Forum chiensJeu de chienTout sur les chats Jeux d'animaux gratuits Dreamzer - Sites éditoriaux et jeux gratuits sur les animaux

Comment devenir un bon maître pour son chien ?

Comment devenir un bon maître pour son chien ?

Plaidoyer pour l'éducation des maîtres

Page 1 :
Tous les chiens descendraient du loup
Page suivante :
L'autorité peut-elle être utile pour un maître ?

Tous les chiens descendraient du loup

Plaidoyer pour l'éducation des maîtres

D'après des tests de génétique, tous les chiens descendraient du loup. Quand on observe les comportements des loups et les codes auxquels ils répondent et qu'on les compare à ceux des chiens, on ne peut qu'être convaincu de cela. Les chiens répondent tous à des codes de comportement identiques à ceux du loup.

Donc, si on connaît les règles de la société des loups, on est en mesure d’avoir un comportement clair pour le chien et celui-ci sera à l’aise avec nous si nous respectons ces règles. Comme il en était déjà question dans l'article de Michel Quertainmont sur l'éducation et la dominance, c'est à nous humains d'apprendre les règles sociales des chiens et non à eux d'apprendre les nôtres, bien trop complexes pour leur intelligence.

Le loup vit en société, la meute. Cette société est régie pas des règles précises et strictes. Certains loups peuvent vivre seuls, pour diverses raisons (exclus de la meute pour mauvais comportements, veufs ou pour raisons personnelles !), mais ils ne perdent jamais le contact (à distance) avec la meute par l'intermédiaire de signes et repères comme les excréments, l'urine, les restes de repas, les hurlements, …

 

La meute a un chef, le dominant, tout puissant. Ce poste est gagné de haute lutte face à des prétendants également dominants qui peuvent le lui disputer à n'importe quelle occasion. Ce poste a des privilèges mais aussi des devoirs et n’est pas de tout repos. Quelle responsabilité ! Le chef de meute est en charge de la survie de la meute, de sa nourriture, de sa sécurité. Il fait la police et veille à ce que tout soit en ordre : hygiène de la tanière, bonne entente du groupe, …

Il peut déléguer des responsabilités et des droits à sa compagne qui jouit aussi de privilèges. Il décide du lieu de vie, des déplacements, de la chasse. Il se nourrit le premier (les autres attendent qu’il ait fini de manger) et peut même décider de partir immédiatement après son repas sans laisser les autres manger s’il détecte une nécessité absolue de le faire.

 

Quand on connaît la puissance psychologique du ventre, on voit combien son autorité est grande. Il use de manière absolue mais toujours à bon escient et dans l'intérêt de tous d'une autorité reconnue par les autres qui s'y plient. S'il n'est pas à la hauteur de sa charge, il se verra contesté et pourra alors être dégradé voire chassé de la meute. Cette autorité forte n'est pas de l'autoritarisme. Elle est nécessaire pour la survie du groupe.

Les autres membres de la meute sont considérés suivant leur force et leur intelligence qui déterminent leur rang et leurs tâches au sein du groupe. Une hiérarchie est établie. Elle peut être remise en cause. Tout subalterne obéit sans discuter à son supérieur sauf s’il croit pouvoir prendre sa place, ce qu’il devra prouver en luttant.

 

Voici quelques-uns des comportements du chef de meute :

  • il marche devant et passe le premier dans un passage étroit ;
  • il mange le premier et seul ;
  • il peut priver les autres de nourriture en cas de besoin ;
  • il décide des déplacements dans le temps et l'espace ;
  • il gère l'organisation et la tenue de la meute.
Page 1 :
Tous les chiens descendraient du loup
Page suivante :
L'autorité peut-elle être utile pour un maître ?
Reproduction interdite sans autorisation.
Partager :  

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :

Commentaires sur cet article

Autant les autres articles sont pas mal; autant celui-ci est à bannir.

" lorsque le chien mangera et avant qu'il n'ait fini, le maître devra pouvoir lui retirer sa gamelle (ou un os) sans qu'il proteste. Ce sera peut-être une épreuve de force la première fois mais le maître devra impérativement avoir le dernier mot. Ce point est très important pour l'établissement de la hiérarchie entre le maître et son chien. Le maître entretiendra sa prédominance en faisant cela de temps en temps.



Ces marques d'autorité sont indispensables et doivent être manifestées en permanence et ce d'autant plus que la tendance à la dominance du chien est plus forte." : A ne JAMAIS faire sans apprentissage au préalable!



L'histoire du maître qui doit dominer son chien est une grosse foutaise, depuis longtemps rejetée par les bons éducateurs/comportementaliste!

   
Par claire
Rédiger un commentaire

Auteur

Bernard BRESSON

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet

Education à la propreté longue

Bonjour à tous ! Je me tourne vers vous aujourd'hui car je ne sais plus trop quoi penser de ma situation.... Lire la suite

apprendre à nager

j'ai une petite question : j'ai à la maison un jeune samoyède, et nous sommes à côté des bords de l'eau. Et j... Lire la suite

education Husky

Bonjour, je viens d'adopter une husky de 8 mois deja et qui a deja eu deux fois des maitres différents... donc il ... Lire la suite

Pension, élevage, éducation en Aveyron

Pension, élevage, éducation en Aveyron Lire la suite

apprendre la solitude

Bonjour, Nous venons d'adopter un beagle d'1 an et demi qui a été abandonné déjà 2x au même refuge. On m'a dit que... Lire la suite