Croissance du chiot : conseils pour aider son chien à bien grandir

Croissance du chiot : conseils pour aider son chien à bien grandir

Vous avez bien réfléchi aux questions à se poser avant d'adopter un chiot, et avez franchi le pas ? Félicitations !


Toutefois, n'oubliez pas que votre nouveau compagnon est encore un être à la santé fragile. Il est primordial que la croissance du chiot s'effectue dans les meilleures conditions possibles, si on veut lui garantir un développement physique et psychique possible idéal.


Voici quelques conseils à avoir absolument en tête pour prévenir les problèmes de santé de votre chiot, lui assurer une croissance dans les meilleures conditions et préserver son capital santé.

Partager :  

La croissance osseuse du chiot

La croissance du chiot dure jusqu’aux 10 à 15 mois de l’animal, voire plus si c’est un chien de grande race. Vous avez donc affaire à un chien en devenir. Sur le plan physique comme sur le plan psychique, il lui reste de grandes choses à accomplir.

 

Ainsi, son ossature est constituée d’os qui n’ont pas encore acquis la même solidité que celle des adultes. En perpétuelle évolution, l’orientation des aplombs, qui permet aux parties du corps d’être équilibrées, s’adapte. C’est souvent une période où, par crises, le chiot boîte. On parle alors souvent de boiterie de croissance.

 

Selon la taille, le poids ou la race du chien, la construction des os ne sera pas la même. On peut ainsi sentir, le long des os longs des pattes, des cals osseux. En fait, grâce à de la matière osseuse, le chien renforce des points de fragilité. Au fur et à mesure de la croissance du chiot, les angulations évoluent, ce qui peut amener les cals à disparaître.

Comment favoriser la bonne croissance du chiot

Jouer avec son chiot

Lorsque le jeune chien joue, il se fortifie naturellement. Il renforce ainsi son cœur, son système pulmonaire et ses muscles. Il est bon de lui laisser chaque jour des moments de détente. Pour que les séances de jeu du chien se passent parfaitement bien, anticipez ses réactions : il ne doit pas jouer près d’une route, ni avec des chiens trop forts ou agressifs.

 

Par ailleurs, l’activité par le jeu permet au chiot d’apprendre à maîtriser les mouvements de son corps. Les démarrages brusques, les demi-tours ou bien encore les sauts sont autant de situations dans lesquelles il doit affiner son geste et contrôler ses actions. Jouer avec son chien lui permet donc d’améliorer les connexions nerveuses entre les muscles et le cerveau.

 

Bien nourrir son chiot

Concernant l’alimentation du chiot, il s’agit de fournir l’ensemble des éléments indispensables au développement et à la santé du chiot. Il paraît évident que l’on ne donne pas la même chose à un Chihuahua ou à un Dogue Allemand.

 

Pour bien nourrir son chiot, il faut lui donner une nourriture adaptée, riche notamment en minéraux. L’alimentation des chiots de grande race étant également spécifique, il convient de bien la respecter. Aujourd’hui, les aliments industriels sont conçus pour répondre aux besoins nutritionnels du chiot, mais un éleveur canin peut également donner des conseils et confirmer les quantités et dosages idéaux en fonction de la race du chien. Il est aussi conseillé de se rapprocher de son vétérinaire, notamment lorsque l’apport d’un complément alimentaire est requis.

 

Respecter le sommeil de son chiot

Enfin, le sommeil est tout aussi important dans la croissance d’un chiot. En effet, lorsque le chien dort, son organisme construit, répare et agit. Il doit donc pouvoir bénéficier de moments de tranquillité, durant lesquels il se sent en sécurité et peut dormir paisiblement. Il est primordial d’expliquer ceci aux enfants, qui doivent apprendre à respecter le sommeil du chien.

Les erreurs à éviter durant la croissance du chiot

Si le jeu est un moment de détente et apporte son lot de bénéfices, il peut aussi être parfois synonyme de problèmes.

 

Articulations, muscles, tendons et nerfs peuvent en effet souffrir d’efforts inadaptés ou trop violents, surtout chez les grandes races de chiens. Courir, sauter et monter les escaliers sont autant d’activités qui peuvent se révéler néfastes si elles ne sont pas contrôlées.

 

Tenez donc compte de l’endroit où le chien joue pour éviter tout accident, et ne laissez pas courir votre chiot sur la route. Il ne doit pas non plus sauter sur un revêtement aussi dur, car il risquerait d’avoir de gros problèmes articulaires, et de souffrir par exemple de dysplasie. Les chocs violents et répétés sur un sol dur compromettent en effet gravement l’intégrité des cartilages, et c’est d’autant plus le cas pour les chiens de grande race. Dans l’idéal, le chien devrait jouer sur un sol souple, comme par exemple de l’herbe. Les jeux avec d’autres chiens doivent en outre être surveillés, car l’excitation peut mener à des glissades ou des bousculades inopinées.

 

Les escaliers également sont à éviter. Durant les six premiers mois du chiot, l’idéal serait de le porter : vous préserverez ainsi les hanches du chien.

 

Par ailleurs, les parquets et autres sols glissants représentent aussi un risque pour les jeunes chiens. Il n’est pas rare qu’un chiot soit atteint de dysplasie car il a trop glissé sur le ventre, pattes écartées, sur du plancher.

 

En outre, un chiot voudra vous faire plaisir, parfois au-delà de ses capacités physiques. Il pourra ainsi vous suivre jusqu’à l’épuisement. Soyez donc raisonnables : pas de grandes promenades avec un chiot avant ses huit mois environ. Cela peut être un peu avant pour un petit chien, et au-delà pour un grand chiot. Il vaut mieux également éviter de faire du cani-vtt avec son chien avant ses 1 ans. De la même manière, la préparation à la pratique d’un sport canin ou à la chasse devra se faire progressivement, même si le chiot est très demandeur.

 

Attention à l'inverse à ne pas priver le chiot d’activité physique, car le manque d’exercice peut tout autant être préjudiciable pour la croissance du chiot. Il doit donc être habitué à se dépenser régulièrement, mais avec modération, dès son plus jeune âge, afin d’être équilibré.

 

La période correspondant à l’enfance du chien est donc cruciale, et détermine à long terme sa bonne santé. Mettre en pratique ces différents conseils vous aidera à profiter longtemps de votre compagnon.

Les visites chez le vétérinaire et l'ostéopathe canin

La première visite du chiot chez le vétérinaire devrait être effectuée rapidement après l’adoption du chiot. Elle permettra en effet de vérifier que le chiot est bonne santé, et de le faire vacciner.

 

Par ailleurs, une visite de contrôle auprès d’un ostéopathe canin garantira qu’aucune lésion ostéopathique ne viendra perturber la croissance du chiot. Cela permettra ainsi d’éviter de nombreuses boiteries de croissance. Aller chez le vétérinaire si le chien boîte est une solution, mais dans bien des cas, le praticien traite le problème avec des médicaments. Or, les anti inflammatoires peuvent entraîner des effets secondaires, et sont notamment préjudiciables pour les reins et l’estomac. Lorsqu'il peut les éviter, le chien ne s'en portera que mieux.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Commentaires sur cet article

bonjour ..j ai besoin d aide s il vous plait j ai un caniche de 6 moi ne dort pas la nuit ..il aboie tte la nuit ..que je puisse faire pr lui ..merciiii

   
Par khaled

Super ces conseils très utiles. J'ai tout bien noté, car je ne savais pas tout ça. Ce serait bie nde savoir s'ily a d'autres choses à savoir sur les chiots et leur évolution vers l'âge adulte.

Les vétérinaires devraient donner davantage de conseils pour les chiots et jeunes chiens, en particulier lors des vaccination, car il est rare qu'on retourne les voir lorsque le chien est jeune et en bonne santé.

0    0
Par CocciNim
Rédiger un commentaire

Auteur

Ostéopathe Canin, Félin et Equin

Voir sa présentation

Discussions sur ce sujet