Forum chiensJeu de chienTout sur les chats Jeux d'animaux gratuits Dreamzer - Sites éditoriaux et jeux gratuits sur les animaux

Le dingo, ou chien sauvage d'Australie

Le dingo, ou chien sauvage d'Australie

Le dingo est un chien sauvage de la famille des canidés. C'est aussi le plus grand prédateur terrestre d'Australie.


Voici quelques informations sur ses origines, sa physiologie et son mode de vie.

Partager :  

Les origines du dingo

Cuon
Cuon

On pense que le dingo a été amené par les humains arrivés dans l'île à pied, au moment où le niveau des océans était assez bas pour le permettre. Il serait donc un descendant du cuon, chien sauvage d'Asie tropicale.

 

Les aborigènes l'ont souvent apprivoisé et utilisé pour la chasse. D'ailleurs, Lumholtz, explorateur norvégien, écrivait à son sujet que « le dingo est un personnage important de la famille : il dort dans la hutte, on lui donne abondamment à manger, non seulement de la viande, mais aussi des fruits. Son maître ne le frappe jamais, mais se contente de le menacer. Il le caresse comme un enfant, le débarrasse de ses puces et l'embrasse sur le nez ».

La physiologie du dingo

Le dingo est le plus grand des mammifères non marsupiaux d'Australie.

 

Il mesure environ 55 cm au garrot, mais peut même être plus grand, pour un poids de 25 kilos en moyenne.

 

Il porte les oreilles droites et arbore un poil court de couleur rouge clair, jaune brun ou brun.

Le lieu d'habitat et le mode de vie du dingo

Comme tous les canidés, le dingo s'est parfaitement adapté aux conditions climatiques extrêmes, et on le trouve aussi bien dans le désert que dans les neiges des montagnes.

 

Le dingo vit souvent en bande, et ses mœurs sociales sont très développées. Les femelles n'ont des chaleurs qu'une fois par an, et elles savent élever leurs petits avec dévouement.

L'avenir du dingo

L'Homme est le véritable prédateur de ce chien redevenu sauvage d'autant que, en plus du fusil, des pièges et du poison, il a mis en place à l'échelle du pays une clôture à dingos appelée "Dingo Fence", mesurant pas moins de 5 320 km de long.

 

Race ou sous-espèce, le dingo risque d'être condamné à disparaître. Le seul moyen de le sauver serait peut-être de faire reconnaître la race, en sélectionnant les sujets les plus homogènes.

Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :