Race du Mois : Le Golden Retriever

Race du Mois : Le Golden RetrieverGros plan sur le Golden Retriever : origines, standard, caractère, entretien et santé

Partager :  

Les origines

Il est l'un des chiens préférés des français pour son caractère doux, franc, joueur et serviable; mais ses origines restent controversées.

 

Le Golden Retriever pourrait avoir vu le jour dans les montagnes du Caucase et serait apparenté au Léonberg.
On murmure que c'est le coup de cœur d'un futur Lord anglais : Sir Dudley Marjoribanks, devenu Lord Tweedmouth, qui marqua les premiers pas de cette race en achetant un couple à un cirque russe en 1858. Derrière le mythe il est plus probable que cette race soit née de l'accouplement de deux chiens de Lord Tweedmouth: "Nous" un mâle WavyCoated jaune et "Belle" une femelle Tweed Water Spaniel. Cette première portée aurait été composé d'un mâle "Crocus" et de trois petites femelles "Ada, Primrose et Cowslip".

La Race du Mois

Il poursuivi au fil des années un patient travail de sélection consigné dans son livre d'élevage et introduisant au fil de la lignée deux retrievers noirs "Sambo et Tracer", un Setter Irlandais "Sampson" ainsi qu'un Saint Hubert de couleur sable. Ce précieux document est, encore aujourd'hui, conservé par le Kennel Club anglais.


Sa volonté était de créer une race qui répondrait aux exigences de vie de "Gentleman Farmer": un odorat sans faille pour la chasse aux gibiers d'eau, d'excellentes capacités dans des domaines aussi variés que le sauvetage, l'assistance aux personnes en situation d'handicap. C'est un compagnon intelligent et fidèle sachant se montrer patient avec les enfants, et d'un grand calme à la maison.

En 1911 Le Kennel Club reconnaitra officiellement le retriever jaune en tant que race à part entière.


Suivra en 1920 la création du club de race et la rédaction du standard par Madame Charlesworth. La première portée française sera inscrite en 1934 par le Comte de Bonvouloir sous l'affixe : Saint Jean du Bois.


La race verra sa popularité s'envoler à la fin des années 80 et finira par dépasser celle de son légendaire cousin, le Labrador Retriever, pour deveIl est l'un des chiens préférés des français pour son caractère doux, franc, joueur et serviable; mais ses origines restent controversées.

Le Standard de la Race

Standard FCI N°111/ 23.11.2009 / F

Traduction : Prof. R. Triquet

 

Origine : Grande Bretagne.

 

Date de publication du standard d'origine en vigueur : 28.07.2009.


Utilisation : chien rapporteur de gibier pour la chasse à tir.


Classifaction : F.C.I. :
Groupe 8 - Chiens rapporteurs de gibier, chiens leveurs de gibier et chiens d'eau.
Section 1 - Chiens rapporteurs de gibier.

Avec épreuve de travail.

 

Aspect général
Chien harmonieux, bien proportionné, actif, puissant, bien uni dans ses allures, de constitution robuste, à l'expression empreinte de douceur.


Comportement / caractère :
Docile, intelligent, naturellement doué pour le travail. Doux, amical et sûr de lui.

 

Tête :
Bien proportionnée et bien ciselée.

 

Région crâniènne :
- Crâne : Large sans être lourd. Belle attache de tête avec l'encolure.
- Stop : Bien marqué.

 

Région faciale :
- Truffe : De préférence noire.
- Museau : Puissant, large et haut. La longueur du chanfrein est approximativement égale à celle du crâne, du stop à l'occiput.
- Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires.
- Yeux : Marron foncé; bien écartés. Le bord des paupières est foncé.
- Oreilles : De taille moyenne et attachées à peu près au niveau des yeux.

 

Cou :
De bonne longueur, net et musclé.

 

Corps :
Bien équilibré.
- Dos : Ligne du dessus horizontale.
- Rein : Fort et musclé, court.
- Poitrine : Bien descendue dans la région sternale. Les côtes sont bien descendues et bien cintrées.

 

Queue :
Attachée et portée au niveau du dos. Elle atteint le jarret. Elle ne s'enroule pas à l'extrémité.

 

Membres :

 

Membres antérieurs :

Les membres antérieurs sont droits; ils ont une bonne ossature.
- Épaules : Bien obliques. Omoplate longue.
- Bras : De même longueur que l'omoplate, de sorte que les antérieurs, du coude au sol , sont bien disposés sous le corps.
- Coudes : Bien au corps.
- Pieds antérieurs : Ronds; pieds de chat.

 

Membres postérieurs :

Les membres postérieurs sont forts et musclés.
- Grasset : Bien angulé.
- Jambe : Solide.
- Jarrets : Bien descendus. Ils sont droits et ne tournent ni en dehors ni en dedans. Les jarrets de vache sont à proscrire.
- Pieds postérieurs : Ronds; pieds de chat.

Allures :
Allures énergiques, avec beaucoup d'impulsion. Les membres antérieurs et postérieurs se déplacent dans des plans parallèles à l'axe du corps. L'enjambée est longue et dégagée sans aucune tendance à relever les antérieurs.

 

Robe :
Poil : Le poil est plat ou ondulé avec de bonnes franges. Le sous-poil est serré et imperméable.
Couleur : N'importe quel ton or ou crème. Ne doit être ni rouge ni acajou. On admet la présence de quelques poils blancs uniquement au poitrail.

 

Taille :
Hauteur au garrot : Mâles : 56 à 61 cm, femelles : 51 à 56 cm.

 

Défauts :
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé, le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.

 

Défauts entraînant la disqualification :
- Agressif ou peureux.
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Le caractère

Cette race est pour beaucoup un amas de tendresse, de douceur et d'amour enrobé d'un sublime pelage or. Il est le chien parfait pour la famille, pour les chasseurs, pour les enfants. Il est un merveilleux assistant de vie pour les personnes en situation d'handicap. Sa faculté d'apprentissage est énorme et il n'a de cesse de faire plaisir à ses maîtres.

 

Leur développement est plutôt lent, il ne devient un adulte qu'à 18 mois physiquement et son caractère se stabilisera vers l'âge de 4 ans, voire plus chez certains individus. Sa croissance est à surveiller de près, notamment au niveau du squelette, et une alimentation de qualité s'impose. Comme toutes les grandes races il est préférable de leur épargner les sauts et les escaliers tant qu'ils sont chiots pour ne pas endommager le cartilage des articulations.


Ce sont de grands acteurs et ils sont capables d'exprimer une très large palette d'émotions avec un simple regard, ils sont capables de vous faire croire d'un simple battement de cils que leur monde s'effondre sous leurs pattes car vous venez de leur refuser un gâteau.


L'éducation du Golden Retriever doit se faire avec douceur en favorisant les encouragements plutôt que la contrainte, dans le cas contraire son caractère têtu et quelque peu indépendant referait surface et il serait alors difficile de rétablir la confiance entre le maître et le chien. L'éducation à la friandise est à éviter car le Golden est un chien souvent gourmand et une surcharge pondérale est à proscrire.


La saison de chasse est un évènement très attendu chez beaucoup de propriétaires de Golden Retriever. Cette race est excellente dans le rapport de gibier d'eau grâce à ses pattes palmées et son épais sous-poil qui le protège parfaitement du froid.

Entretien et santé

Le Golden Retriever est une race rustique et solide qui résiste très bien à des conditions météorologiques rudes. Son sous-poil est dru et le suint (sorte de graisse) le rend très imperméable, c'est pourquoi notre Golden peut se permettre de longues trempettes hivernales dans les torrents et rivières alors que nous ne quitterions notre manteau pour rien au monde. Voilà pourquoi il est préférable de ne pas le laver trop souvent pour ne pas endommager cette protection naturelle.


Un bon brossage hebdomadaire en période normal et quotidien lors des périodes mues sera plus approprié et permettra de repérer les éventuels parasites et épillets.


Côté santé sa célébrité l'a desservie car attiré par le profit beaucoup de gens malhonnêtes se sont improvisés éleveurs et on reproduit des chiens qui étaient porteurs de tares comme :

La dysplasie des hanches et des coudes

C'est malheureusement un mal commun à beaucoup de grandes et moyennes races. Même si la communauté des éleveurs lutte activement contre la propagation de cette tare en ne reproduisant pas les individus dysplasiques ; ce n'est qu'entre 12 et 18 mois grâce au diagnostic radiographique que vous pourrez savoir avec certitude si votre animal est atteint de dysplasie sous sa forme la plus aigüe : catégorie E ; ou s'il en est exempt : catégorie A.

L'atrophie Progressive de la Rétine

C'est une dégénérescence et la mort des cellules de la rétine dont les premiers symptômes seront une perte de la vision nocturne qui s'intensifiera progressivement en altérant la vision diurne. A terme cette maladie débouche dans la majorité des cas sur une cécité complète.
En restant attentifs aux besoins de votre chien et en ayant pris le temps de bien sélectionner votre éleveur il dépassera sans encombres les 12 ans ; certains d'entre eux ont même atteint les 17 ans !

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Commentaires sur cet article

Bonjour,
J'aimerais bien que le bichon frisé apparaisse un jour dans les races du mois parce-que mon chien est un bichon frisé.
Les bichons frisé sont très calme et très affectueux defois ils en font cas leurs têtes !!!!

   
Par clecleroro
Rédiger un commentaire

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet