Forum chiensJeu de chienTout sur les chats Jeux d'animaux gratuits Dreamzer - Sites éditoriaux et jeux gratuits sur les animaux

10 règles de base pour bien alimenter son chien

10 règles de base pour bien alimenter son chien

Besoin d'aide concernant l'alimentation de votre toutou ?


C'est en 1985 que le professeur R. Wolter, de l'École nationale vétérinaire de Maison Alfort, édicta ses "10 commandements" de l'alimentation canine.


Ces 10 règles majeures expliquées ci-dessous sont celles qui permettront à tout maître d'éviter les principales erreurs concernant le rationnement alimentaire de son chien.

Partager :  

1. Abreuver le chien en quantité suffisante

Il est important de toujours mettre de l'eau à la disposition du chien.

 

Une eau potable, fraîche et renouvelée, sera donc laissée en libre-service, sachant que :

 

  • la consommation moyenne d'eau chez un chien est de 60 ml par kilogramme de poids corporel, soit 1,5 à 2 litres par jour ;

 

  • celle-ci augmente chez le chiot, la chienne qui allaite, lorsque le climat est chaud et aussi lors d'efforts physiques.

2. Modifier le type d'alimentation du chien en douceur

Lorsque vous changez le type d'alimentation de votre chien, il faut faire une transition sur 7 jours : d'abord en associant les trois quarts de l'alimentation habituelle avec un quart du nouvel aliment, pour finir ensuite avec 100% du nouvel aliment au bout du septième jour.

 

En effet, toute modification alimentaire chez le chien doit se faire progressivement afin de lui permettre de s'adapter aux niveaux gustatif, digestif et métabolique. Il s'agit de laisser le temps à la microflore intestinale du chien, beaucoup plus sensible que celle de l'homme aux habitudes alimentaires, de se reconstituer spécifiquement pour digérer le nouvel aliment.

 

Sachez aussi que les changements trop fréquents de marque ou de type d'alimentation sont déconseillés. Contrairement à une idée largement répandue, le chien n'a pas besoin de varier son alimentation. On peut même dire que des changements trop nombreux sont susceptibles de provoquer chez lui des problèmes de santé ou de comportement. En effet, sa flore intestinale s'est adaptée à sa nourriture quotidienne et risquerait de se trouver modifiée par un nouveau type nutritif, provoquant désordres digestifs, diarrhées ou gastro-entérites.

 

Par ailleurs, les nouveaux choix offerts pourraient déclencher des préférences alimentaires et donc d'éventuels caprices, allant jusqu'à voir votre chien bouder sa gamelle (ne pas craquer dans ce cas-là !).

3. Servir des repas réguliers à son chien

Le nombre de repas est à adapter en fonction de l'état physiologique du chien, qui devra donc être pesé régulièrement.

 

D'une manière générale, sachez que le chien n'est heureux que s'il reçoit le même aliment :

  • chaque jour,
  • à la même heure,
  • au même endroit,
  • dans la même gamelle.

 

Si vous donnez à votre compagnon une alimentation de qualité du type croquettes Premium, vous pouvez éventuellement en varier les parfums, en respectant toutefois le principe de la transition alimentaire expliqué précédemment. Il en va de même pour tout changement de marque.

4. Contrôler les quantités alimentaires distribuées au chien

Le repas de votre chien doit renfermer tous les nutriments dont il a besoin en quantités satisfaisantes, c'est-à-dire calculées en fonction du besoin énergétique quotidien du chien et de la teneur en calories des aliments.

 

Les quantités distribuées chaque jour doivent être pesées régulièrement et adaptées à l'évolution du poids du chien ; ceci afin d'éviter toute dérive lente vers l'obésité canine.

 

D'ailleurs, il est important que le repas ait lieu au calme et à des endroits séparés si vous avez plusieurs chiens, l'effet de meute favorisant la gloutonnerie.

5. Offrir un régime alimentaire équilibré à son chien

Le repas de votre chien doit renfermer tous les nutriments dont il a besoin dans des proportions adaptées :

  • à son format (petit, moyen ou grand chien),
  • à son état physiologique (actif, sportif, reproducteur), 
  • à son âge (chiot, chien adulte, chien adulte mature ou chien âgé).

 

Qu'est-ce qu'une alimentation non équilibrée chez le chien ? Cela peut se traduire, par exemple, :

  • par un manque de protéines, ou un apport de protéines de mauvaise qualité : chez le chiot, cela peut créer une altération de la flore intestinale, des toxines, une putréfaction, des diarrhées putrides, un désordre cutané ;
  • un excès de lactose ou de sucre ;
  • un excès de glucides, provoquant diarrhée et coprophagie ;
  • un excès de vitamines : chez le chiot, un excès de vitamine D est particulièrement dangereux, pouvant entraîner une calcification des reins, du cœur, des poumons ;
  • un excès de calcium : chez le chiot, cela peut provoquer une ostéochondrose et un défaut d'absorption intestinale (phosphore, magnésium, cuivre, zinc).

6. Choisir le bon type d'aliment pour son chien

Choisir d'alimenter son chien avec tel ou tels aliments n'est pas une décision anodine, et ce sont avant tout les critères d'équilibre nutritionnel qui doivent primer.

 

D'une manière générale, il vaut mieux nourrir son chien avec des aliments industriels de bonne qualité car, hormis le fait que leur coût soit souvent moins élevé :

  • la conservation des aliments industriels est plus longue et supporte mieux les changements de température ;
  • les préparations industrielles répondent bien aux critères d'appétence du chien et à ses besoins ;
  • l'usage des croquettes ou de préparation en conserves permet facilement de nourrir son chien en quantité suffisante.

 

Attention cependant avec les aliments en boîte : chez certains chiens, cela provoque des troubles digestifs (par manque de vitamine B, détruite par une chaleur supérieure à 30° C).

 

En tout cas, quel que soit le type de nourriture choisie pour votre chien, celle-ci ne doit être ni réchauffée, ni réfrigérée. Une alimentation trop froide, par exemple, qui sortirait du réfrigérateur ou du congélateur, pourrait également provoquer des troubles digestifs.

 

Sachez aussi que varier les types d'aliment pour chien est déconseillé, car cela revient à utiliser différentes sources d'apports en minéraux, graisses, vitamines, etc... non réguliers qui pourraient provoquer à la longue des carences nuisibles à la santé de votre chien.

7. Nourrir intelligemment son chien

La manière de donner compte autant que le contenu de ce que l'on donne. C'est ainsi qu'en cas d'utilisation d'aliments industriels, il est essentiel de suivre convenablement le mode d'emploi du fabricant.

 

En alimentation familiale, certaines expressions du genre « Je le nourris comme moi-même », « Il mange ce qu'il veut » et autres « Il ne veut que cela » sont à bannir, car inappropriées aux chiens.

 

Enfin, les déchets de table, les friandises, les sucres, les gâteaux et le chocolat sont des aliments dangereux pour le chien et ne doivent donc pas faire partie de son alimentation (il vaut mieux utiliser de petites croûtes de fromage, par exemple).

8. Conserver la nourriture de son chien avec une bonne hygiène

Les aliments industriels offrent les meilleures garanties de salubrité hygiénique et, bien utilisés, ne présentent aucun risque d'intoxication alimentaire.

 

Les boîtes entamées, les aliments frais ou décongelés doivent être conservés au froid, tandis que les croquettes doivent être maintenues dans leur sac refermé et dans un endroit sec.

 

Si le chien ne finit pas son repas, les restes doivent être jetés et la gamelle nettoyée quotidiennement.

9. Contrôler les résultats obtenus avec le chien

L'efficacité du rationnement et son adaptation doivent être contrôlées chez le chien sur la base d'éléments aussi simples que :

  • l'évolution de son poids,
  • la qualité de son poil,
  • la mesure de son appétit,
  • son comportement au quotidien,
  • la qualité de ses excréments : c'est l'état des selles qui indiquent la bonne digestibilité. Pour information, il faut compter 1h à 1h30 pour la digestion d'un repas liquide chez le chiot et 4 à 7 heures pour un repas solide, tandis qu'il faut 15 à 20 heures pour vider l'estomac d'un chien adulte après un repas.

10. Consulter un vétérinaire en cas de signes anormaux

De par sa formation, le vétérinaire est aussi le diététicien du chien, que ce soit dans sa vie quotidienne ou lorsqu'il est malade.

 

Par conséquent, n'hésitez pas à le consulter rapidement si votre chien manifeste les symptômes suivants, qui peuvent être des signes précurseurs d'une maladie générale et méritent un examen approfondi :

  • manque d'appétit ou boulimie durables,
  • amaigrissement ou alourdissement anormaux,
  • diarrhées ou constipations persistantes,
  • troubles comportementaux ou physiques préoccupants,
  • toutes les variations notables de la soif ou de l'appétit, 
  • toute dépravation du goût (allotriophagie) qui inciterait votre chien à avaler des substances non alimentaires (cailloux, cuir, plastique, papiers, mégots...). Le danger est réel, car il y a un risque d'occlusion intestinale.
Reproduction interdite sans autorisation.

Réagir à cet article

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :

Commentaires sur cet article

Il est très dangereux de donner du chocolat et des oignons aux chiens !

   
Par CocciNim

Les aliments industriels peuvent avoir certaines qualités quand ont ne peut pas faire autrement. Mais je pense qu'il est important pour nos animaux, comme pour nous les humains, de nous interresser à l'équilibre alimentaire en général, ( la fraicheur, la façon dont ils sont produits, les quantités, ce qui est bon plus pour notre bien être que pour notre besoin de satisfaction gustative ... ). Tout cela n'est pas contenu dans l'industriel qui ne répond qu'à des besoins mercantiles. Ce qui laisse aussi des interrogations sur la neutralité des vétérinaires face à la pression des lobbys industriels.

0    0
Par cellier

Bonsoir ;
J'ai 13 chiens de même famille, il y a des adultes et des petits, j'ai l'habitude de leur donner un repas préparé à base de riz et poulet bouillis à l'eau avec un peu de sel. je serts le repas sur 5 plats pour tous... alors je ne controle point la quantité pour chacun... le matin je leurs donne du lait. et parfois je leur donne de mon biscuit ou cake ou même du chocolat à très petites quantités bien sûr... et même ils prennent des fruits quand j'en mange, ils en rafollent... j'espère que je nuits pas à leur santé. Merci

0    0
Par khadija

mon petit cavalier king charles de 8 mois et demi a beaucoup de mal a manger sa ration de croquettes conseillees par l'eleveur et il regurgite quelque fois apres avoir bu ou manger surtout si il joue ou sautille avec ses jouets
merci pour votre reponse

0    0
Par lallement

moi mes parent mon dit qe je vais avoir un chien que lorsque j'aurai 14 de moyenne

0    0
Par the-man14
Rédiger un commentaire

Vidéos sur ce sujet

Discussions sur ce sujet

Et si votre chien essayait l'alimentation naturelle ? 10 Euros offerts

Vous souhaitez faire essayer à votre chien un nouveau type de nourriture ? De la nourriture fraîche aux... Lire la suite

alimentation menagere

bonjour pour ma part je suis passée a l alimentation menagere depuis 3 semaines pour shaina BF de 10 mois depuis... Lire la suite

Nourriture et friandises pour les chiots

Bonjour, Quelles sont les friandises que l'on peut donner à un chiot ? Friandises spéciales chiot de chez l... Lire la suite

Etude de marché : Mieux comprendre l'alimentation de son chien

Bonjour, Je réalise une étude de marché pour mieux comprendre l'influence des propriétaires sur son chien. Merci... Lire la suite

alimentation du chiot (nouvel arrivée)

Bonjour à tous, Je suis Irlem et je viens d'avoir le 28 février 2014 un petit chiot (cavalier king charles) ,il a... Lire la suite