Comment choisir un bon éducateur canin ?

Comment choisir un bon éducateur canin ?

Il existe presque autant de méthodes d'éducation canine que d'éducateurs canins. Tous n'ont pas les mêmes méthodes, les mêmes façons d'appréhender l'animal, mais leur rôle reste le même : aider les propriétaires de chien à éduquer leur fidèle compagnon à quatre pattes.

Partager :  

Le métier d'éducateur canin

Les éducateurs canins sont des professionnels du chien qui travaillent uniquement à la demande des propriétaires. Leur tout premier rôle est d'apporter aux maîtres en demande des conseils, mais aussi des réponses à toutes leurs questions, qu'elles concernent l'alimentation du chien, sa santé ou son hygiène. Ils peuvent également être une aide non négligeable pour les maîtres perdus dans les subtilités de la législation et des formalités relatives aux chiens, ou encore apporter leur éclairage lors de l'achat d'un chiot.

 

L'éducation du chien commence souvent par l'apprentissage des positions de base (assis, debout, couché), ainsi que, si l'éducateur utilise la méthode d'éducation traditionnelle ou la méthode d'éducation positive, l'apprentissage de la marche en laisse au chien.

 

Il faut également savoir qu'en fonction des diplômes ou certifications acquises, les éducateurs canin peuvent aussi être en mesure de dispenser d'autres formations (comme par exemple pour la détention de chiens de catégorie 1 et 2), de régler les troubles du comportement du chien, ou d'aider dans les préparatifs pour l'arrivée du chiot à la maison.

 

Ils ont également un rôle préventif, et peuvent proposer des journées de prévention contre les morsures de chien dans les entreprises ou dans les écoles. Ces journées permettent de sensibiliser les grands comme les petits au mode de fonctionnement du chien, les gestes ou réactions à avoir, et ceux à bannir à tout prix.

 

De plus, en choisissant de faire appel à un éducateur canin, les maîtres peuvent être initiés à la pratique des sports canins tels que l'agility, le pistage ou le canicross, qui présentent un double intérêt : aider le chien à se dépenser, et développer dans le même temps la complicité maître-animal.

 

Néanmoins, le rôle de l'éducateur canin n'est pas uniquement d'éduquer l'animal, mais également son propriétaire. En effet, l'éducation du chien ne peut se faire si le maître ne comprend pas le langage propre au chien, ou s'il n'est pas informé de la façon dont celui-ci apprend les choses. De plus, l'éducateur va également aider le maître à mettre en place des règles de vie qui correspondront autant à l'animal qu'à lui, pour que l'harmonie dans le foyer soit la plus parfaite possible. 

Se poser les bonnes questions

Tous les éducateurs canins ne proposent pas les mêmes prestations, et leurs compétences s'étendent souvent bien au-delà de la simple éducation du chien.

 

Dans ces conditions, pour choisir plus facilement l'éducateur idéal, il faut que les maîtres se posent d'abord les bonnes questions : 

 

 

 

  • A quel point sont-ils prêts à s'investir dans l'éducation de leur chien ?

 

  • Les cours doivent-ils se faire à domicile ou sur un terrain ?

 

  • Préfèrent-ils prendre des leçons collectives ou des leçons particulières ?

 

En tout état de cause, se posera également la question du budget que le maître est prêt à consacrer à l'éducation de son chien.

Le prix des cours d'éducation canine

Le prix des cours d'éducation canine varie selon la prestation souhaitée par les maîtres. En effet, une séance individuelle avec un éducateur canin sera bien évidemment plus chère qu'un abonnement pour des cours collectifs en club canin.

 

Si le prix d'un cours avec un éducateur canin peut sembler élevé, puisqu'une leçon individuelle revient en moyenne autour de 50 euros, il faut que les maîtres se disent qu'en contrepartie, il va entièrement s'impliquer à leurs côtés dans l'éducation de leur chien, et leur apprendre à comprendre et interagir correctement avec leur compagnon.

 

Malgré tout, dans la mesure où ce sont les maîtres qui vont vivre aux côtés de leur animal, c'est en premier lieu à eux de s'investir du mieux qu'ils le peuvent pour que le processus d'éducation fonctionne. L'éducateur canin n'est là que pour les guider, et n'est aucunement garant de leur réussite s'ils n'appliquent pas les principes qu'il leur apprend.

Prudence est mère de sûreté

Pour choisir au mieux l'éducateur canin qui correspond aux attentes et aux besoins des maîtres, ceux-ci ne doivent pas hésiter à se renseigner correctement, par exemple en consultant les sites Internet que possèdent la plupart des professionnels, ou encore en ayant recours au bouche-à-oreille.

 

En effet, il n'est pas rare que certains propriétaires peu ou mal informés tombent sur des éducateurs canins peu scrupuleux, qui n'hésitent pas à utiliser la violence ou des pratiques brutales, voire barbares, pour assurer aux maîtres une dominance sur leur chien.

 

Ce n’est jamais l’appellation ou le statut de celui chez qui les maîtres prennent conseil qui doit être la preuve de ses compétences, mais bien ce qu’il fait de ses connaissances. Toute guidance vers les brutalités et la violence, comme vers l’utilisation de moyens « mécaniques » (colliers électriques, cage, muselière, martinet…), doit alerter sur l'éventuelle limite atteinte dans les compétences de l'intervenant.

Il n’est absolument pas interdit aux maîtres de refuser ces maltraitances sur leur animal, car c’est bien de cela qu’il est question. Gérer n’est pas dominer, et proposer n’est pas contraindre. Un maître ne doit pas forcément dominer son chien pour l'éduquer.

Le mot de la fin

L'éducation d'un chien ne se fait pas exclusivement grâce à l'aide d'un éducateur canin, par des stages ou en passant par des clubs canins. En se renseignant correctement, les maîtres sont capables d'éduquer seuls leur compagnon, et par exemple d'apprendre au chien les positions de base ou le rappel.

 

Pour autant, reconnaître qu'ils ne s'en sortent pas avec leur chien n'a rien de honteux. Au contraire, il est préférable d'identifier le problème rapidement plutôt que de laisser la situation s'envenimer, car l'on répare plus facilement les dégâts fait sur un canapé que le traumatisme d'une morsure de chien. Et, pour ce faire, rien ne vaut l'aide d'un professionnel des chiens.

Reproduction interdite sans autorisation.

Besoin d'aide ?

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet