Comme chaque année au mois de février, 50 000 chiens vont être « éliminés » en Espagne

08/02/2017
Partager :  

Comme tous les ans en Espagne, 50 000  Galgos (lévriers espagnols) vont être massacrés, durant le mois de février. Les Galgos sont des lévriers utilisés pour la chasse au lièvre et au lapin. Le mois de février coïncide avec la fin de la période de chasse, qui démarre au mois de novembre. Les chiens, devenus inutiles, sont éliminés selon différentes méthodes, rivalisant de cruauté. Dans le meilleur des cas, ils sont abandonnés et peuvent être recueillis par des bénévoles. Dans les autres cas, ils peuvent être jetés dans des puits, brûlés vifs, pendus, empoisonnés, mutilés, etc.

Les conditions de vie des chiens sont très dures. Ils vivent entassés dans des hangars, sans eau et nourriture en quantité suffisante. Les entraînements qu’ils doivent subir ne sont pas meilleurs. Ils sont parfois attachés à l’arrière d’un véhicule, peu importe s’ils arrivent à en suivre le rythme ou pas. Le procédé est considéré comme un délit uniquement si le chien est grièvement blessé ou meurt.

En Espagne, ce type de chasse est une tradition. Les Galgueros, les hommes qui la pratiquent, seraient 190 000. Les Galgos ne sont pas considérés comme des animaux, mais de simples outils et ne peuvent donc être concernés par les lois de protection des animaux en vigueur dans le pays. Parallèlement à cela, des associations de protection des animaux recueillent les chiens, en Espagne et en France, et tentent de sensibiliser l’opinion publique.

 

Réagir à cette actualité

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet