
Partager :  

Aux abords de la forêt des Colettes, entre Chirat-l’Eglise et Bellenaves, se cache le domaine de Banassat, l’antre de René Kleboth. Babou, pour les intimes. C’est ici qu’il a créé le Vautrait de Banassat il y a une vingtaine d’années. Un équipage qui pratique la vènerie du sanglier en forêt de Tronçais, et qui est connu pour avoir la plus grande et la plus belle meute de chiens courants. Des Poitevins, élevés et dressés avec le plus grand soin par le maître d’équipage lui-même, qui est devenu passionné de vènerie après être tombé amoureux de cette race de chiens. « Tout a commencé lorsque l’on m’a offert trois Poitevins. J’ai très vite été fasciné par ces chiens magnifiques, qui sont des chiens de chasse remarquables. On dit d’ailleurs que les Poitevins, c’est un peu l’aristocratie de la vènerie. Mais, comme j’ai toujours eu la folie des grandeurs, mon chenil s’est rapidement développé. Très vite, je me suis retrouvé avec une trentaine de chiens ».
À l’époque, René Kleboth habitait encore son Puy-de-Dôme natal, à Saint-Germain-Lembron. Le chenil, qui commençait à être conséquent, n’était pas du goût de ses voisins, plus sensibles que lui aux aboiements nocturnes. Il recherche alors une propriété où il pourra développer librement ses nouvelles passions : les Poitevins et la vènerie. Alors qu’il commence à bâtir ce qui deviendra la plus grande meute de France, trois rencontres décisives le guident dans son apprentissage de l’art du cheval et de la vènerie : celles de M. Guerrier et du genéral de Langlade, mais aussi la rencontre de Henri de Monspey, maître d’équipage du rallye Chapeau, avec qui il découplera sur différents territoires.
C’est ainsi que René Kleboth prend pied dans le Bourbonnais. Son premier équipage sera le Rallye du Bousquet, avec lequel il découple dans le voie du chevreuil en forêt de Bagnolet, puis, à partir de 1991, ce sera le Vautrait de Banassat, qui découple dans la voie du sanglier en forêt de Tronçais.
Dans sa propriété de Banassat, René Kleboth poursuit le développement de sa meute, qui compte aujourd’hui plusieurs centaines de chiens. Tous des Poitevins. Les plus beaux de la race, qui arrachent chaque année les premières places à tous les concours canins.
Les chiens demandent énormément de travail, d’attention. « Dès l’âge de deux mois, les chiots sont sevrés et on les rassemble en leur donnant assez d’espace pour qu’ils puissent s’ébattre à leur aise. Une fois accoutumés à cette vie de groupe, commencent les promenades. Puis, vers six mois, on commence à déceler les caractères des uns et des autres », explique René Kleboth, intarissable quand il parle de ses chiens.
Vers un an, les jeunes chiots commencent à travailler dans la cour d’ébats, guidés par l’exemple des plus vieux. « Au début, il s’agit d’apprendre les termes usuels de vènerie comme “sagement”, “derrière”, “arrête”, “en meute”,” serrez”… Il faut éviter toutes les phrases qui ne servent à rien. Dans l’éducation, il faut obtenir la discipline, tout en évitant la soumission qui tue l’initiative, la hardiesse, la gaieté. Cette capacité d’initiative est capitale pour la chasse ». Puis viennent les premières balades, et les premiers laisser-courre. Au fil des années, au fil des chasses, chacun acquiert de l’expérience, jusqu’à l’excellence.
L’équipage compte aujourd’hui une trentaine de “boutons”, et découple le sanglier 49 fois par an, en forêt de Tronçais. De très nombreux suiveurs assistent à ces laisser-courre, non seulement parce qu'ils apprécient la vènerie, mais aussi pour admirer les chiens du Vautrait de Banassat en action de chasse.

Ecolo, le chien champion du monde 2011

La réputation du Vautrait de Banassat n’est plus à faire. Depuis une dizaine d’années, les chiens et la meute trustent les podiums des concours canins. Cette année, les chiens de René Kleboth ont même atteint les sommets, au cours du World Dog Show, qui rassemblait plus de 36 000 chiens à Villepinte, au nord de Paris.
Ecolo, un des chiens du Vautrait de Banassat, a décroché le titre de champion du monde dans la catégorie Poitevin. Chez les mâles, les chiens du Vautrait de Bannassat ont obtenu les 1ères, 2e, 3e et 4e places, et les trois premières chez les femelles. Dans la catégorie “Meute”, le Vautrait de Banassat est monté en haut du podium, toutes races confondues.
Ces performances ne sont pas dues au hasard, c’est le fruit du travail constant de René Kleboth, qui, année après année, a construit cette meute, composée
de centaines de chiens.
« Pendant des années, on a sélectionné les chiens sur leurs qualités de chasse, sur leur performance en vénerie. Quand nous sommes arrivés à un niveau de performance idéale, nous avons fait entrer en jeu un autre critère de sélection, la beauté du chien », raconte cet amoureux des Poitevins, qui consacre désormais l’essentiel de ses journées, et parfois une partie de ses nuits, à veiller sur son chenil, le plus grand de France.
La beauté, c’est quelque chose de très objectif : les standards de chaque race sont indiqués par la fédération cynologique internationale. Ainsi, le Poitevin doit avoir une tête « allongée, sans excès, pas très large, les os saillants avec une légère petite bosse en arrière du crâne», et le crâne doit être « plutôt plat que bombé et descendant en pente très peu sensible sur le chanfrein ». Trois pages décrivent longuement ces critères.
« Je crois que l’on approche aujourd’hui de la perfection de la race poitevine, grâce à la sélection très rigoureuse que nous avons menée », estime René Kleboth, qui continue à sélectionner les meilleurs chiens pour la reproduction. Même si après ce titre de champion du monde, le Vautrait de Banassat n’a plus grand-chose à prouver.

Ne prenez pas à la légère la santé de votre compagnon, vous pourriez le regretter !
Recevez gratuitement et sans engagement des offres d'assurance personnalisées.

Réagir à cette actualité

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :

Discussions sur ce sujet

J'ai fait un petit site sur des chiens qui font la fête

Salut à tous. J'ai créé un petit site humoristique sur des chiens qui fêtent leur anniversaire. Vous en pensez... Lire la suite

Quelle alimentation pour un chien de chasse

Bonjour, J'ai une femmelle brack pointérisée, qui a deux ans maintenant et sa deuxième saison de chasse, je veux... Lire la suite

Bonne fête Maman

BONNE FÊTE à toutes les MAMANS du FORUM Lire la suite

Lavencas (12) Deux chiens de chasse perdus

Mercredi 19 janvier, à 17 h 30, deux chiens de chasse de race pointer, âgés de 7 mois, répondant au nom de Fri... Lire la suite

Chasse avec lévriers ???

SENAT Scéance du 25 05 2000 . M. le président. Par amendement n° 296, MM. Hérisson, Bizet, Braye, François,... Lire la suite